СДАМ ГИА: РЕШУ ЕГЭ
Образовательный портал для подготовки к экзаменам
Французский язык
≡ французcкий язык
сайты - меню - вход - новости


Задания
Версия для печати и копирования в MS Word
Задание 8 № 1241

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

Воспользуйтесь плеером, чтобы прослушать запись.

 

L'adoption d'un animal est-ce gratuit?

 

1) C'est gratuit.

2) C'est payant.

3) Ce n'est gratuit que si vous adoptez un animal vieux, ou malade.

Пояснение.

Расшифровка записи
Les adoptions d'animaux sont en augmentation en France Journaliste : La présidente de la Société protectrice des animaux (SPA) Natacha Harry nous explique pourquoi, malgré les difficultés économiques vécues par beaucoup de Français, les adoptions d’animaux augmentent. Les adoptions d'animaux dans vos 56 refuges ont augmenté de 8% cette année. Comment l’expliquez-vous?
Natacha Harry : C’est une hausse importante, car la tendance des années précédentes, avant la crise, était plutôt à la stagnation des adoptions. Maintenant, ça va mieux. Les adoptions ont surtout eu lieu en mai, avant les vacances, et encore en septembre, lors des opérations portes ouvertes. Et pour le début de l’année, cette tendance à la hausse se confirme.
Journaliste : N’est-il pas surprenant qu’en période de crise, les Français ne rechignent pas à adopter un animal alors que son entretien coûte cher?
Natacha Harry : Non, car en période de marasme économique, les gens se replient sur leur cellule familiale et domestique. L’animal est plébiscité car il est source de réconfort et d’amour. D’ailleurs, il n’y a pas de profil type de l’adoptant, ni en termes d’âge, ni en termes de classe sociale.
Journaliste : Quels sont les animaux les plus souvent adoptés?
Natacha Harry : Les chiens avec 16000 adoptions en moyenne par an et les chats (13000 adoptions). Le reste (lapins, cochons d’inde, furets…) n’ont représenté que 150 adoptions l’an dernier. Mais nous proposons aussi à l’adoption des chevaux, des chèvres, des moutons et même un taureau!
Journaliste : Quelles précautions prenez-vous pour vous assurer que les candidats à l’adoption seront de bons maîtres?
Natacha Harry : Cette démarche doit être un acte responsable. Nous interrogeons donc les familles sur leurs motivations. Nous nous assurons par exemple, qu’elles ne souhaitent pas acquérir un chien juste pour faire plaisir à un enfant. Il faut absolument éviter un éventuel deuxième abandon qui serait traumatisant pour l’animal. En fonction de leurs besoins et de leurs attentes, nous présélectionnons ensuite quelques animaux. S’en suivent des rencontres entre les futurs maîtres et les animaux pour jauger de la complicité qui s’instaure entre eux.
Journaliste : Combien coûte une adoption?
Natacha Harry : Il faut compter 150 euros pour un chien et une centaine d’euros pour un chat. Les plus vieux animaux sont confiés gracieusement, ainsi que les animaux qui ont des problèmes de santé. Nos animaux sont vaccinés et munis d'une puce électronique. Ils sont aussi quasi systématiquement stérilisés, sauf s’ils sont trop jeunes.
Journaliste : L’histoire finit-elle toujours bien?
Natacha Harry : Oui dans l’immense majorité des cas. Les mauvaises expériences sont dues au manque d’éducation de certains animaux ou au fait que leurs besoins ne sont pas adaptés à la famille. Pour éviter cet écueil, nous délivrons aux familles un livret d’adoptant, qui contient de nombreux conseils. Et en cas de besoin, elles peuvent toujours obtenir des informations en appelant la SPA.

3 — Les plus vieux animaux sont confiés gracieusement, ainsi que les animaux qui ont des problèmes de santé.