№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора ФИПИ
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Вариант № 35752

1.

Вы услышите 6 высказываний. Установите соответствие между высказываниями каждого говорящего A–F и утверждениями, данными в списке 1–7. Используйте каждое утверждение, обозначенное соответствующей цифрой, только один раз. В задании есть одно лишнее утверждение. Вы услышите запись дважды. Занесите свои ответы в таблицу.

 

 

1. Le port d’un uniforme suscite des discussions à chaque rentrée.

2. Les uniformes sont obligatoires dans les petites classes.

3. Dans mon école, les jupes sont obligatoires pour les filles.

4. Les élèves sont fiers de porter les logos de leur école.

5. L’uniforme est moins cher que les marques.

6. Les uniformes sont peu confortables.

7. Un uniforme évite des disputes avec les parents.

 

ГоворящийABCDEF
Утверждение

2.

Вы услышите диалог. Определите, какие из приведённых утверждений А–G соответствуют содержанию текста (1 – Vrai), какие не соответствуют (2 – Faux) и о чём в тексте не сказано, то есть на основании текста нельзя дать ни положительного, ни отрицательного ответа (3 – Aucune information). Занесите номер выбранного Вами варианта ответа в таблицу. Вы услышите запись дважды.

 

 

A) Anna doit rédiger son CV.

B) Elle a trouvé un bon emploi dans une entreprise française.

C) Paul lui explique comment on écrit le CV en France.

D) Le CV comprend 4 parties.

E) On doit commencer la partie L'expérience professionnelle par le premier emploi.

F) Anna et Paul ont fait leur connaissance à l’école.

G) Anna indique dans son CV qu’elle parle trois langues.

 

Запишите в ответ цифры, расположив их в порядке, соответствующем буквам:

ABCDEFG
       

3.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Les parents de Jean Nouvel étaient …

 

1) architectes.

2) enseignants.

3) mathématiciens.

4.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Qui a incité Jean Nouvel aux arts plastiques?

 

1) Ses parents.

2) Son professeur de dessin.

3) Son ami de lycée.

5.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Au lycée Jean Nouvel a commencé sa carrière d’artiste par faire …

 

1) le projet de la mairie de la ville.

2) la décoration du foyer des jeunes filles de la ville.

3) de la céramique.

6.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Après le lycée il a décidé de …

 

1) faire des études d'architecture.

2) faire des arts plastiques.

3) travailler dans l’atelier de Marcel Deviers.

7.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

D’après Jean Nouvel son métier ...

 

1) exige une grande santé physique et mentale.

2) demande une bonne formation économique et politique.

3) demande du talent et cela suffit.

8.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Combien de projets parmi 300 projets présentés par son agence sont retenus?

 

1) 13.

2) 30.

3) Tous les 300.

9.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Quel conseil donne-t-il aux jeunes?

 

1) Obéir à leurs parents.

2) Viser bien, ne pas se disperser et avoir un seul but à atteindre.

3) Faire plusieurs choses en même temps, être multiple.

10.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. Cap sur Tokyo

2. A l’heure du goûter

3. Si on allait à la plage!

4. Au secours! Je suis épuisée!

5. Contre la pollution urbaine

6. Qu’est-ce qu’une maison de naissance?

7. Combien ça coûte?

8. «Vanille fraise», ce n’est pas une glace.

 

A. Quasi inconnus en France il y a encore une dizaine d'années, les hortensias paniculés connaissent aujourd'hui un succès retentissant, à l'image de «Vanille Fraise», leur variété emblématique, ainsi nommée en raison de ses immenses cônes de fleurs blanc crème dont les pétales rosissent sous les rayons du soleil d'août. On peut constater dans n'importe quelle jardinerie l'omniprésence de ces arbustes buissonnants pouvant atteindre plusieurs mètres de haut et dont on recense une bonne quarantaine de variétés.

B. Jongler entre travail, enfants, tâches ménagères … Certaines femmes se tournent vers des professionnels pour les aider à mieux gérer leur temps ou à lâcher prise. Elles ont l'impression de ne pas réussir à concilier leur vie professionnelle et leur vie de maman. Le découragement est ressenti par certaines mères de famille. 80 % des mères qui travaillent estiment manquer de temps: les femmes passent 2,5 fois plus de temps que les hommes à s'occuper des enfants, en même temps 40% des hommes font régulièrement le ménage, contre 93% des femmes.

