№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора ФИПИ
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Вариант № 35758

1.

Вы услышите 6 высказываний. Установите соответствие между высказываниями каждого говорящего A (Numéro 1)–F (Numéro 6) и утверждениями, данными в списке 1–7. Используйте каждое утверждение, обозначенное соответствующей цифрой, только один раз. В задании есть одно лишнее утверждение. Вы услышите запись дважды.

 

 

1. Presque tous les Français ont un animal domestique.

2. Plusieurs maîtres aiment leur animal, comme si c'était une personne.

3. Mon chat sait allumer la lumière.

4. Mon perroquet chante une vingtaine de chansons.

5. Mes furets adorent jouer à cache-cache.

6. Il est très chouette de jouer avec mon chien.

7. Les personnes au caractère timide ne devraient pas avoir un chien.

 

ГоворящийABCDEF
Утверждение

2.

Вы услышите диалог. Определите, какие из приведённых утверждений А–G соответствуют содержанию текста (1 – Vrai), какие не соответствуют (2 – Faux) и о чём в тексте не сказано, то есть на основании текста нельзя дать ни положительного, ни отрицательного ответа (3 – Aucune information). Занесите номер выбранного Вами варианта ответа в таблицу. Вы услышите запись дважды.

 

 

A. Romain propose de faire un voyage au Québec.

B. Romain est déjà allé au Québec.

C. Amélie est au chômage.

D. Amélie a trouvé un boulot en lisant une annonce.

E. L’entreprise des meubles cherche une standardiste pour 6 semaines.

F. Romain aime bien le travail d’Amélie.

G. Amélie va partir au Québec en août.

 

Запишите в ответ цифры, расположив их в порядке, соответствующем буквам:

ABCDEFG
       

3.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Qu’est-ce que Dominique fait comme métier aujourd'hui?

 

1) Il est bibliothécaire à la Bibliothèque nationale de France.

2) Il est professeur à l'université féminine à Séoul.

3) Il est un des plus célèbres architectes français.

4.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Dominique est né à Clermont-Ferrand dans une famille ...

 

1) d'ingénieurs.

2) de paysans.

3) d'artistes.

5.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

À l'âge de 15 ans Dominique a décidé ...

 

1) de s'occuper de la science.

2) de se vouer au monde de l'art.

3) d'explorer les monts d'Auvergne, la faune et la flore.

6.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Dominique, qu’est-ce qu’il a fait après le baccalauréat?

 

1) Il a commencé à travailler dans une petite agence de voyages.

2) Il a participé à des concours différents.

3) Il est entré à l'école des aux Beaux-Arts, à Paris.

7.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Sa première oeuvre, qu'il a entièrement conçue, dessinée et suivie était ...

 

1) l'école des aux Beaux-Arts, à Paris.

2) la nouvelle Bibliothèque nationale de France, à Paris.

3) une école d'ingénieurs à Marne-la-vallée.

8.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Pour Dominique le président François Mitterrand était ...

 

1) un bon ami.

2) un client partenaire.

3) un ingénieur de son projet.

9.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

D'après Dominique, son métier...

 

1) demande du talent et cela suffit.

2) demande la formation économique et politique.

3) exige une grande santé physique et mentale.

10.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. Incident en Provence

2. Plus de million d'abonnés !

3. La télémédecine se développe en France

4. Attention: piratage bancaire!

5. Bientôt des campus sans tabac?

6. Manifestation anti-OGM

7. Première condamnation pour racisme «anti-blanc»

8. En 2014, roulez plus lentement

 

A. La cour d'appel de Paris a finalement traité de circonstances aggravantes les insultes telles que « sale Blanc » ou « sale Français » qui avaient été prononcées au cours de l’agression qui avait eu lieu sur un quai du RER, en 2010. Les deux auteurs de cette agression ont finalement été condamnés à quatre ans d'emprisonnement, dont trois ferme.

 

B. En mars 2009, Le Figaro lance sa page Facebook. Cinq ans plus tard, en janvier 2014, elle vient d'atteindre le million de fans. Au commencement, les premiers abonnés découvrent des questions et des appels à témoin. Puis, au fil des années, les publications s'enrichissent: photos, sélection d'articles du Figaro.fr, annonces d'événements et de rendez-vous... Et la communauté est au rendez-vous, puisqu'elle laisse quotidiennement plusieurs milliers de commentaires.

 

C. Un engin artisanal a explosé vers 4 heures contre la façade d'un centre des impôts de Marseille, provoquant de légers dégâts. Un graffiti a été trouvé sur la façade du bâtiment administratif par les enquêteurs, selon une source proche du dossier. Une équipe de démineurs et l'identité judiciaire étaient sur place le matin suivant pour faire les premières constatations.

 

D. Le plan de lutte pour la santé des jeunes ne concerne pas seulement la consommation de drogues mais toutes les conduites addictives. Parmi les préconisations du plan stratégique dévoilé en septembre était aussi mentionné « l’expérimentation de “foyer sans cigarette” en lien étroit avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, les présidents d’université et la conférence des présidents d’université et celle des grandes écoles ».

 

E. Le cabinet de diagnostic le plus moderne de France vient d'ouvrir à Cluny, en Bourgogne. Les habitants de la résidence prennent leur tension, leur température ou mesurent le taux d'oxygène dans le sang dans une petite cabine équipée d'un écran, où s'affiche la marche à suivre pour réaliser un diagnostic santé. Les données sont ensuite envoyées à leur médecin traitant via le site jemesurveille.com.

 

F. Comment protéger son compte? Il faut d’abord faire attention aux faux portails internet que les fraudeurs habillent avec les logos des banques ou des institutions. Il est assez facile de les démasquer du fait de la grammaire et de l'orthographe douteuses des pages. Ce qui est encore pire, les fraudeurs créent de faux écrans d'accueil qui viennent s'incruster sur les vrais sites visités par les internautes. C'est quasiment indécelable.

 

G. Loin de se réjouir de la diminution importante du nombre de morts sur les routes qu'il a lui-même annoncée lundi 20 janvier, le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a annoncé l'expérimentation, dès cette année dans « quelques départements », de la limitation de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes secondaires, où elle est actuellement de 90 km/h, sans toutefois donner d'autre précision.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

11.

