№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора ФИПИ
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Вариант № 37006

1.

Вы услышите 6 высказываний. Установите соответствие между высказываниями каждого говорящего A–F и утверждениями, данными в списке 1–7. Используйте каждое утверждение, обозначенное соответствующей цифрой, только один раз. В задании есть одно лишнее утверждение. Вы услышите запись дважды. Занесите свои ответы в таблицу.

 

 

1. Dans ma famille, on est tous abonnés à la presse.

2. Les articles de journaux sont plus complets que ceux d’Internet.

3. La radio est la meilleure source d’information.

4. Je lis le journal local.

5. La plupart des gens préfèrent la télé.

6. Je m’informe sur les réseaux sociaux.

7. Ma source d’information c’est les forums.

 

ГоворящийABCDEF
Утверждение

2.

Вы услышите диалог. Определите, какие из приведённых утверждений А–G соответствуют содержанию текста (1 – Vrai), какие не соответствуют (2 – Faux) и о чём в тексте не сказано, то есть на основании текста нельзя дать ни положительного, ни отрицательного ответа (3 – Aucune information). Занесите номер выбранного Вами варианта ответа в таблицу. Вы услышите запись дважды.

 

 

A) Paul a engagé un architecte d`intérieur pour décorer sa chambre.

B) Paul et Mark ont fait connaissance récemment.

C) Mark ne participe pas aux dépenses communes.

D) Mark est têtu et négligé.

E) Paul espère changer les habitudes de Mark.

F) Mark travaille dans l'équipe de nuit à la télévision.

G) Paul voudrait que son ami se mette au foot.

 

Запишите в ответ цифры, расположив их в порядке, соответствующем буквам:

ABCDEFG
       

3.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Dans quel pays a-t-on constaté que la lecture devient un passe-temps honteux pour les jeunes?

 

1) En France

2) Aux Etats-Unis

3) Au Royaume-Uni

4.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Quelle est la profession de Sylvie Octobre?

 

1) Elle est professeure.

2) Elle est sociologue.

3) Elle est psycholoque.

5.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Aujourd'hui, la lecture reste une partie importante de la vie des jeunes qui sont...

 

1) à l'école primaire.

2) au collège.

3) au lycée.

6.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Combien de pour cent de jeunes de 17 ans lisent chaque jour pour plaisir?

 

1) 9 %

2) 19 %

3) 39 %

7.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

La baisse de la lecture est un phénomène observé depuis...

 

1) 1950

2) 1960

3) 1970

8.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Selon Sylvie Octobre, aujourd'hui la lecture est...

 

1) une pratique de l'élite.

2) en baisse chez toutes les catégories des gens.

3) en hausse chez les personnes issues des milieux dévalorisés.

9.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Quel est le constat final de Sylvie Octobre?

 

1) La culture n'est plus un sujet fondamental.

2) La culture reste toujours un sujet fondamental.

3) La culture générale n'est plus liée à la lecture.

10.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. La pollution atmosphérique

2. L’année la plus chaude? Pas pour tous

3. Nouveau système de circulation

4. Fin de « l’enfant unique »

5. Une fuite de gaz massive

6. Des arbres énormes peuvent disparaître

7. Plus de sacs en plastique!

8. Nouveau roman, nouvelle héroïne

 

A. Auteure de « La Visite à Brooklyn » et de « Ce qui demeure », lauréate du National Book Award pour Charming Billy, la romancière américaine Alice McDermott, rencontrée à Paris, a parlé de son sixième roman. L'héroïne, jeune femme complètement myope, celle-ci n’attire guère, en effet, les regards. « Marie n’a aucun atout, commente Alice McDermott avec tendresse. En plus d’être myope, elle est petite, effacée, pas très belle et elle mène une vie parfaitement lisse. Or c’est justement cela qui m’intéressait....

 

B. La concentration de particules fines dans l’atmosphère est liée à la météo clémente en Italie au mois de décembre. En l’absence de vent et de pluie, l’air ne se renouvelle pas et les particules restent en suspension dans ’atmosphère. Face à l’urgence de la situation, plusieurs grandes villes ont pris des mesures exceptionnelles pour réduire deux sources de pollution : le chauffage et le carburant automobile.

 

C. Des dizaines de millions de grands arbres dans les forêts californiennes sont menacés par la sécheresse historique qui frappe l’Etat depuis 2011, affirme une étude publiée lundi 28 décembre dans Les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences. Les massifs forestiers de la région pourraient subir des changements irréversibles, même si le courant équatorial chaud du Pacifique, El Niño, réapparu cette année, devrait accroître les précipitations en 2016.

 

D. Lundi 28 décembre, la société de distribution «Southern California Gas Co» a annoncé l’avoir précisément localisée dans un puits de forage de gaz naturel sous terre, sur le site d’Aliso Canyon – un ancien gisement de pétrole à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Los Angeles, qui représente l’un des plus grands réservoirs des Etats-Unis. Il faudra encore trois à quatre mois pour neutraliser totalement cet incident industriel majeur.

 

E. À la veille de Noël, on a dévoilé les modalités d’un plan de circulation alternée qui va être expérimenté dans la capitale de l’Inde durant les deux premières semaines du mois de janvier. Or, comme l’ont aussitôt fait remarquer les médias, l’idée de n’autoriser l’usage des véhicules à l’immatriculation impaire que les jours impairs, et les autres les jours pairs, augmente les trafics en tous genres.

 

F. Les sacs en plastique à usage unique devraient disparaître progressivement des caisses de supermarché. Décidée dans le cadre de la loi sur la transition énergétique promulguée en août, la mesure ne sera pas effective avant la fin de mars 2016. Cela signifie que les sacs ne seront pas « formellement » interdits avant cette date, et que les contrevenants ne seront pas sanctionnés. Mais les commerçants sont invités à appliquer la loi dès janvier. Selon le ministère de l’écologie, la Commission européenne a choisi de bloquer la publication du décret jusqu’au 28 mars, afin d’évaluer les risques juridiques de cette mesure et d’éviter les recours des fabricants de sacs.

 

G. Quand on dit que 2015 est l'année la plus chaude il s’agit, bien sûr, de moyennes mondiales, qui recouvrent des disparités régionales. La partie orientale de l’Amérique du Nord a ainsi connu une année plus froide que la normale, tandis que l’Argentine, après un début d’année brûlant, a enregistré le mois d’octobre le plus frais de son histoire. De même, des températures exceptionnellement basses ont été relevées en Antarctique, en raison d’un phénomène atmosphérique propre à la région australe.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

11.

Про­чи­тай­те текст и за­пол­ни­те про­пус­ки A–F ча­стя­ми пред­ло­же­ний, обо­зна­чен­ны­ми циф­ра­ми 1–7. Одна из ча­стей в спис­ке 1–7 — лиш­няя. За­не­си­те цифры, обо­зна­ча­ю­щие со­от­вет­ству­ю­щие части пред­ло­же­ний, в таб­ли­цу.