C. Toit potager, maison-serre et cloisons en bananier recyclé, au Figaro Immobilier les bonnes idées pour un habitat sain et durable ne manquent pas. Aujourd’hui, c’est au tour des gratte-ciel de se mettre au vert. À Singapour, c’est en effet un immeuble entier qui a été recouvert de végétaux. Dans ce pays où la chaleur est écrasante, le cabinet d’architecture WOHA a donc décidé d’innover et de construire une tour recouverte par une vingtaine de variétés de vignes fleuries et de plantes rampantes.

D. La cérémonie de clôture le 21 août des Jeux de Rio de Janeiro a vu le maire de la ville brésilienne Eduardo Paes remettre la flamme et le drapeau olympiques à Yuriko Koike, la gouverneure de la capitale japonaise qui avait revêtu pour l’occasion un kimono beige clair. Le monde du sport est donc entré dans l’olympiade menant aux 32es jeux qui se tiendront du 24 juillet au 9 août 2020 dans la capitale nippone. Quatre années qui s’annoncent chargées pour les organisateurs.

E. Par rapport à l’an dernier, le prix moyen d’un kilogramme de fruits a augmenté de 0,53 euro, atteignant 4,10 euros, il s’agit des pommes, des abricots, des cerises, des fraises, des pêches et des poires. Pour les légumes, la hausse est de 20 centimes, à 2,30 euros sur l’aubergine, la carotte, la courgette, le haricot vert, le poivron vert, la pomme de terre, la tomate, et la laitue. Les précédents records avaient été atteints en 2013, avec des étiquettes moyennes des fruits à 3,78 euros le kilo, et celle des légumes à 2,21 euros.

F. Il s’agit d’une maison, c’est-à-dire un lieu de vie, avec un salon, une cuisine, une salle de bain, des toilettes et des chambres, dans lequel vont naître les bébés, loin de l’ambiance hospitalière, même si la maternité ne se trouve jamais loin. Ces structures juridiquement indépendantes des hôpitaux sont dirigées par des sages-femmes libérales. Elles s’occupent des futures mamans tout au long de leur grossesse, pendant l’accouchement et après la naissance du bébé, selon le principe de l’accompagnement global à la naissance.

G. La 15e édition de Paris Plages, commencée le 20 juillet, s’est achevée, dimanche 20 août, sur le site de La Villette et le parvis de l’Hôtel de Ville, tandis qu’elle se poursuit, jusqu’au 4 septembre, sur la voie Georges-Pompidou. Comme chaque année, de nombreuses activités ont été proposées: pétanque, baby-foot, lecture, location de Vélib’, tyrolienne, activités nautiques, et même cours de tai-chi-chuan … En tout, 2,8 km ont été aménagés sur les berges, 3 500 tonnes de sable utilisées et 460 parasols installés.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

11.

Прочитайте текст и заполните пропуски A–F частями предложений, обозначенными цифрами 1–7. Одна из частей в списке 1–7 — лишняя. Занесите цифры, обозначающие соответствующие части предложений, в таблицу.

 

Le développement du transport des personnes a toujours été un enjeu fondamental de la société. Le transport permet de rassembler les hommes, de communiquer et de se rencontrer, de développer des activités collectives, d'échanger des biens mais aussi d'idées. De nos jours, la mobilité se développe rapidement, A_________________________. Face à une demande B________________________, il faut donc renforcer les infrastructures et utiliser au mieux les différents moyens de transport.

Une tâche gigantesque, certes, mais les moyens d'y parvenir sont nombreux et C________________________. Les spécialistes distinguent en général trois différentes demandes en matière de transport des personne: les migrations alternantes, les déplacements d'affaires et les déplacements d'achats et de loisirs. Les migrations alternantes sont les déplacements entre le domicile et le lieu de travail ou l'école. Ces déplacements posent le plus de problèmes, D_________________________.