Прочитайте текст и заполните пропуски A–F частями предложений, обозначенными цифрами 1–7. Одна из частей в списке 1–7 — лишняя. Занесите цифры, обозначающие соответствующие части предложений, в таблицу.

 

Croisière sur la Seine

 

Bienvenus à bord de notre bateau-mouche ! Quoi de mieux A _______________________ qui traverse la ville d’est en ouest pour découvrir ses merveilleux monuments.

Installez-vous. Nous allons commencer notre visite.Vous avez à votre droite la Bibliothèque nationale de France, avec ses immenses tours en forme de livre ouvert. Voici l’île Saint Louis — ce quartier est célèbre B_______________________ , ses grands hôtels particuliers. On peut s’y promener calmement, admirer les petits magasins, manger une glace Berthillon, se promener sur les quais.

Nous nous arrêtons quelques instants devant l’île de la Cité C _______________________ — la Cathédrale Notre Dame. Vous pouvez admirer une des plus grandes cathédrales néogothiques du monde avec ses célèbres gargouilles.

Vous découvrez maintenant le Musée du Louvre, le musée le plus visité au monde D_______________________ des collections de différentes civilisations allant de l’Antiquité à 1830. La Joconde et la Vénus de Milo sont quelques-unes des oeuvres les plus connues.

Nous continuons notre visite avec la Tour Eiffel E _______________________ — 324 mètres de hauteur, construite en 1889, point de référence parisien, elle s’allume le soir et scintille toutes les heures. Si vous le souhaitez, vous pouvez y monter.

Notre circuit est fini. Mais nous vous invitons à monter à bord de notre bateaumouche pour découvrir Paris la nuit. Profitez d’un délicieux repas F_______________________ tout en écoutant les commentaires de nos guides pour chaque monument. Notre bateau, avec musique et guide personnalisé, rendra votre croisière inoubliable !

 

 

1. que nous avons le plaisir de vous servir

2. que c'est le monument le plus visité

3. où trône le célèbre monument connu dans tout le monde

4. que de suivre la Seine

5. qui offre aux visiteurs

6. sans laquelle Paris ne peut se penser

7. pour ses petites rues piétonnes

 

ПропускABCDEF
Часть предложения

12.

Quelle décision Plectrude a-t-elle prise?

 

1) Elle a décidé d’entrer à l’école de ballet.

2) Elle a décidé de quitter la maison.

3) Elle a décidé d’abandonner ses études.

4) Elle a décidé d’apprendre une langue étrangère.


Les petits rats

 

Plectrude décida d’entrer à l’école de ballet de l’Opéra de Paris. L'habituelle école de danse de la fillette se montra enthousiaste:

— Nous espérions que vous prendriez une telle décision! Elle est faite pour ça! On lui écrivit des lettres de recommandation où l'on parlait d'elle comme de la future Pavlova.

Elle fut convoquée par l'Opéra afin de passer un examen. Le coeur de Clémence battait encore plus fort que celui de la petite quand elles arrivèrent à l'école des petits rats. Deux semaines plus tard, Plectrude reçut sa lettre d'admission. Ce fut le plus beau jour de la vie de sa mère.

Le collège entier savait pourquoi elle partait et s'en enorgueillissait. Même les professeurs dont Plectrude avait été le cauchemar déclaraient qu'ils avaient toujours senti le «génie» de cette enfant. Les pions vantaient sa grâce, les dames de la cantine louangeaient son manque d'appétit, le professeur d'éducation physique évoquait sa souplesse et la finesse de ses muscles; le comble fut atteint quand ceux des élèves qui n'avaient jamais cessé de la haïr depuis le cours préparatoire se flattèrent d'être ses amis.

Cet été-là, ils ne partirent pas en vacances: l'école des rats coûtait cher. A l'appartement, le téléphone sonnait sans cesse: c'était un voisin, un oncle, un camarade, un collègue, qui voulait venir voir le phénomène.

— Et elle est belle, en plus! s'exclamaient-ils à sa vue.

Elle attendait la rentrée comme une libération. Ce fut un emprisonnement.

Plectrude avait toujours été la plus mince de tous les groupements humains dans lesquels elle s'était aventurée. Ici, elle faisait partie des «normales». Celles qu'on qualifiait de minces eussent été appelées squelettiques en dehors du pensionnat. Quant à celles qui, dans le monde extérieur, eussent été trouvées de proportions ordinaires, elles étaient en ces murs traitées de «grosses vaches».

Le premier jour fut digne d'une boucherie. Une espèce de maigre et vieille charcutière vint passer en revue les élèves comme si elles avaient été des morceaux de viande. Elle les sépara en trois catégories à qui elle tint ces discours:

— Les minces, c'est bien, continuez comme ça. Les normales, ça va, mais je vous ai à l'oeil. Les grosses vaches, soit vous maigrissez, soit vous partez: il n'y a pas de place ici pour vous.

Ensuite, on mesura et pesa les jeunes morceaux de viande. Plectrude, qui aurait treize ans un mois plus tard, mesurait un mètre cinquante-cinq et pesait quarante kilos, ce qui était peu, surtout compte tenu du fait qu'elle était tout en muscles, comme une danseuse qui se respecte; on ne lui en signifia pas moins que c'était un «maximum à ne pas dépasser».

C'était peu dire qu'en ces murs régnait une discipline de fer. L'entraînement commençait tôt le matin et se terminait tard le soir, avec d'insignifiantes interruptions pour un repas qui ne méritait pas ce nom et pour une plage d'études pendant laquelle les élèves savouraient si profondément le repos du corps qu'elles en oubliaient l'effort intellectuel requis. Les corps étaient tellement exténués par les heures interminables d'exercices que l'obsession était simplement de s'asseoir. Les moments où l'on n'employait pas ses muscles étaient vécus comme des miracles.

D’après Amélie Nothomb «Robert des noms propres»
13.

Comment appelle-t-on les élèves de l’école de ballet de l’Opéra de Paris?

 

1) Les petits oiseaux.

2) Les petits chats.

3) Les petites souris.

4) Les petits rats.