 

    Les Français aiment aller au cinéma qu'ils considèrent comme un art à part entière, «le septième art», même si la fréquentation des «salles obscures» a beaucoup baissé et A_________________________. Dans leurs conversations, ils discutent souvent des films qu'ils ont vus en citant même le nom des réalisateurs.

    Aller au cinéma est un loisir culturel abordable pour tous, bien plus que le théâtre: B____________ et on ne fait pas de réservation (à Paris cependant on peut réserver ses places dans certains cinémas). Ceux C________________________font partie l'un ciné-club ou sont membres d'une cinémathèque: là, D_________________________ et des «films d'art et d'essai» moins connus du grand public. Les festivals de cinéma sont ainsi des événements importants: le plus célèbre, le festival de Cannes, a lieu en mai avec ses traditionnelles «starlettes E__________________ (longue avenue longeant la mer) dans l'espoir d’être découvertes par un metteur en scène. Le jury, composé d'acteurs, de réalisateurs prestigieux et d'autres personnalités, décerne la «palme d'or» au meilleur film. En juin a lieu la fête du cinéma: ce jour-là, F__________________ .

 

1. pour qui le cinéma est une passion

2. qui se font photographier sur la Croisette

3. qu'on parle régulièrement de la «crise» du cinéma français

4. on peut voir le maximum de films pour un prix minimum

5. les billets sont moins chers

6. qu’on projette des films étrangers

7. on repasse les grands classiques

 

Про­пускABCDEF
Часть пред­ло­же­ния

12.

Quelle est l’obligation de Dominique tous les lundis matin?

 

1) Elle est obligée de jouer avec des enfants à la récréation.

2) C’est son tour de surveillance à la récréation.

3) Dominique doit faire appel des élèves de l’école.

4) La jeune institutrice doit marquer les collègues qui sont en retard.


A la récréation

 

– Maîtresse, le grand là-bas, il m’a dit dégage de là et il m’a poussé!

Il fait froid, j’ai envie de m’asseoir sur le banc avec ma tasse de café. Lundi matin, c’est mon tour de surveillance à la récré. Je ne réagis pas tout de suite au problème d’Amaury, espérant inconsciemment qu’il s’éloigne.

– Maîtresse, Dominique, c’est le grand là-bas, avec le manteau noir. Il n’a pas du tout l’intention de lâcher prise … Bon, je scrute l’horizon à la recherche du malfaiteur et, une fois décomptés cinq manteaux de la même teinte, je reviens à Amaury aux sourcils toujours froncés. Du haut de ses six ans il n’entend pas se laisser faire.

– Dis-lui de venir me voir tout de suite. Je vais tout arranger. Ce n’est pas grave.

Amaury part en trombe vers son agresseur et tel un chien en arrêt s’immobilise face à un CM1 de trois têtes de plus que lui, qui me jette un regard agacé. D’un mouvement de la main, je lui confirme qu’il est attendu … Il arrive en traînant les pieds et se plante devant moi qui prends un air sévère. Je ne vais pas perdre dix minutes à régler cette affaire.

– Tu as dit à Amaury de dégager et tu l’as poussé. Je peux avoir des explications, s’il te plaît?

Jules bombe le torse, hausse la voix, transpire et se met à faire des moulinets avec les bras.

– Mais les p’tits ils sont chiants aussi, ils nous prennent le terrain de foot alors que c’est pas leur jour!

Je force un peu le trait de la maîtresse-offusquée- par-les-gros-mots, le genre instit de La Petite Maison dans la prairie:

– Alors d’abord on ne dit pas chiant ici. Ensuite le terrain de foot n’a aucune délimitation, il me semble que tu es suffisamment intelligent pour comprendre qu’un enfant de CP puisse oublier que le lundi c’est le jour des grands. Il suffit de lui rappeler NOR-MA-LE-MENT! Il ne faut pas le pousser! Tu comprends?

Bien détacher les syllabes, ça marche bien ça, c’est assez efficace. Jules sait que s’il veut retourner à sa partie il a tout intérêt à baisser sa garde. De mauvaise grâce il change de posture.

– Excuse-toi tout de suite. Dis: Pardon Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Pardon, Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Allez, filez maintenant. Jouez ensemble. Il reste un petit quart d’heure.

Fin de la première intervention. En vingt minutes de récréation il faut se préparer à une dizaine de petits faits de ce genre, sans compter les bobos aux genoux, les bosses au front, les ventres malades.

Et il en pleut des «maîtresse il m’a dit ci», «maîtresse il m’a fait ça». Les petits, les grands, les garçons qui se bagarrent «c’est lui qui a commencé», les filles qui se disputent «t’es plus ma copine», etc. Une vraie foire. Pour la plupart des instits, la récréation est un moment dénué d’intérêt, synonyme de surveillance ennuyeuse ou, mieux, l’occasion de passer un moment tranquille dans sa classe. Pourtant, c’est un événement clé dans la journée, un lieu passionnant d’observation. Dans cet espace clos se déroulent le pire comme le meilleur. Les enfants y recréent une microsociété avec des règles qu’ils ont plus ou moins inventées. Ils trouvent des coins reculés pour échapper à la surveillance des adultes, quitte à se servir des toilettes comme repaire. Je me souviens, enfant, d’y avoir vu ma soeur embrasser un garçon. L’un et l’autre avaient à peine dix ans … Dès la maternelle, les petits s’approprient la cour à leur façon, y élaborent leurs relations, façonnent leurs amitiés, élisent des endroits préférés, choisissent des jeux à la mode.

 

Dominique Deconinck «Le bonheur à l’école»
13.

Pourquoi Amaury s’est-il adressé à sa maîtresse?

 

1) Il voulait jouer avec des grands.

2) Un grand garçon a poussé Amaury.

3) Amaury est tombé dans la cour.

4) Le petit garçon s’est querellé avec ses copains.


A la récréation

 

– Maîtresse, le grand là-bas, il m’a dit dégage de là et il m’a poussé!

Il fait froid, j’ai envie de m’asseoir sur le banc avec ma tasse de café. Lundi matin, c’est mon tour de surveillance à la récré. Je ne réagis pas tout de suite au problème d’Amaury, espérant inconsciemment qu’il s’éloigne.

– Maîtresse, Dominique, c’est le grand là-bas, avec le manteau noir. Il n’a pas du tout l’intention de lâcher prise … Bon, je scrute l’horizon à la recherche du malfaiteur et, une fois décomptés cinq manteaux de la même teinte, je reviens à Amaury aux sourcils toujours froncés. Du haut de ses six ans il n’entend pas se laisser faire.

– Dis-lui de venir me voir tout de suite. Je vais tout arranger. Ce n’est pas grave.

Amaury part en trombe vers son agresseur et tel un chien en arrêt s’immobilise face à un CM1 de trois têtes de plus que lui, qui me jette un regard agacé. D’un mouvement de la main, je lui confirme qu’il est attendu … Il arrive en traînant les pieds et se plante devant moi qui prends un air sévère. Je ne vais pas perdre dix minutes à régler cette affaire.

– Tu as dit à Amaury de dégager et tu l’as poussé. Je peux avoir des explications, s’il te plaît?

Jules bombe le torse, hausse la voix, transpire et se met à faire des moulinets avec les bras.