En général, il est estimé que les déplacements d'affaires représentent 10% seulement du total des déplacements. Ces déplacements sont liés à l'activité économique, mais posent moins de problèmes E_________________________. Les déplacements d'achats et les déplacement pour affaires personnelles sont estimés à environ un tiers du volume total des déplacements.

Au fil des temps, l'homme n'a cessé de développer des moyens de transport adéquats et F_________________________. Ils s'agit principalement des piliers du transport en commun tels que les bus, les trams et le métro; le transport par autocar et les déplacements en taxi.

 

1. répondant à ses besoins

2. car elle ne cesse d'augmenter en fonction du niveau des revenus

3. parfaitement adaptés aux exigences de notre temps

4. qui croît très vite

5. qui pose beaucoup de problèmes

6. puisque leurs horaires sont fort étendus tout au long de la journée

7. car ils sont concentrés dans le temps (les heures de pointe)

 

ПропускABCDEF
Часть предложения

12.

Прочитайте текст и выполните задания А15–А21. В каждом задании обведите цифру 1, 2, 3 или 4, соответствующую выбранному вами варианту ответа.

 

Courgette, que veut-il savoir avant son anniversaire?

Il veut savoir...

 

1) qui sera invité à sa fête.

2) quel repas sera servi.

3) où on organisera la fête.

4) quel cadeau on lui offrira.


L’anniversaire de Courgette

 

Après la mort de sa mère, le petit garçon Icare, surnommé Courgette, vit dans un orphelinat.

 

Je compte sur mes doigts les jours qui me séparent de mes dix ans. Ça tombe samedi et ma meilleure amie Camille et moi on sera chez Raymond, le gendarme, dans sa maison. Je surveille Camille qui fait la mystérieuse, surtout depuis qu'elle est descendue au village avec notre éducatrice Charlotte. Et moi je fais l'andouille «c'est quoi mon cadeau?» et Camille me regarde comme si j'étais muet «viens, on va à la balançoire». J'essaye avec Charlotte qui me dit «je ne vois pas de quoi tu parles».

Même Simon à qui j'ai tout raconté me dit:

– C'est samedi ton anniversaire? Samedi personne ne sera là. Nous on va à Paris pour voir des squelettes au musée.

Samedi, ça y est, j'ai dix ans et je suis déçu. Personne ne m'en parle, ni Simon, ni Ahmed, ni Rosy, ni même Camille et j'en aurais pleuré si Ferdinand le cuisinier ne m'avait pas chuchoté à l'oreille: «Il paraît que c'est ton anniversaire aujourd'hui. Tiens, c’est pour toi, mais tu dis rien à personne». Et il sort un tout petit gâteau au chocolat en forme de coeur que j'avale tout rond.

– Et pourquoi je dois rien dire? je dis.

– Tu verras bien. À lundi, Courgette.

Et Ferdinand le cuisinier m'embrasse et il part dans sa camionnette.

Puis le car se remplit de copains et je les regarde partir eux aussi avec envie. Les squelettes, ça doit être super. Je trouve curieux que tous les éducateurs montent dans le bus, surtout Rosy qui, d'habitude, le samedi, se repose dans sa chambre. Normalement quand on visite un parc ou une forêt ou un musée, y n’a qu'un seul éducateur pour nous accompagner.

Camille est moi, nous attendons Raymond. Je commence à croire que le gendarme nous a oubliés, quand la voiture à pompon bleu écrase les petits cailloux.

Devant la maison à Raymond, Camille me dit de fermer les yeux.

– Pourquoi? je demande. Et je ferme les yeux. C'est difficile de résister à

Camille.

– Tu verras bien. Je vais te mettre un chiffon sur les yeux, là, comme ça.

Tu n'auras qu'à prendre ma main et je te dirai où marcher pour ne pas tomber.

Je descends de la voiture aidé par Camille.

– Stop! Attention, tu as quelques marches à grimper.

Et je lève les pieds pour entrer dans la maison et je la traverse lentement.

Je me cogne quand même contre un meuble. Et plus j'avance, plus j'entends des chuchotements et des rires.

– T'y es presque. Un pas de plus ... Stop! Voilà, tu peux retirer le chiffon.