Les petits rats

 

Plectrude décida d’entrer à l’école de ballet de l’Opéra de Paris. L'habituelle école de danse de la fillette se montra enthousiaste:

— Nous espérions que vous prendriez une telle décision! Elle est faite pour ça! On lui écrivit des lettres de recommandation où l'on parlait d'elle comme de la future Pavlova.

Elle fut convoquée par l'Opéra afin de passer un examen. Le coeur de Clémence battait encore plus fort que celui de la petite quand elles arrivèrent à l'école des petits rats. Deux semaines plus tard, Plectrude reçut sa lettre d'admission. Ce fut le plus beau jour de la vie de sa mère.

Le collège entier savait pourquoi elle partait et s'en enorgueillissait. Même les professeurs dont Plectrude avait été le cauchemar déclaraient qu'ils avaient toujours senti le «génie» de cette enfant. Les pions vantaient sa grâce, les dames de la cantine louangeaient son manque d'appétit, le professeur d'éducation physique évoquait sa souplesse et la finesse de ses muscles; le comble fut atteint quand ceux des élèves qui n'avaient jamais cessé de la haïr depuis le cours préparatoire se flattèrent d'être ses amis.

Cet été-là, ils ne partirent pas en vacances: l'école des rats coûtait cher. A l'appartement, le téléphone sonnait sans cesse: c'était un voisin, un oncle, un camarade, un collègue, qui voulait venir voir le phénomène.

— Et elle est belle, en plus! s'exclamaient-ils à sa vue.

Elle attendait la rentrée comme une libération. Ce fut un emprisonnement.

Plectrude avait toujours été la plus mince de tous les groupements humains dans lesquels elle s'était aventurée. Ici, elle faisait partie des «normales». Celles qu'on qualifiait de minces eussent été appelées squelettiques en dehors du pensionnat. Quant à celles qui, dans le monde extérieur, eussent été trouvées de proportions ordinaires, elles étaient en ces murs traitées de «grosses vaches».

Le premier jour fut digne d'une boucherie. Une espèce de maigre et vieille charcutière vint passer en revue les élèves comme si elles avaient été des morceaux de viande. Elle les sépara en trois catégories à qui elle tint ces discours:

— Les minces, c'est bien, continuez comme ça. Les normales, ça va, mais je vous ai à l'oeil. Les grosses vaches, soit vous maigrissez, soit vous partez: il n'y a pas de place ici pour vous.

Ensuite, on mesura et pesa les jeunes morceaux de viande. Plectrude, qui aurait treize ans un mois plus tard, mesurait un mètre cinquante-cinq et pesait quarante kilos, ce qui était peu, surtout compte tenu du fait qu'elle était tout en muscles, comme une danseuse qui se respecte; on ne lui en signifia pas moins que c'était un «maximum à ne pas dépasser».

C'était peu dire qu'en ces murs régnait une discipline de fer. L'entraînement commençait tôt le matin et se terminait tard le soir, avec d'insignifiantes interruptions pour un repas qui ne méritait pas ce nom et pour une plage d'études pendant laquelle les élèves savouraient si profondément le repos du corps qu'elles en oubliaient l'effort intellectuel requis. Les corps étaient tellement exténués par les heures interminables d'exercices que l'obsession était simplement de s'asseoir. Les moments où l'on n'employait pas ses muscles étaient vécus comme des miracles.

D’après Amélie Nothomb «Robert des noms propres»
14.

Comment a-t-on réagi au collège?

 

1) On détestait Plectrude.

2) Tout le monde était fier de connaître Plectrude.

3) Les filles étaient jalouses d’elle.

4) Les élèves étaient indifférents.


Les petits rats

 

Plectrude décida d’entrer à l’école de ballet de l’Opéra de Paris. L'habituelle école de danse de la fillette se montra enthousiaste:

— Nous espérions que vous prendriez une telle décision! Elle est faite pour ça! On lui écrivit des lettres de recommandation où l'on parlait d'elle comme de la future Pavlova.

Elle fut convoquée par l'Opéra afin de passer un examen. Le coeur de Clémence battait encore plus fort que celui de la petite quand elles arrivèrent à l'école des petits rats. Deux semaines plus tard, Plectrude reçut sa lettre d'admission. Ce fut le plus beau jour de la vie de sa mère.

Le collège entier savait pourquoi elle partait et s'en enorgueillissait. Même les professeurs dont Plectrude avait été le cauchemar déclaraient qu'ils avaient toujours senti le «génie» de cette enfant. Les pions vantaient sa grâce, les dames de la cantine louangeaient son manque d'appétit, le professeur d'éducation physique évoquait sa souplesse et la finesse de ses muscles; le comble fut atteint quand ceux des élèves qui n'avaient jamais cessé de la haïr depuis le cours préparatoire se flattèrent d'être ses amis.

Cet été-là, ils ne partirent pas en vacances: l'école des rats coûtait cher. A l'appartement, le téléphone sonnait sans cesse: c'était un voisin, un oncle, un camarade, un collègue, qui voulait venir voir le phénomène.

— Et elle est belle, en plus! s'exclamaient-ils à sa vue.

Elle attendait la rentrée comme une libération. Ce fut un emprisonnement.

Plectrude avait toujours été la plus mince de tous les groupements humains dans lesquels elle s'était aventurée. Ici, elle faisait partie des «normales». Celles qu'on qualifiait de minces eussent été appelées squelettiques en dehors du pensionnat. Quant à celles qui, dans le monde extérieur, eussent été trouvées de proportions ordinaires, elles étaient en ces murs traitées de «grosses vaches».

Le premier jour fut digne d'une boucherie. Une espèce de maigre et vieille charcutière vint passer en revue les élèves comme si elles avaient été des morceaux de viande. Elle les sépara en trois catégories à qui elle tint ces discours:

— Les minces, c'est bien, continuez comme ça. Les normales, ça va, mais je vous ai à l'oeil. Les grosses vaches, soit vous maigrissez, soit vous partez: il n'y a pas de place ici pour vous.

Ensuite, on mesura et pesa les jeunes morceaux de viande. Plectrude, qui aurait treize ans un mois plus tard, mesurait un mètre cinquante-cinq et pesait quarante kilos, ce qui était peu, surtout compte tenu du fait qu'elle était tout en muscles, comme une danseuse qui se respecte; on ne lui en signifia pas moins que c'était un «maximum à ne pas dépasser».