– Mais les p’tits ils sont chiants aussi, ils nous prennent le terrain de foot alors que c’est pas leur jour!

Je force un peu le trait de la maîtresse-offusquée- par-les-gros-mots, le genre instit de La Petite Maison dans la prairie:

– Alors d’abord on ne dit pas chiant ici. Ensuite le terrain de foot n’a aucune délimitation, il me semble que tu es suffisamment intelligent pour comprendre qu’un enfant de CP puisse oublier que le lundi c’est le jour des grands. Il suffit de lui rappeler NOR-MA-LE-MENT! Il ne faut pas le pousser! Tu comprends?

Bien détacher les syllabes, ça marche bien ça, c’est assez efficace. Jules sait que s’il veut retourner à sa partie il a tout intérêt à baisser sa garde. De mauvaise grâce il change de posture.

– Excuse-toi tout de suite. Dis: Pardon Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Pardon, Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Allez, filez maintenant. Jouez ensemble. Il reste un petit quart d’heure.

Fin de la première intervention. En vingt minutes de récréation il faut se préparer à une dizaine de petits faits de ce genre, sans compter les bobos aux genoux, les bosses au front, les ventres malades.

Et il en pleut des «maîtresse il m’a dit ci», «maîtresse il m’a fait ça». Les petits, les grands, les garçons qui se bagarrent «c’est lui qui a commencé», les filles qui se disputent «t’es plus ma copine», etc. Une vraie foire. Pour la plupart des instits, la récréation est un moment dénué d’intérêt, synonyme de surveillance ennuyeuse ou, mieux, l’occasion de passer un moment tranquille dans sa classe. Pourtant, c’est un événement clé dans la journée, un lieu passionnant d’observation. Dans cet espace clos se déroulent le pire comme le meilleur. Les enfants y recréent une microsociété avec des règles qu’ils ont plus ou moins inventées. Ils trouvent des coins reculés pour échapper à la surveillance des adultes, quitte à se servir des toilettes comme repaire. Je me souviens, enfant, d’y avoir vu ma soeur embrasser un garçon. L’un et l’autre avaient à peine dix ans … Dès la maternelle, les petits s’approprient la cour à leur façon, y élaborent leurs relations, façonnent leurs amitiés, élisent des endroits préférés, choisissent des jeux à la mode.

 

Dominique Deconinck «Le bonheur à l’école»
14.

Comment Jules a-t-il expliqué son comportement agressif ? Il a dit que …

 

1) le petit Amaury l’avait poussé le premier.

2) les petits se disputaient et Jules voulait les séparer.

3) les grands garçons se bagarraient et on a poussé Amaury par hasard.

4) les petits élèves prenaient le terrain de foot aux grands alors que ce n’était pas leur jour.


A la récréation

 

– Maîtresse, le grand là-bas, il m’a dit dégage de là et il m’a poussé!

Il fait froid, j’ai envie de m’asseoir sur le banc avec ma tasse de café. Lundi matin, c’est mon tour de surveillance à la récré. Je ne réagis pas tout de suite au problème d’Amaury, espérant inconsciemment qu’il s’éloigne.

– Maîtresse, Dominique, c’est le grand là-bas, avec le manteau noir. Il n’a pas du tout l’intention de lâcher prise … Bon, je scrute l’horizon à la recherche du malfaiteur et, une fois décomptés cinq manteaux de la même teinte, je reviens à Amaury aux sourcils toujours froncés. Du haut de ses six ans il n’entend pas se laisser faire.

– Dis-lui de venir me voir tout de suite. Je vais tout arranger. Ce n’est pas grave.

Amaury part en trombe vers son agresseur et tel un chien en arrêt s’immobilise face à un CM1 de trois têtes de plus que lui, qui me jette un regard agacé. D’un mouvement de la main, je lui confirme qu’il est attendu … Il arrive en traînant les pieds et se plante devant moi qui prends un air sévère. Je ne vais pas perdre dix minutes à régler cette affaire.

– Tu as dit à Amaury de dégager et tu l’as poussé. Je peux avoir des explications, s’il te plaît?

Jules bombe le torse, hausse la voix, transpire et se met à faire des moulinets avec les bras.

– Mais les p’tits ils sont chiants aussi, ils nous prennent le terrain de foot alors que c’est pas leur jour!

Je force un peu le trait de la maîtresse-offusquée- par-les-gros-mots, le genre instit de La Petite Maison dans la prairie:

– Alors d’abord on ne dit pas chiant ici. Ensuite le terrain de foot n’a aucune délimitation, il me semble que tu es suffisamment intelligent pour comprendre qu’un enfant de CP puisse oublier que le lundi c’est le jour des grands. Il suffit de lui rappeler NOR-MA-LE-MENT! Il ne faut pas le pousser! Tu comprends?

Bien détacher les syllabes, ça marche bien ça, c’est assez efficace. Jules sait que s’il veut retourner à sa partie il a tout intérêt à baisser sa garde. De mauvaise grâce il change de posture.

– Excuse-toi tout de suite. Dis: Pardon Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Pardon, Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Allez, filez maintenant. Jouez ensemble. Il reste un petit quart d’heure.

Fin de la première intervention. En vingt minutes de récréation il faut se préparer à une dizaine de petits faits de ce genre, sans compter les bobos aux genoux, les bosses au front, les ventres malades.

Et il en pleut des «maîtresse il m’a dit ci», «maîtresse il m’a fait ça». Les petits, les grands, les garçons qui se bagarrent «c’est lui qui a commencé», les filles qui se disputent «t’es plus ma copine», etc. Une vraie foire. Pour la plupart des instits, la récréation est un moment dénué d’intérêt, synonyme de surveillance ennuyeuse ou, mieux, l’occasion de passer un moment tranquille dans sa classe. Pourtant, c’est un événement clé dans la journée, un lieu passionnant d’observation. Dans cet espace clos se déroulent le pire comme le meilleur. Les enfants y recréent une microsociété avec des règles qu’ils ont plus ou moins inventées. Ils trouvent des coins reculés pour échapper à la surveillance des adultes, quitte à se servir des toilettes comme repaire. Je me souviens, enfant, d’y avoir vu ma soeur embrasser un garçon. L’un et l’autre avaient à peine dix ans … Dès la maternelle, les petits s’approprient la cour à leur façon, y élaborent leurs relations, façonnent leurs amitiés, élisent des endroits préférés, choisissent des jeux à la mode.

 

Dominique Deconinck «Le bonheur à l’école»
15.

Comment les instituteurs prennent-ils d’habitude la surveillance à la récréation ? Ils la considèrent comme …

 

1) une possibilité de téléphoner et de parler.

2) un moment ennuyeux, sans intérêt.

3) une distraction.

4) une pause pour manger.


A la récréation

 

– Maîtresse, le grand là-bas, il m’a dit dégage de là et il m’a poussé!

Il fait froid, j’ai envie de m’asseoir sur le banc avec ma tasse de café. Lundi matin, c’est mon tour de surveillance à la récré. Je ne réagis pas tout de suite au problème d’Amaury, espérant inconsciemment qu’il s’éloigne.