C'était peu dire qu'en ces murs régnait une discipline de fer. L'entraînement commençait tôt le matin et se terminait tard le soir, avec d'insignifiantes interruptions pour un repas qui ne méritait pas ce nom et pour une plage d'études pendant laquelle les élèves savouraient si profondément le repos du corps qu'elles en oubliaient l'effort intellectuel requis. Les corps étaient tellement exténués par les heures interminables d'exercices que l'obsession était simplement de s'asseoir. Les moments où l'on n'employait pas ses muscles étaient vécus comme des miracles.

D’après Amélie Nothomb «Robert des noms propres»
15.

Dans quelle catégorie a-t-on classé Plectrude après avoir pris son poids et sa taille?

 

1) On l’a qualifiée de la plus belle.

2) On l’a appelée «grosse vache».

3) On l’a trouvée «maigre».

4) Elle a été nommée «normale».


Les petits rats

 

Plectrude décida d’entrer à l’école de ballet de l’Opéra de Paris. L'habituelle école de danse de la fillette se montra enthousiaste:

— Nous espérions que vous prendriez une telle décision! Elle est faite pour ça! On lui écrivit des lettres de recommandation où l'on parlait d'elle comme de la future Pavlova.

Elle fut convoquée par l'Opéra afin de passer un examen. Le coeur de Clémence battait encore plus fort que celui de la petite quand elles arrivèrent à l'école des petits rats. Deux semaines plus tard, Plectrude reçut sa lettre d'admission. Ce fut le plus beau jour de la vie de sa mère.

Le collège entier savait pourquoi elle partait et s'en enorgueillissait. Même les professeurs dont Plectrude avait été le cauchemar déclaraient qu'ils avaient toujours senti le «génie» de cette enfant. Les pions vantaient sa grâce, les dames de la cantine louangeaient son manque d'appétit, le professeur d'éducation physique évoquait sa souplesse et la finesse de ses muscles; le comble fut atteint quand ceux des élèves qui n'avaient jamais cessé de la haïr depuis le cours préparatoire se flattèrent d'être ses amis.

Cet été-là, ils ne partirent pas en vacances: l'école des rats coûtait cher. A l'appartement, le téléphone sonnait sans cesse: c'était un voisin, un oncle, un camarade, un collègue, qui voulait venir voir le phénomène.

— Et elle est belle, en plus! s'exclamaient-ils à sa vue.

Elle attendait la rentrée comme une libération. Ce fut un emprisonnement.

Plectrude avait toujours été la plus mince de tous les groupements humains dans lesquels elle s'était aventurée. Ici, elle faisait partie des «normales». Celles qu'on qualifiait de minces eussent été appelées squelettiques en dehors du pensionnat. Quant à celles qui, dans le monde extérieur, eussent été trouvées de proportions ordinaires, elles étaient en ces murs traitées de «grosses vaches».

Le premier jour fut digne d'une boucherie. Une espèce de maigre et vieille charcutière vint passer en revue les élèves comme si elles avaient été des morceaux de viande. Elle les sépara en trois catégories à qui elle tint ces discours:

— Les minces, c'est bien, continuez comme ça. Les normales, ça va, mais je vous ai à l'oeil. Les grosses vaches, soit vous maigrissez, soit vous partez: il n'y a pas de place ici pour vous.

Ensuite, on mesura et pesa les jeunes morceaux de viande. Plectrude, qui aurait treize ans un mois plus tard, mesurait un mètre cinquante-cinq et pesait quarante kilos, ce qui était peu, surtout compte tenu du fait qu'elle était tout en muscles, comme une danseuse qui se respecte; on ne lui en signifia pas moins que c'était un «maximum à ne pas dépasser».

C'était peu dire qu'en ces murs régnait une discipline de fer. L'entraînement commençait tôt le matin et se terminait tard le soir, avec d'insignifiantes interruptions pour un repas qui ne méritait pas ce nom et pour une plage d'études pendant laquelle les élèves savouraient si profondément le repos du corps qu'elles en oubliaient l'effort intellectuel requis. Les corps étaient tellement exténués par les heures interminables d'exercices que l'obsession était simplement de s'asseoir. Les moments où l'on n'employait pas ses muscles étaient vécus comme des miracles.

D’après Amélie Nothomb «Robert des noms propres»
16.

Que lui a-t-on dit à propos de son poids?

 

1) On lui a interdit de manger du pain.

2) On lui a dit que c’était le maximum à ne pas dépasser.

3) Il lui a proposé de maigrir le plus vite possible.

4) On lui a dit qu’elle pouvait tout manger.


Les petits rats

 

Plectrude décida d’entrer à l’école de ballet de l’Opéra de Paris. L'habituelle école de danse de la fillette se montra enthousiaste:

— Nous espérions que vous prendriez une telle décision! Elle est faite pour ça! On lui écrivit des lettres de recommandation où l'on parlait d'elle comme de la future Pavlova.

Elle fut convoquée par l'Opéra afin de passer un examen. Le coeur de Clémence battait encore plus fort que celui de la petite quand elles arrivèrent à l'école des petits rats. Deux semaines plus tard, Plectrude reçut sa lettre d'admission. Ce fut le plus beau jour de la vie de sa mère.

Le collège entier savait pourquoi elle partait et s'en enorgueillissait. Même les professeurs dont Plectrude avait été le cauchemar déclaraient qu'ils avaient toujours senti le «génie» de cette enfant. Les pions vantaient sa grâce, les dames de la cantine louangeaient son manque d'appétit, le professeur d'éducation physique évoquait sa souplesse et la finesse de ses muscles; le comble fut atteint quand ceux des élèves qui n'avaient jamais cessé de la haïr depuis le cours préparatoire se flattèrent d'être ses amis.

Cet été-là, ils ne partirent pas en vacances: l'école des rats coûtait cher. A l'appartement, le téléphone sonnait sans cesse: c'était un voisin, un oncle, un camarade, un collègue, qui voulait venir voir le phénomène.

— Et elle est belle, en plus! s'exclamaient-ils à sa vue.

Elle attendait la rentrée comme une libération. Ce fut un emprisonnement.