– Maîtresse, Dominique, c’est le grand là-bas, avec le manteau noir. Il n’a pas du tout l’intention de lâcher prise … Bon, je scrute l’horizon à la recherche du malfaiteur et, une fois décomptés cinq manteaux de la même teinte, je reviens à Amaury aux sourcils toujours froncés. Du haut de ses six ans il n’entend pas se laisser faire.

– Dis-lui de venir me voir tout de suite. Je vais tout arranger. Ce n’est pas grave.

Amaury part en trombe vers son agresseur et tel un chien en arrêt s’immobilise face à un CM1 de trois têtes de plus que lui, qui me jette un regard agacé. D’un mouvement de la main, je lui confirme qu’il est attendu … Il arrive en traînant les pieds et se plante devant moi qui prends un air sévère. Je ne vais pas perdre dix minutes à régler cette affaire.

– Tu as dit à Amaury de dégager et tu l’as poussé. Je peux avoir des explications, s’il te plaît?

Jules bombe le torse, hausse la voix, transpire et se met à faire des moulinets avec les bras.

– Mais les p’tits ils sont chiants aussi, ils nous prennent le terrain de foot alors que c’est pas leur jour!

Je force un peu le trait de la maîtresse-offusquée- par-les-gros-mots, le genre instit de La Petite Maison dans la prairie:

– Alors d’abord on ne dit pas chiant ici. Ensuite le terrain de foot n’a aucune délimitation, il me semble que tu es suffisamment intelligent pour comprendre qu’un enfant de CP puisse oublier que le lundi c’est le jour des grands. Il suffit de lui rappeler NOR-MA-LE-MENT! Il ne faut pas le pousser! Tu comprends?

Bien détacher les syllabes, ça marche bien ça, c’est assez efficace. Jules sait que s’il veut retourner à sa partie il a tout intérêt à baisser sa garde. De mauvaise grâce il change de posture.

– Excuse-toi tout de suite. Dis: Pardon Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Pardon, Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Allez, filez maintenant. Jouez ensemble. Il reste un petit quart d’heure.

Fin de la première intervention. En vingt minutes de récréation il faut se préparer à une dizaine de petits faits de ce genre, sans compter les bobos aux genoux, les bosses au front, les ventres malades.

Et il en pleut des «maîtresse il m’a dit ci», «maîtresse il m’a fait ça». Les petits, les grands, les garçons qui se bagarrent «c’est lui qui a commencé», les filles qui se disputent «t’es plus ma copine», etc. Une vraie foire. Pour la plupart des instits, la récréation est un moment dénué d’intérêt, synonyme de surveillance ennuyeuse ou, mieux, l’occasion de passer un moment tranquille dans sa classe. Pourtant, c’est un événement clé dans la journée, un lieu passionnant d’observation. Dans cet espace clos se déroulent le pire comme le meilleur. Les enfants y recréent une microsociété avec des règles qu’ils ont plus ou moins inventées. Ils trouvent des coins reculés pour échapper à la surveillance des adultes, quitte à se servir des toilettes comme repaire. Je me souviens, enfant, d’y avoir vu ma soeur embrasser un garçon. L’un et l’autre avaient à peine dix ans … Dès la maternelle, les petits s’approprient la cour à leur façon, y élaborent leurs relations, façonnent leurs amitiés, élisent des endroits préférés, choisissent des jeux à la mode.

 

Dominique Deconinck «Le bonheur à l’école»
16.

Comment Dominique apprécie-t-elle l’importance de l’observation à la récréation?

 

1) L’institutrice pense que les adultes ne doivent pas intervenir dans la vie des enfants pendant la récréation.

2) Dominique n’aime pas trop observer les enfants pendant les récréations.

3) Elle est d’accord avec la plupart de ses collègues que c’est un moment de repos.

4) Pour elle, c’est l’endroit où se déroulent les événements cruciaux de la vie des enfants.


A la récréation

 

– Maîtresse, le grand là-bas, il m’a dit dégage de là et il m’a poussé!

Il fait froid, j’ai envie de m’asseoir sur le banc avec ma tasse de café. Lundi matin, c’est mon tour de surveillance à la récré. Je ne réagis pas tout de suite au problème d’Amaury, espérant inconsciemment qu’il s’éloigne.

– Maîtresse, Dominique, c’est le grand là-bas, avec le manteau noir. Il n’a pas du tout l’intention de lâcher prise … Bon, je scrute l’horizon à la recherche du malfaiteur et, une fois décomptés cinq manteaux de la même teinte, je reviens à Amaury aux sourcils toujours froncés. Du haut de ses six ans il n’entend pas se laisser faire.

– Dis-lui de venir me voir tout de suite. Je vais tout arranger. Ce n’est pas grave.

Amaury part en trombe vers son agresseur et tel un chien en arrêt s’immobilise face à un CM1 de trois têtes de plus que lui, qui me jette un regard agacé. D’un mouvement de la main, je lui confirme qu’il est attendu … Il arrive en traînant les pieds et se plante devant moi qui prends un air sévère. Je ne vais pas perdre dix minutes à régler cette affaire.

– Tu as dit à Amaury de dégager et tu l’as poussé. Je peux avoir des explications, s’il te plaît?

Jules bombe le torse, hausse la voix, transpire et se met à faire des moulinets avec les bras.

– Mais les p’tits ils sont chiants aussi, ils nous prennent le terrain de foot alors que c’est pas leur jour!

Je force un peu le trait de la maîtresse-offusquée- par-les-gros-mots, le genre instit de La Petite Maison dans la prairie:

– Alors d’abord on ne dit pas chiant ici. Ensuite le terrain de foot n’a aucune délimitation, il me semble que tu es suffisamment intelligent pour comprendre qu’un enfant de CP puisse oublier que le lundi c’est le jour des grands. Il suffit de lui rappeler NOR-MA-LE-MENT! Il ne faut pas le pousser! Tu comprends?

Bien détacher les syllabes, ça marche bien ça, c’est assez efficace. Jules sait que s’il veut retourner à sa partie il a tout intérêt à baisser sa garde. De mauvaise grâce il change de posture.

– Excuse-toi tout de suite. Dis: Pardon Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Pardon, Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Allez, filez maintenant. Jouez ensemble. Il reste un petit quart d’heure.

Fin de la première intervention. En vingt minutes de récréation il faut se préparer à une dizaine de petits faits de ce genre, sans compter les bobos aux genoux, les bosses au front, les ventres malades.

Et il en pleut des «maîtresse il m’a dit ci», «maîtresse il m’a fait ça». Les petits, les grands, les garçons qui se bagarrent «c’est lui qui a commencé», les filles qui se disputent «t’es plus ma copine», etc. Une vraie foire. Pour la plupart des instits, la récréation est un moment dénué d’intérêt, synonyme de surveillance ennuyeuse ou, mieux, l’occasion de passer un moment tranquille dans sa classe. Pourtant, c’est un événement clé dans la journée, un lieu passionnant d’observation. Dans cet espace clos se déroulent le pire comme le meilleur. Les enfants y recréent une microsociété avec des règles qu’ils ont plus ou moins inventées. Ils trouvent des coins reculés pour échapper à la surveillance des adultes, quitte à se servir des toilettes comme repaire. Je me souviens, enfant, d’y avoir vu ma soeur embrasser un garçon. L’un et l’autre avaient à peine dix ans … Dès la maternelle, les petits s’approprient la cour à leur façon, y élaborent leurs relations, façonnent leurs amitiés, élisent des endroits préférés, choisissent des jeux à la mode.

 

Dominique Deconinck «Le bonheur à l’école»
17.

Quel élément de la création d’une microsociété d’enfants pendant la récréation n’est pas mentionné dans le texte ? Les enfants …

 

1) élaborent leurs relations, façonnent leurs amitiés.

2) élisent des endroits préférés pour échapper à la surveillance des adultes.

3) choisissent des jeux à la mode, inventent des règles.

4) aménagent et entretiennent leur cour de récréation.


A la récréation

 

– Maîtresse, le grand là-bas, il m’a dit dégage de là et il m’a poussé!

Il fait froid, j’ai envie de m’asseoir sur le banc avec ma tasse de café. Lundi matin, c’est mon tour de surveillance à la récré. Je ne réagis pas tout de suite au problème d’Amaury, espérant inconsciemment qu’il s’éloigne.

– Maîtresse, Dominique, c’est le grand là-bas, avec le manteau noir. Il n’a pas du tout l’intention de lâcher prise … Bon, je scrute l’horizon à la recherche du malfaiteur et, une fois décomptés cinq manteaux de la même teinte, je reviens à Amaury aux sourcils toujours froncés. Du haut de ses six ans il n’entend pas se laisser faire.

– Dis-lui de venir me voir tout de suite. Je vais tout arranger. Ce n’est pas grave.

Amaury part en trombe vers son agresseur et tel un chien en arrêt s’immobilise face à un CM1 de trois têtes de plus que lui, qui me jette un regard agacé. D’un mouvement de la main, je lui confirme qu’il est attendu … Il arrive en traînant les pieds et se plante devant moi qui prends un air sévère. Je ne vais pas perdre dix minutes à régler cette affaire.

– Tu as dit à Amaury de dégager et tu l’as poussé. Je peux avoir des explications, s’il te plaît?

Jules bombe le torse, hausse la voix, transpire et se met à faire des moulinets avec les bras.

– Mais les p’tits ils sont chiants aussi, ils nous prennent le terrain de foot alors que c’est pas leur jour!

Je force un peu le trait de la maîtresse-offusquée- par-les-gros-mots, le genre instit de La Petite Maison dans la prairie:

– Alors d’abord on ne dit pas chiant ici. Ensuite le terrain de foot n’a aucune délimitation, il me semble que tu es suffisamment intelligent pour comprendre qu’un enfant de CP puisse oublier que le lundi c’est le jour des grands. Il suffit de lui rappeler NOR-MA-LE-MENT! Il ne faut pas le pousser! Tu comprends?

Bien détacher les syllabes, ça marche bien ça, c’est assez efficace. Jules sait que s’il veut retourner à sa partie il a tout intérêt à baisser sa garde. De mauvaise grâce il change de posture.

– Excuse-toi tout de suite. Dis: Pardon Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Pardon, Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Allez, filez maintenant. Jouez ensemble. Il reste un petit quart d’heure.

Fin de la première intervention. En vingt minutes de récréation il faut se préparer à une dizaine de petits faits de ce genre, sans compter les bobos aux genoux, les bosses au front, les ventres malades.

Et il en pleut des «maîtresse il m’a dit ci», «maîtresse il m’a fait ça». Les petits, les grands, les garçons qui se bagarrent «c’est lui qui a commencé», les filles qui se disputent «t’es plus ma copine», etc. Une vraie foire. Pour la plupart des instits, la récréation est un moment dénué d’intérêt, synonyme de surveillance ennuyeuse ou, mieux, l’occasion de passer un moment tranquille dans sa classe. Pourtant, c’est un événement clé dans la journée, un lieu passionnant d’observation. Dans cet espace clos se déroulent le pire comme le meilleur. Les enfants y recréent une microsociété avec des règles qu’ils ont plus ou moins inventées. Ils trouvent des coins reculés pour échapper à la surveillance des adultes, quitte à se servir des toilettes comme repaire. Je me souviens, enfant, d’y avoir vu ma soeur embrasser un garçon. L’un et l’autre avaient à peine dix ans … Dès la maternelle, les petits s’approprient la cour à leur façon, y élaborent leurs relations, façonnent leurs amitiés, élisent des endroits préférés, choisissent des jeux à la mode.

 

Dominique Deconinck «Le bonheur à l’école»
18.

Quelle phrase appartient à l’institutrice?

 

1) Maîtresse, le grand là-bas, il m’a dit dégage de là et il m’a poussé!

2) C’est lui qui a commencé.

3) Dis-lui de venir me voir tout de suite.

4) T’es plus ma copine.


A la récréation

 

– Maîtresse, le grand là-bas, il m’a dit dégage de là et il m’a poussé!

Il fait froid, j’ai envie de m’asseoir sur le banc avec ma tasse de café. Lundi matin, c’est mon tour de surveillance à la récré. Je ne réagis pas tout de suite au problème d’Amaury, espérant inconsciemment qu’il s’éloigne.

– Maîtresse, Dominique, c’est le grand là-bas, avec le manteau noir. Il n’a pas du tout l’intention de lâcher prise … Bon, je scrute l’horizon à la recherche du malfaiteur et, une fois décomptés cinq manteaux de la même teinte, je reviens à Amaury aux sourcils toujours froncés. Du haut de ses six ans il n’entend pas se laisser faire.

– Dis-lui de venir me voir tout de suite. Je vais tout arranger. Ce n’est pas grave.

Amaury part en trombe vers son agresseur et tel un chien en arrêt s’immobilise face à un CM1 de trois têtes de plus que lui, qui me jette un regard agacé. D’un mouvement de la main, je lui confirme qu’il est attendu … Il arrive en traînant les pieds et se plante devant moi qui prends un air sévère. Je ne vais pas perdre dix minutes à régler cette affaire.

– Tu as dit à Amaury de dégager et tu l’as poussé. Je peux avoir des explications, s’il te plaît?

Jules bombe le torse, hausse la voix, transpire et se met à faire des moulinets avec les bras.

– Mais les p’tits ils sont chiants aussi, ils nous prennent le terrain de foot alors que c’est pas leur jour!

Je force un peu le trait de la maîtresse-offusquée- par-les-gros-mots, le genre instit de La Petite Maison dans la prairie:

– Alors d’abord on ne dit pas chiant ici. Ensuite le terrain de foot n’a aucune délimitation, il me semble que tu es suffisamment intelligent pour comprendre qu’un enfant de CP puisse oublier que le lundi c’est le jour des grands. Il suffit de lui rappeler NOR-MA-LE-MENT! Il ne faut pas le pousser! Tu comprends?