Plectrude avait toujours été la plus mince de tous les groupements humains dans lesquels elle s'était aventurée. Ici, elle faisait partie des «normales». Celles qu'on qualifiait de minces eussent été appelées squelettiques en dehors du pensionnat. Quant à celles qui, dans le monde extérieur, eussent été trouvées de proportions ordinaires, elles étaient en ces murs traitées de «grosses vaches».

Le premier jour fut digne d'une boucherie. Une espèce de maigre et vieille charcutière vint passer en revue les élèves comme si elles avaient été des morceaux de viande. Elle les sépara en trois catégories à qui elle tint ces discours:

— Les minces, c'est bien, continuez comme ça. Les normales, ça va, mais je vous ai à l'oeil. Les grosses vaches, soit vous maigrissez, soit vous partez: il n'y a pas de place ici pour vous.

Ensuite, on mesura et pesa les jeunes morceaux de viande. Plectrude, qui aurait treize ans un mois plus tard, mesurait un mètre cinquante-cinq et pesait quarante kilos, ce qui était peu, surtout compte tenu du fait qu'elle était tout en muscles, comme une danseuse qui se respecte; on ne lui en signifia pas moins que c'était un «maximum à ne pas dépasser».

C'était peu dire qu'en ces murs régnait une discipline de fer. L'entraînement commençait tôt le matin et se terminait tard le soir, avec d'insignifiantes interruptions pour un repas qui ne méritait pas ce nom et pour une plage d'études pendant laquelle les élèves savouraient si profondément le repos du corps qu'elles en oubliaient l'effort intellectuel requis. Les corps étaient tellement exténués par les heures interminables d'exercices que l'obsession était simplement de s'asseoir. Les moments où l'on n'employait pas ses muscles étaient vécus comme des miracles.

D’après Amélie Nothomb «Robert des noms propres»
17.

A l’école de ballet régnait une discipline …

 

1) de plomb.

2) de pierre.

3) de fer.

4) de glace.


Les petits rats

 

Plectrude décida d’entrer à l’école de ballet de l’Opéra de Paris. L'habituelle école de danse de la fillette se montra enthousiaste:

— Nous espérions que vous prendriez une telle décision! Elle est faite pour ça! On lui écrivit des lettres de recommandation où l'on parlait d'elle comme de la future Pavlova.

Elle fut convoquée par l'Opéra afin de passer un examen. Le coeur de Clémence battait encore plus fort que celui de la petite quand elles arrivèrent à l'école des petits rats. Deux semaines plus tard, Plectrude reçut sa lettre d'admission. Ce fut le plus beau jour de la vie de sa mère.

Le collège entier savait pourquoi elle partait et s'en enorgueillissait. Même les professeurs dont Plectrude avait été le cauchemar déclaraient qu'ils avaient toujours senti le «génie» de cette enfant. Les pions vantaient sa grâce, les dames de la cantine louangeaient son manque d'appétit, le professeur d'éducation physique évoquait sa souplesse et la finesse de ses muscles; le comble fut atteint quand ceux des élèves qui n'avaient jamais cessé de la haïr depuis le cours préparatoire se flattèrent d'être ses amis.

Cet été-là, ils ne partirent pas en vacances: l'école des rats coûtait cher. A l'appartement, le téléphone sonnait sans cesse: c'était un voisin, un oncle, un camarade, un collègue, qui voulait venir voir le phénomène.

— Et elle est belle, en plus! s'exclamaient-ils à sa vue.

Elle attendait la rentrée comme une libération. Ce fut un emprisonnement.

Plectrude avait toujours été la plus mince de tous les groupements humains dans lesquels elle s'était aventurée. Ici, elle faisait partie des «normales». Celles qu'on qualifiait de minces eussent été appelées squelettiques en dehors du pensionnat. Quant à celles qui, dans le monde extérieur, eussent été trouvées de proportions ordinaires, elles étaient en ces murs traitées de «grosses vaches».

Le premier jour fut digne d'une boucherie. Une espèce de maigre et vieille charcutière vint passer en revue les élèves comme si elles avaient été des morceaux de viande. Elle les sépara en trois catégories à qui elle tint ces discours:

— Les minces, c'est bien, continuez comme ça. Les normales, ça va, mais je vous ai à l'oeil. Les grosses vaches, soit vous maigrissez, soit vous partez: il n'y a pas de place ici pour vous.

Ensuite, on mesura et pesa les jeunes morceaux de viande. Plectrude, qui aurait treize ans un mois plus tard, mesurait un mètre cinquante-cinq et pesait quarante kilos, ce qui était peu, surtout compte tenu du fait qu'elle était tout en muscles, comme une danseuse qui se respecte; on ne lui en signifia pas moins que c'était un «maximum à ne pas dépasser».

C'était peu dire qu'en ces murs régnait une discipline de fer. L'entraînement commençait tôt le matin et se terminait tard le soir, avec d'insignifiantes interruptions pour un repas qui ne méritait pas ce nom et pour une plage d'études pendant laquelle les élèves savouraient si profondément le repos du corps qu'elles en oubliaient l'effort intellectuel requis. Les corps étaient tellement exténués par les heures interminables d'exercices que l'obsession était simplement de s'asseoir. Les moments où l'on n'employait pas ses muscles étaient vécus comme des miracles.

D’après Amélie Nothomb «Robert des noms propres»
18.

Quel était le rêve des petits rats?

 

1) Les jeunes filles voulaient bavarder et jouer.

2) Les jeunes filles voulaient manger des gâteaux.

3) Les jeunes filles avaient envie de partir.

4) Les jeunes filles voulaient se reposer.


Les petits rats

 

Plectrude décida d’entrer à l’école de ballet de l’Opéra de Paris. L'habituelle école de danse de la fillette se montra enthousiaste:

— Nous espérions que vous prendriez une telle décision! Elle est faite pour ça! On lui écrivit des lettres de recommandation où l'on parlait d'elle comme de la future Pavlova.

Elle fut convoquée par l'Opéra afin de passer un examen. Le coeur de Clémence battait encore plus fort que celui de la petite quand elles arrivèrent à l'école des petits rats. Deux semaines plus tard, Plectrude reçut sa lettre d'admission. Ce fut le plus beau jour de la vie de sa mère.