Bien détacher les syllabes, ça marche bien ça, c’est assez efficace. Jules sait que s’il veut retourner à sa partie il a tout intérêt à baisser sa garde. De mauvaise grâce il change de posture.

– Excuse-toi tout de suite. Dis: Pardon Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Pardon, Amaury. Je ne te pousserai plus.

– Allez, filez maintenant. Jouez ensemble. Il reste un petit quart d’heure.

Fin de la première intervention. En vingt minutes de récréation il faut se préparer à une dizaine de petits faits de ce genre, sans compter les bobos aux genoux, les bosses au front, les ventres malades.

Et il en pleut des «maîtresse il m’a dit ci», «maîtresse il m’a fait ça». Les petits, les grands, les garçons qui se bagarrent «c’est lui qui a commencé», les filles qui se disputent «t’es plus ma copine», etc. Une vraie foire. Pour la plupart des instits, la récréation est un moment dénué d’intérêt, synonyme de surveillance ennuyeuse ou, mieux, l’occasion de passer un moment tranquille dans sa classe. Pourtant, c’est un événement clé dans la journée, un lieu passionnant d’observation. Dans cet espace clos se déroulent le pire comme le meilleur. Les enfants y recréent une microsociété avec des règles qu’ils ont plus ou moins inventées. Ils trouvent des coins reculés pour échapper à la surveillance des adultes, quitte à se servir des toilettes comme repaire. Je me souviens, enfant, d’y avoir vu ma soeur embrasser un garçon. L’un et l’autre avaient à peine dix ans … Dès la maternelle, les petits s’approprient la cour à leur façon, y élaborent leurs relations, façonnent leurs amitiés, élisent des endroits préférés, choisissent des jeux à la mode.

 

Dominique Deconinck «Le bonheur à l’école»
19.

Преобразуйте, если это необходимо, слово SON так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Créer une adresse e-mail

 

 

On exige que vous ayez ______________ adresse email sur Free.fr? C’est facile!

20.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ABONNER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Si la personne ________________ à Freebox, elle pourrait créer son compte e-mail en quelques instants.

21.

Преобразуйте, если это необходимо, слово VOIR так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Cliquez donc sur le lien ci-contre pour accéder à l’instruction. Vous _________________ tout de suite qu'il n'y a aucune difficulté!

22.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ACTUEL так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le conflit des générations

 

La jeunesse _____________________, on ne peut pas la définir et l’expliquer facilement.

23.

Преобразуйте, если это необходимо, слово TENDENCE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

En effet, les ____________________ d’aujourd’hui nous conduisent vers une métamorphose radicale de la jeune génération.

24.

Преобразуйте, если это необходимо, слово CE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Et ce qui caractérise leur comportement, c’est premièrement leur désir de jouir d'une liberté absolue. _________________ aspiration à l’indépendance suscite un nombre infini de conflits entre les adultes et les ados :

25.

Преобразуйте, если это необходимо, слово POUVOIR так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

souvent on _________________ être témoin d’un conflit d’opinions, d’idées différentes, des problèmes dans une famille...

26.

Преобразуйте, если это необходимо, слово SYMBOLIQUE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le grand feu de Bouge

Le grand feu de Bouge remonte à un passé lointain où nos ancêtres brûlaient _______ l’hiver pour appeler au retour du soleil, donc de la vie.

27.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ANCIENNETÉ так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Dans toute l’Europe subsistent encore des traditions liées à ces ________ traditions. C’est le cas à Bouge.

28.

Преобразуйте, если это необходимо, слово AVOISINER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le premier dimanche de la Carême, on y allume le grand feu. A la tombée de la nuit, six feu sont d’abord allumés aux quatre coins des collines _______ pour créer une ambiance magique.

29.

Преобразуйте, если это необходимо, слово EMMENER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Ensuite, les membres de cette Confrérie nocturne _________ le Bonhomme Hiver jusqu’à un bûcher haut de 15 mètres composé de fagots de branches de sapin.

30.

Преобразуйте, если это необходимо, слово VISIBLEMENT так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Bien attaché, il va petit à petit s’enflammer et ce feu sera ______ à plus de 20 kilomètres autour de la Bouge.

31.

Преобразуйте, если это необходимо, слово FLOTTER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Aujourd’hui le feu d’artifice illumine bruyamment le ciel au-dessus de la fumée encore _____________ du grand ciel.

32.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) décidait

2) tâchait

3) projetait

4) songeait


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Обведите номер выбранного вами варианта ответа.

 

 

Mon oncle Edouard

Mon oncle Edouard est un homme remarquable. À l'époque où il faisait ses études à université, il 32 ______ déjà à devenir riche. Quand il serait millionnaire il habiterait une grande maison confortable. Les pièces seraient énormes, les planchers couverts 33 ______ tapis épais, les fenêtres ornées de larges rideaux de velours rouge foncé 34 ______ aideraient à préserver la chaleur de chaque pièce. Il passerait ses soirées à lire dans de grands fauteuils 35 ______ où il pourrait s'asseoir seul ou avec son chat sur ses genoux. Malgré le froid de dehors, il ne grelotterait jamais, étant chauffé par un grand feu dans la cheminée. Parfois il monterait faire de la lecture dans sa 36 ______ à coucher dans un vaste lit où il se sentirait à l'aise sous de belles couvertures de soie. Il s'y croirait comme un oiseau dans son nid. Une haute pendule sonnerait chaque heure avec magnificence pour lui 37 ______ le temps qui passe. Bref, un confort absolu emplirait sa maison d'un bout à l'autre. Voilà de quoi rêvait mon oncle Edouard quand il était étudiant universitaire. Et il a réalisé ce rêve! 38 ______ dix ans, il avait tout l'argent au monde. Mais un voyage autour du monde a produit un changement subit dans la vie de mon oncle. Pendant ce voyage il a vu des taudis où habitaient de pauvres gens misérables qui n'avaient rien, et il a été ému. Il s'est décidé tout à coup à changer de vie et à partager ses biens avec les autres. Il a trouvé d'autres personnes qui pensaient comme lui et il s'est servi de son argent pour fonder une société pour aider les gens sans domicile. Aujourd'hui mon oncle ne porte plus de vêtements élégants. Mais je le trouve plus admirable que jamais.

33.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) à

2) de

3) par

4) avec


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Обведите номер выбранного вами варианта ответа.