Le collège entier savait pourquoi elle partait et s'en enorgueillissait. Même les professeurs dont Plectrude avait été le cauchemar déclaraient qu'ils avaient toujours senti le «génie» de cette enfant. Les pions vantaient sa grâce, les dames de la cantine louangeaient son manque d'appétit, le professeur d'éducation physique évoquait sa souplesse et la finesse de ses muscles; le comble fut atteint quand ceux des élèves qui n'avaient jamais cessé de la haïr depuis le cours préparatoire se flattèrent d'être ses amis.

Cet été-là, ils ne partirent pas en vacances: l'école des rats coûtait cher. A l'appartement, le téléphone sonnait sans cesse: c'était un voisin, un oncle, un camarade, un collègue, qui voulait venir voir le phénomène.

— Et elle est belle, en plus! s'exclamaient-ils à sa vue.

Elle attendait la rentrée comme une libération. Ce fut un emprisonnement.

Plectrude avait toujours été la plus mince de tous les groupements humains dans lesquels elle s'était aventurée. Ici, elle faisait partie des «normales». Celles qu'on qualifiait de minces eussent été appelées squelettiques en dehors du pensionnat. Quant à celles qui, dans le monde extérieur, eussent été trouvées de proportions ordinaires, elles étaient en ces murs traitées de «grosses vaches».

Le premier jour fut digne d'une boucherie. Une espèce de maigre et vieille charcutière vint passer en revue les élèves comme si elles avaient été des morceaux de viande. Elle les sépara en trois catégories à qui elle tint ces discours:

— Les minces, c'est bien, continuez comme ça. Les normales, ça va, mais je vous ai à l'oeil. Les grosses vaches, soit vous maigrissez, soit vous partez: il n'y a pas de place ici pour vous.

Ensuite, on mesura et pesa les jeunes morceaux de viande. Plectrude, qui aurait treize ans un mois plus tard, mesurait un mètre cinquante-cinq et pesait quarante kilos, ce qui était peu, surtout compte tenu du fait qu'elle était tout en muscles, comme une danseuse qui se respecte; on ne lui en signifia pas moins que c'était un «maximum à ne pas dépasser».

C'était peu dire qu'en ces murs régnait une discipline de fer. L'entraînement commençait tôt le matin et se terminait tard le soir, avec d'insignifiantes interruptions pour un repas qui ne méritait pas ce nom et pour une plage d'études pendant laquelle les élèves savouraient si profondément le repos du corps qu'elles en oubliaient l'effort intellectuel requis. Les corps étaient tellement exténués par les heures interminables d'exercices que l'obsession était simplement de s'asseoir. Les moments où l'on n'employait pas ses muscles étaient vécus comme des miracles.

D’après Amélie Nothomb «Robert des noms propres»
19.

Преобразуйте, если это необходимо, слово RENCONTRER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Un conseil que je peux donner aux voyageurs, c'est de se renseigner un minimum sur les coutumes des pays qu'ils visitent. Ce n'était pas mon cas quand je suis allée en Chine. Quelques jours après mon arrivée, j' _________________ une jeune fille très gentille.

20.

Преобразуйте, если это необходимо, слово HABITER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Elle m'a invitée à manger chez ses parents, avec lesquels elle _________________ encore. D'abord, j'ai été en retard, ce qui est impossible en Chine. En plus, j'ai apporté des fleurs ce qui est mal vu aussi.

21.

Преобразуйте, если это необходимо, слово FALLOIR так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Bref, j'ai fait tout ce qu'il ne ____________________ pas faire! J'aurais voulu disparaître! Mais la soirée s'est quand même bien passée, ma nouvelle amie justifiant mon comportement par mon ignorance.

22.

Преобразуйте, если это необходимо, слово EXQUIS так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Des vacances ratées

 

Je devais partir pour 2 semaines en Corse en septembre. Je suis amateur de photographie et j'avais envie de revenir avec

d' __________________ photos!

23.

Преобразуйте, если это необходимо, слово FOU так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le premier jour, je suis allé au marché à Porto-Vecchio pour acheter des produits corses et pour me faire une idée des

traditions et coutumes locales. Les marchandes corses sont ________________!

24.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ELLE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Presque toutes m'ont demandé plus que ce qui était écrit. Par exemple pour un pot de miel qui était affiché à 4.50 euros, la

fille m'a demandé 5 euros (que je ne ________________ ai pas donné).

25.

Преобразуйте, если это необходимо, слово PREMIER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Ceci était la ____________________ journée. Après, ce fut encore pire. Le personnel à l’hôtel était impoli, le temps s’est gâté et j’ai décidé de partir.

26.

Образуйте от слова EXPRIMER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

C'est quoi le slam?

 

Le slam est une poésie déclamée sur fond musical, ou non. Donc, c’est un art d’____________________ orale populaire.

27.

Образуйте от слова GÉNÉRAL однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le slam se pratique ________________ dans des lieux publics, sous forme de scènes ouvertes et de tournois.

28.

Образуйте от слова SLAM однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Les ________________ — ou poètes — déclament, lisent, scandent, chantent, jouent des textes de leur cru sur des thèmes libres ou imposés.

29.

Образуйте от слова ÉCRIRE однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Nouvelle forme de poésie, le slam allie __________________, oralité et expression scénique.

30.

Образуйте от слова ÉCONOMISER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Focalisée sur le verbe et l’expression brute, elle se caractérise notamment par une grande __________________ de moyens. Sur scène, ni décor ni costume. Simplement le verbe, et l’art déclamatoire..

31.

Образуйте от слова VIVRE однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Une bouche qui donne, et des oreilles qui prennent. Un moyen de rendre la poésie plus ___________________ et de l’inscrire — ou de la réinscrire — dans le présent.