 

 

Mon oncle Edouard

Mon oncle Edouard est un homme remarquable. À l'époque où il faisait ses études à université, il 32 ______ déjà à devenir riche. Quand il serait millionnaire il habiterait une grande maison confortable. Les pièces seraient énormes, les planchers couverts 33 ______ tapis épais, les fenêtres ornées de larges rideaux de velours rouge foncé 34 ______ aideraient à préserver la chaleur de chaque pièce. Il passerait ses soirées à lire dans de grands fauteuils 35 ______ où il pourrait s'asseoir seul ou avec son chat sur ses genoux. Malgré le froid de dehors, il ne grelotterait jamais, étant chauffé par un grand feu dans la cheminée. Parfois il monterait faire de la lecture dans sa 36 ______ à coucher dans un vaste lit où il se sentirait à l'aise sous de belles couvertures de soie. Il s'y croirait comme un oiseau dans son nid. Une haute pendule sonnerait chaque heure avec magnificence pour lui 37 ______ le temps qui passe. Bref, un confort absolu emplirait sa maison d'un bout à l'autre. Voilà de quoi rêvait mon oncle Edouard quand il était étudiant universitaire. Et il a réalisé ce rêve! 38 ______ dix ans, il avait tout l'argent au monde. Mais un voyage autour du monde a produit un changement subit dans la vie de mon oncle. Pendant ce voyage il a vu des taudis où habitaient de pauvres gens misérables qui n'avaient rien, et il a été ému. Il s'est décidé tout à coup à changer de vie et à partager ses biens avec les autres. Il a trouvé d'autres personnes qui pensaient comme lui et il s'est servi de son argent pour fonder une société pour aider les gens sans domicile. Aujourd'hui mon oncle ne porte plus de vêtements élégants. Mais je le trouve plus admirable que jamais.

34.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) qui

2) que

3) dont

4) où


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Обведите номер выбранного вами варианта ответа.

 

 

Mon oncle Edouard

Mon oncle Edouard est un homme remarquable. À l'époque où il faisait ses études à université, il 32 ______ déjà à devenir riche. Quand il serait millionnaire il habiterait une grande maison confortable. Les pièces seraient énormes, les planchers couverts 33 ______ tapis épais, les fenêtres ornées de larges rideaux de velours rouge foncé 34 ______ aideraient à préserver la chaleur de chaque pièce. Il passerait ses soirées à lire dans de grands fauteuils 35 ______ où il pourrait s'asseoir seul ou avec son chat sur ses genoux. Malgré le froid de dehors, il ne grelotterait jamais, étant chauffé par un grand feu dans la cheminée. Parfois il monterait faire de la lecture dans sa 36 ______ à coucher dans un vaste lit où il se sentirait à l'aise sous de belles couvertures de soie. Il s'y croirait comme un oiseau dans son nid. Une haute pendule sonnerait chaque heure avec magnificence pour lui 37 ______ le temps qui passe. Bref, un confort absolu emplirait sa maison d'un bout à l'autre. Voilà de quoi rêvait mon oncle Edouard quand il était étudiant universitaire. Et il a réalisé ce rêve! 38 ______ dix ans, il avait tout l'argent au monde. Mais un voyage autour du monde a produit un changement subit dans la vie de mon oncle. Pendant ce voyage il a vu des taudis où habitaient de pauvres gens misérables qui n'avaient rien, et il a été ému. Il s'est décidé tout à coup à changer de vie et à partager ses biens avec les autres. Il a trouvé d'autres personnes qui pensaient comme lui et il s'est servi de son argent pour fonder une société pour aider les gens sans domicile. Aujourd'hui mon oncle ne porte plus de vêtements élégants. Mais je le trouve plus admirable que jamais.

35.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) souples

2) tendres

3) doux

4) moelleux


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Обведите номер выбранного вами варианта ответа.

 

 

Mon oncle Edouard

Mon oncle Edouard est un homme remarquable. À l'époque où il faisait ses études à université, il 32 ______ déjà à devenir riche. Quand il serait millionnaire il habiterait une grande maison confortable. Les pièces seraient énormes, les planchers couverts 33 ______ tapis épais, les fenêtres ornées de larges rideaux de velours rouge foncé 34 ______ aideraient à préserver la chaleur de chaque pièce. Il passerait ses soirées à lire dans de grands fauteuils 35 ______ où il pourrait s'asseoir seul ou avec son chat sur ses genoux. Malgré le froid de dehors, il ne grelotterait jamais, étant chauffé par un grand feu dans la cheminée. Parfois il monterait faire de la lecture dans sa 36 ______ à coucher dans un vaste lit où il se sentirait à l'aise sous de belles couvertures de soie. Il s'y croirait comme un oiseau dans son nid. Une haute pendule sonnerait chaque heure avec magnificence pour lui 37 ______ le temps qui passe. Bref, un confort absolu emplirait sa maison d'un bout à l'autre. Voilà de quoi rêvait mon oncle Edouard quand il était étudiant universitaire. Et il a réalisé ce rêve! 38 ______ dix ans, il avait tout l'argent au monde. Mais un voyage autour du monde a produit un changement subit dans la vie de mon oncle. Pendant ce voyage il a vu des taudis où habitaient de pauvres gens misérables qui n'avaient rien, et il a été ému. Il s'est décidé tout à coup à changer de vie et à partager ses biens avec les autres. Il a trouvé d'autres personnes qui pensaient comme lui et il s'est servi de son argent pour fonder une société pour aider les gens sans domicile. Aujourd'hui mon oncle ne porte plus de vêtements élégants. Mais je le trouve plus admirable que jamais.

36.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) pièce

2) salle

3) chambre

4) salon


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Обведите номер выбранного вами варианта ответа.

 

 

Mon oncle Edouard

Mon oncle Edouard est un homme remarquable. À l'époque où il faisait ses études à université, il 32 ______ déjà à devenir riche. Quand il serait millionnaire il habiterait une grande maison confortable. Les pièces seraient énormes, les planchers couverts 33 ______ tapis épais, les fenêtres ornées de larges rideaux de velours rouge foncé 34 ______ aideraient à préserver la chaleur de chaque pièce. Il passerait ses soirées à lire dans de grands fauteuils 35 ______ où il pourrait s'asseoir seul ou avec son chat sur ses genoux. Malgré le froid de dehors, il ne grelotterait jamais, étant chauffé par un grand feu dans la cheminée. Parfois il monterait faire de la lecture dans sa 36 ______ à coucher dans un vaste lit où il se sentirait à l'aise sous de belles couvertures de soie. Il s'y croirait comme un oiseau dans son nid. Une haute pendule sonnerait chaque heure avec magnificence pour lui 37 ______ le temps qui passe. Bref, un confort absolu emplirait sa maison d'un bout à l'autre. Voilà de quoi rêvait mon oncle Edouard quand il était étudiant universitaire. Et il a réalisé ce rêve! 38 ______ dix ans, il avait tout l'argent au monde. Mais un voyage autour du monde a produit un changement subit dans la vie de mon oncle. Pendant ce voyage il a vu des taudis où habitaient de pauvres gens misérables qui n'avaient rien, et il a été ému. Il s'est décidé tout à coup à changer de vie et à partager ses biens avec les autres. Il a trouvé d'autres personnes qui pensaient comme lui et il s'est servi de son argent pour fonder une société pour aider les gens sans domicile. Aujourd'hui mon oncle ne porte plus de vêtements élégants. Mais je le trouve plus admirable que jamais.

37.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) appeler

2) rappeler

3) présenter

4) suggérer


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Обведите номер выбранного вами варианта ответа.

 

 

Mon oncle Edouard

Mon oncle Edouard est un homme remarquable. À l'époque où il faisait ses études à université, il 32 ______ déjà à devenir riche. Quand il serait millionnaire il habiterait une grande maison confortable. Les pièces seraient énormes, les planchers couverts 33 ______ tapis épais, les fenêtres ornées de larges rideaux de velours rouge foncé 34 ______ aideraient à préserver la chaleur de chaque pièce. Il passerait ses soirées à lire dans de grands fauteuils 35 ______ où il pourrait s'asseoir seul ou avec son chat sur ses genoux. Malgré le froid de dehors, il ne grelotterait jamais, étant chauffé par un grand feu dans la cheminée. Parfois il monterait faire de la lecture dans sa 36 ______ à coucher dans un vaste lit où il se sentirait à l'aise sous de belles couvertures de soie. Il s'y croirait comme un oiseau dans son nid. Une haute pendule sonnerait chaque heure avec magnificence pour lui 37 ______ le temps qui passe. Bref, un confort absolu emplirait sa maison d'un bout à l'autre. Voilà de quoi rêvait mon oncle Edouard quand il était étudiant universitaire. Et il a réalisé ce rêve! 38 ______ dix ans, il avait tout l'argent au monde. Mais un voyage autour du monde a produit un changement subit dans la vie de mon oncle. Pendant ce voyage il a vu des taudis où habitaient de pauvres gens misérables qui n'avaient rien, et il a été ému. Il s'est décidé tout à coup à changer de vie et à partager ses biens avec les autres. Il a trouvé d'autres personnes qui pensaient comme lui et il s'est servi de son argent pour fonder une société pour aider les gens sans domicile. Aujourd'hui mon oncle ne porte plus de vêtements élégants. Mais je le trouve plus admirable que jamais.

38.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) Dans

2) Après

3) Passés

4) Il y a


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Обведите номер выбранного вами варианта ответа.

 

 

Mon oncle Edouard

Mon oncle Edouard est un homme remarquable. À l'époque où il faisait ses études à université, il 32 ______ déjà à devenir riche. Quand il serait millionnaire il habiterait une grande maison confortable. Les pièces seraient énormes, les planchers couverts 33 ______ tapis épais, les fenêtres ornées de larges rideaux de velours rouge foncé 34 ______ aideraient à préserver la chaleur de chaque pièce. Il passerait ses soirées à lire dans de grands fauteuils 35 ______ où il pourrait s'asseoir seul ou avec son chat sur ses genoux. Malgré le froid de dehors, il ne grelotterait jamais, étant chauffé par un grand feu dans la cheminée. Parfois il monterait faire de la lecture dans sa 36 ______ à coucher dans un vaste lit où il se sentirait à l'aise sous de belles couvertures de soie. Il s'y croirait comme un oiseau dans son nid. Une haute pendule sonnerait chaque heure avec magnificence pour lui 37 ______ le temps qui passe. Bref, un confort absolu emplirait sa maison d'un bout à l'autre. Voilà de quoi rêvait mon oncle Edouard quand il était étudiant universitaire. Et il a réalisé ce rêve! 38 ______ dix ans, il avait tout l'argent au monde. Mais un voyage autour du monde a produit un changement subit dans la vie de mon oncle. Pendant ce voyage il a vu des taudis où habitaient de pauvres gens misérables qui n'avaient rien, et il a été ému. Il s'est décidé tout à coup à changer de vie et à partager ses biens avec les autres. Il a trouvé d'autres personnes qui pensaient comme lui et il s'est servi de son argent pour fonder une société pour aider les gens sans domicile. Aujourd'hui mon oncle ne porte plus de vêtements élégants. Mais je le trouve plus admirable que jamais.

39.

Vous avez reçu une lettre de votre ami français Stéphane qui vous écrit:

 

…Cette année je termine le lycée et j’ai beaucoup de travail pour avoir mon bac. En même temps je faisdu judo. Ma mère me dit que je passe beaucoup de temps dans la salle de sport, que jedois arrêter le sport et me consacrer complètement aux révisions des cours.As-tu un passe-temps préféré? Tes parents, sont-ils du même avis que mamère? As-tu réussi à combiner tes loisirs et tes études?…

 

Ecrivez une lettre à Stéphane: répondez à ses questions et posez-lui 3 questions sur les examens du bac.

(Еn 100–140 mots)

40.

Выберите только ОДНО из двух предложенных высказываний и выразите своё мнение по предложенной проблеме согласно данному плану.

 

Commentez un des sujets proposés ci-dessous.

 

1. Un bon professeur doit être sévère et exigeant.

2. Beaucoup de jeunes sortent pour passer leurs loisirs, ils pratiquent le sport, vont au cinéma, se promènent avec leurs copains. Mais il y a d’autres qui restent à la maison devant leurs ordinateurs et passent tout leur temps dans le monde virtuel en disant qu’ils y trouvent tout ce qu’il leur faut: les amis, les jeux, les spectacles, etc.

 

Quel est votre avis? Êtes-vous d’accord avec cette opinion?

 

Suivez le plan:

− introduction: posez le problème en le reformulant;

− avancez votre opinion et faites-la valoir avec 2–3 arguments à l’appui;

− exposez un point de vue opposé et donnez 1–2 arguments pour le soutenir;

− expliquez pourquoi vous ne les acceptez pas;

− conclusion: confirmez votre position.

 

Écrivez une réponse en 200–250 mots.

41.

Imaginez que vous êtes en train de préparer un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un texte très intéressant et vous voulez le lire à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte en silence, puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

La plus haute montagne est située sur Mars. Le volcan géant du mont Olympe est la plus haute montagne du système solaire et de l'univers connu. A 14 miles et 388 miles à travers, cette montagne est près de trois fois plus haute que le mont Everest et si large que sa base couvrirait Arizona, ou l'ensemble de la région des îles britanniques. Le cratère sur le dessus est à environ 45 miles de large et plus de près de 2 miles de profondeur, largement assez grande pour avaler Londres.

Nous mesurons traditionnellement montagnes par leur hauteur. Si nous les mesurions par leur taille, il serait inutile d'isoler une montagne dans une gamme du reste. Cela étant, le mont Everest éclipserait le mont Olympe. Il fait partie de la gamme gigantesque ce qui est égal à près de 1500 miles de longueur.

42.

Observez ce document

 

 

Vous avez décidé d’acheter des fleurs chez ce fleuriste et vous cherchez des informations à ce propos. Après 1 mn 30 de réflexion, vous posez cinq questions directes pour demander:

 

1) l’adresse du magasin

2) les horaires d’ouverture

3) les types de fleurs à acheter

4) s’il y a des fleurs en pot

5) le tarif possible pour une grosse commande

 

Vous aurez 20 secondes pour poser chaque question.

43.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

 

Vous avez 1 mn 30 pour réfléchir, puis vous présenterez la photo choisie. Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Pendant la présentation de votre photo n’oubliez pas de mentionner:

 

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

 

Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique. Commencez par la phrase "J'ai choisi la photo N°...".

44.

Observez les deux photos. Dans 1 mn 30, vous devrez les comparer :

 

• en faisant une courte description de chacune d’elles (action, lieu)

• en précisant ce que ces photos ont en commun

• en décrivant les différences entre ces deux photos

• en disant quel type d'activités présentées dans les photos que vous aimeriez faire

• en expliquant pourquoi

 

Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.