32.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) la plupart

2) plusieurs

3) nombreux

4) beaucoup


Marianne

 

Le buste de Marianne est présent dans toutes les mairies françaises, les écoles, ainsi que dans de 32 ______ édifices officiels. Marianne est aussi représentée sur les timbres-poste et, jusqu'à récemment, sur les pièces de monnaie. Ce personnage 33 ______ la France, la République et la principale de ses valeurs: la liberté. L'origine de Marianne remonte à la Révolution française et plus particulièrement à

1792, lorsque la République a été proclamée. Marianne 34 ______ un bonnet phrygien, comme la plupart des révolutionnaires à cette époque. Le bonnet phrygien est une référence aux esclaves affranchis 35 ______ l'Empire romain, qui portaient ce bonnet pour marquer leur liberté retrouvée. Au 18e siècle, Marianne était un 36 ______ très fréquent en France, il associe Marie, la mère du Christ et Anne, la mère de Marie. Le tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple (1831), 37 ______ Marianne combattant avec le peuple parisien pendant les trois journées révolutionnaires de juillet 1830. Plus 38 ______, des Françaises célèbres ont servi de modèles au buste de Marianne: les actrices Brigitte Bardot et Catherine Deneuve, la chanteuse Mireille Mathieu, le mannequin de mode et l’actrice Laetitia Casta.

33.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) symbolise

2) prend

3) désigne

4) montre


Marianne

 

Le buste de Marianne est présent dans toutes les mairies françaises, les écoles, ainsi que dans de 32 ______ édifices officiels. Marianne est aussi représentée sur les timbres-poste et, jusqu'à récemment, sur les pièces de monnaie. Ce personnage 33 ______ la France, la République et la principale de ses valeurs: la liberté. L'origine de Marianne remonte à la Révolution française et plus particulièrement à

1792, lorsque la République a été proclamée. Marianne 34 ______ un bonnet phrygien, comme la plupart des révolutionnaires à cette époque. Le bonnet phrygien est une référence aux esclaves affranchis 35 ______ l'Empire romain, qui portaient ce bonnet pour marquer leur liberté retrouvée. Au 18e siècle, Marianne était un 36 ______ très fréquent en France, il associe Marie, la mère du Christ et Anne, la mère de Marie. Le tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple (1831), 37 ______ Marianne combattant avec le peuple parisien pendant les trois journées révolutionnaires de juillet 1830. Plus 38 ______, des Françaises célèbres ont servi de modèles au buste de Marianne: les actrices Brigitte Bardot et Catherine Deneuve, la chanteuse Mireille Mathieu, le mannequin de mode et l’actrice Laetitia Casta.

34.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) vêtit

2) habille

3) porte

4) couvre


Marianne

 

Le buste de Marianne est présent dans toutes les mairies françaises, les écoles, ainsi que dans de 32 ______ édifices officiels. Marianne est aussi représentée sur les timbres-poste et, jusqu'à récemment, sur les pièces de monnaie. Ce personnage 33 ______ la France, la République et la principale de ses valeurs: la liberté. L'origine de Marianne remonte à la Révolution française et plus particulièrement à

1792, lorsque la République a été proclamée. Marianne 34 ______ un bonnet phrygien, comme la plupart des révolutionnaires à cette époque. Le bonnet phrygien est une référence aux esclaves affranchis 35 ______ l'Empire romain, qui portaient ce bonnet pour marquer leur liberté retrouvée. Au 18e siècle, Marianne était un 36 ______ très fréquent en France, il associe Marie, la mère du Christ et Anne, la mère de Marie. Le tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple (1831), 37 ______ Marianne combattant avec le peuple parisien pendant les trois journées révolutionnaires de juillet 1830. Plus 38 ______, des Françaises célèbres ont servi de modèles au buste de Marianne: les actrices Brigitte Bardot et Catherine Deneuve, la chanteuse Mireille Mathieu, le mannequin de mode et l’actrice Laetitia Casta.

35.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) sur

2) sous

3) à

4) en


Marianne

 

Le buste de Marianne est présent dans toutes les mairies françaises, les écoles, ainsi que dans de 32 ______ édifices officiels. Marianne est aussi représentée sur les timbres-poste et, jusqu'à récemment, sur les pièces de monnaie. Ce personnage 33 ______ la France, la République et la principale de ses valeurs: la liberté. L'origine de Marianne remonte à la Révolution française et plus particulièrement à

1792, lorsque la République a été proclamée. Marianne 34 ______ un bonnet phrygien, comme la plupart des révolutionnaires à cette époque. Le bonnet phrygien est une référence aux esclaves affranchis 35 ______ l'Empire romain, qui portaient ce bonnet pour marquer leur liberté retrouvée. Au 18e siècle, Marianne était un 36 ______ très fréquent en France, il associe Marie, la mère du Christ et Anne, la mère de Marie. Le tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple (1831), 37 ______ Marianne combattant avec le peuple parisien pendant les trois journées révolutionnaires de juillet 1830. Plus 38 ______, des Françaises célèbres ont servi de modèles au buste de Marianne: les actrices Brigitte Bardot et Catherine Deneuve, la chanteuse Mireille Mathieu, le mannequin de mode et l’actrice Laetitia Casta.

36.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) prénom

2) nomination

3) appellation

4) titre


Marianne

 

Le buste de Marianne est présent dans toutes les mairies françaises, les écoles, ainsi que dans de 32 ______ édifices officiels. Marianne est aussi représentée sur les timbres-poste et, jusqu'à récemment, sur les pièces de monnaie. Ce personnage 33 ______ la France, la République et la principale de ses valeurs: la liberté. L'origine de Marianne remonte à la Révolution française et plus particulièrement à

1792, lorsque la République a été proclamée. Marianne 34 ______ un bonnet phrygien, comme la plupart des révolutionnaires à cette époque. Le bonnet phrygien est une référence aux esclaves affranchis 35 ______ l'Empire romain, qui portaient ce bonnet pour marquer leur liberté retrouvée. Au 18e siècle, Marianne était un 36 ______ très fréquent en France, il associe Marie, la mère du Christ et Anne, la mère de Marie. Le tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple (1831), 37 ______ Marianne combattant avec le peuple parisien pendant les trois journées révolutionnaires de juillet 1830. Plus 38 ______, des Françaises célèbres ont servi de modèles au buste de Marianne: les actrices Brigitte Bardot et Catherine Deneuve, la chanteuse Mireille Mathieu, le mannequin de mode et l’actrice Laetitia Casta.

37.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) représente

2) présente

3) dessine

4) incarne


Marianne

 

Le buste de Marianne est présent dans toutes les mairies françaises, les écoles, ainsi que dans de 32 ______ édifices officiels. Marianne est aussi représentée sur les timbres-poste et, jusqu'à récemment, sur les pièces de monnaie. Ce personnage 33 ______ la France, la République et la principale de ses valeurs: la liberté. L'origine de Marianne remonte à la Révolution française et plus particulièrement à

1792, lorsque la République a été proclamée. Marianne 34 ______ un bonnet phrygien, comme la plupart des révolutionnaires à cette époque. Le bonnet phrygien est une référence aux esclaves affranchis 35 ______ l'Empire romain, qui portaient ce bonnet pour marquer leur liberté retrouvée. Au 18e siècle, Marianne était un 36 ______ très fréquent en France, il associe Marie, la mère du Christ et Anne, la mère de Marie. Le tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple (1831), 37 ______ Marianne combattant avec le peuple parisien pendant les trois journées révolutionnaires de juillet 1830. Plus 38 ______, des Françaises célèbres ont servi de modèles au buste de Marianne: les actrices Brigitte Bardot et Catherine Deneuve, la chanteuse Mireille Mathieu, le mannequin de mode et l’actrice Laetitia Casta.

38.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) maintenant

2) après

3) tard

4) avant


Marianne

 

Le buste de Marianne est présent dans toutes les mairies françaises, les écoles, ainsi que dans de 32 ______ édifices officiels. Marianne est aussi représentée sur les timbres-poste et, jusqu'à récemment, sur les pièces de monnaie. Ce personnage 33 ______ la France, la République et la principale de ses valeurs: la liberté. L'origine de Marianne remonte à la Révolution française et plus particulièrement à

1792, lorsque la République a été proclamée. Marianne 34 ______ un bonnet phrygien, comme la plupart des révolutionnaires à cette époque. Le bonnet phrygien est une référence aux esclaves affranchis 35 ______ l'Empire romain, qui portaient ce bonnet pour marquer leur liberté retrouvée. Au 18e siècle, Marianne était un 36 ______ très fréquent en France, il associe Marie, la mère du Christ et Anne, la mère de Marie. Le tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple (1831), 37 ______ Marianne combattant avec le peuple parisien pendant les trois journées révolutionnaires de juillet 1830. Plus 38 ______, des Françaises célèbres ont servi de modèles au buste de Marianne: les actrices Brigitte Bardot et Catherine Deneuve, la chanteuse Mireille Mathieu, le mannequin de mode et l’actrice Laetitia Casta.

39.

Vous avez 20 minutes pour faire ce devoir.

Votre ami français Xavier vous a écrit une lettre, dont voici un extrait.

 

... Je voudrais apprendre l’espagnol mais mon professeur d’anglais me conseille de perfectionner plutôt mon anglais. Je ne suis pas d’accord, je crois qu’on doit apprendre plus de langues étrangères. J’apprends déjà l’anglais et l’allemand mais ce n’est pas grand-chose si on habite en Europe! Et toi, tu apprends combien de langues? Tu voudrais en connaître combien? Dans ton école, est-ce que les élèves peuvent apprendre une deuxième, une troisième langue étrangère?...

 

Ecrivеz unе lеttrе à Justinе.

Dans votrе lеttrе

– répondеz à sеs quеstions

– posеz-lui 3 questions sur son annivеrsairе.

Ecrivez 100–140 mots.

Suivez les règles de la présentation des lettres non officielles.

40.

Выберите только ОДНО из двух предложенных высказываний и выразите своё мнение по предложенной проблеме согласно данному плану.

 

Commentez un des sujets proposés ci-dessous.

 

1. Lire un livre est plus intéressant et utile que regarder un film.

2. On dit que si on veut préserver la nature, on doit renoncer aux voyages en avion car cela nuit à l’environnement.

 

Quel est votre avis? Êtes-vous d’accord avec cette opinion?

 

Suivez le plan:

− introduction: posez le problème en le reformulant;

− avancez votre opinion et faites-la valoir avec 2–3 arguments à l’appui;

− exposez un point de vue opposé et donnez 1–2 arguments pour le soutenir;

− expliquez pourquoi vous ne les acceptez pas;

− conclusion: confirmez votre position.

 

Écrivez une réponse en 200–250 mots.

41.

Imaginez que vous êtes en train de préparer un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un texte très intéressant et vous voulez le lui lire. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte en silence, puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

Pour partager une passion et faire profiter les internautes de vos connaissances, vous pouvez créer une chaîne YouTube. Mais attention: il en existe des millions qui sont consacrées à tous les sujets. Il n’est pas facile dans ces conditions de se faire remarquer. Mais ne vous découragez pas! Prenez simplement le temps de consulter les chaînes qui parlent déjà du sujet que vous souhaitez aborder. Notez leurs points forts ou les lacunes que vous pourriez combler. Ensuite, mettez-vous au travail. Vos vidéos doivent être bien faites. N’oubliez pas que du moment qu’elles sont mises en ligne, elles s’adressent à la Terre entière. Utilisez alors une bonne caméra et un logiciel de montage vidéo. Il est aussi très important d’utiliser un bon micro: le son de mauvaise qualité est aussi insupportable qu’une mauvaise image.

42.

Observez ce document.

 

 

Vous avez décidé de prendre part à cette visite et vous cherchez des informations à ce propos. Après 1 mn 30 de réflexion, vous posez cinq questions directes pour demander:

1) la durée de la visite

2) la possibilité de suivre la visite en français

3) les quartiers de la ville visités

4) le prix du billet par personne

5) la possibilité de bénéficier d’un tarif spécial jeune

Vous aurez 20 secondes pour poser chaque question.

43.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

 

Vous avez 1 mn 30 pour réfléchir, puis vous présenterez la photo choisie. Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Pendant la présentation de votre photo n’oubliez pas de mentionner:

 

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

 

Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique. Commencez par la phrase "J'ai choisi la photo N°...".

44.

Observez les deux photos. Dans 1 mn 30, vous devrez les comparer :

 

• en faisant une courte description de chacune d’elles (action, lieu)

• en précisant ce que ces photos ont en commun

• en décrivant les différences entre ces deux photos

• en disant quei type de pêche présenté dans les photos vous préférez

• en expliquant pourquoi

 

Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.