Et puis j'ouvre mes yeux et je les referme aussitôt. Je suis tout retourné et je ne peux pas empêcher mes larmes de sortir. Camille me lâche la main et je suis tout seul devant mon cadeau et c'est le plus beau cadeau de toute ma vie. Je serre mes poings et j'essuie mes yeux avec et je les regarde pour de bon et aussitôt ils chantent tous «Joyeux anniversaire, Courgette!».

Ils sont tous là. Même Ferdinand le cuisinier. Même le juge avec la directrice. Même les instituteurs de l’école. Et tous mes copains et les éducateurs qui ne sont jamais partis voir les squelettes. Et Raymond qui disparaît derrière un gâteau comme je n’en ai jamais vu. C'est le plus gros coeur en chocolat qui donne envie de mordre dedans. Et ce n'est pas tout. Y a plein de paquets avec des tas de rubans et de ballons autour, et je vois les ballons s'envoler et j'ai l'impression que, moi aussi, je vais m'envoler.

 

D’après Gilles Paris «Autobiographie d’une Courgette»

13.

L’anniversaire de Courgette, sur quel jour de la semaine tombe-t-il?

 

1) Dimanche.

2) Samedi.

3) Lundi.

4) Mardi.


L’anniversaire de Courgette

 

Après la mort de sa mère, le petit garçon Icare, surnommé Courgette, vit dans un orphelinat.

 

Je compte sur mes doigts les jours qui me séparent de mes dix ans. Ça tombe samedi et ma meilleure amie Camille et moi on sera chez Raymond, le gendarme, dans sa maison. Je surveille Camille qui fait la mystérieuse, surtout depuis qu'elle est descendue au village avec notre éducatrice Charlotte. Et moi je fais l'andouille «c'est quoi mon cadeau?» et Camille me regarde comme si j'étais muet «viens, on va à la balançoire». J'essaye avec Charlotte qui me dit «je ne vois pas de quoi tu parles».

Même Simon à qui j'ai tout raconté me dit:

– C'est samedi ton anniversaire? Samedi personne ne sera là. Nous on va à Paris pour voir des squelettes au musée.

Samedi, ça y est, j'ai dix ans et je suis déçu. Personne ne m'en parle, ni Simon, ni Ahmed, ni Rosy, ni même Camille et j'en aurais pleuré si Ferdinand le cuisinier ne m'avait pas chuchoté à l'oreille: «Il paraît que c'est ton anniversaire aujourd'hui. Tiens, c’est pour toi, mais tu dis rien à personne». Et il sort un tout petit gâteau au chocolat en forme de coeur que j'avale tout rond.

– Et pourquoi je dois rien dire? je dis.

– Tu verras bien. À lundi, Courgette.

Et Ferdinand le cuisinier m'embrasse et il part dans sa camionnette.

Puis le car se remplit de copains et je les regarde partir eux aussi avec envie. Les squelettes, ça doit être super. Je trouve curieux que tous les éducateurs montent dans le bus, surtout Rosy qui, d'habitude, le samedi, se repose dans sa chambre. Normalement quand on visite un parc ou une forêt ou un musée, y n’a qu'un seul éducateur pour nous accompagner.

Camille est moi, nous attendons Raymond. Je commence à croire que le gendarme nous a oubliés, quand la voiture à pompon bleu écrase les petits cailloux.

Devant la maison à Raymond, Camille me dit de fermer les yeux.

– Pourquoi? je demande. Et je ferme les yeux. C'est difficile de résister à

Camille.

– Tu verras bien. Je vais te mettre un chiffon sur les yeux, là, comme ça.

Tu n'auras qu'à prendre ma main et je te dirai où marcher pour ne pas tomber.

Je descends de la voiture aidé par Camille.

– Stop! Attention, tu as quelques marches à grimper.

Et je lève les pieds pour entrer dans la maison et je la traverse lentement.

Je me cogne quand même contre un meuble. Et plus j'avance, plus j'entends des chuchotements et des rires.

– T'y es presque. Un pas de plus ... Stop! Voilà, tu peux retirer le chiffon.

Et puis j'ouvre mes yeux et je les referme aussitôt. Je suis tout retourné et je ne peux pas empêcher mes larmes de sortir. Camille me lâche la main et je suis tout seul devant mon cadeau et c'est le plus beau cadeau de toute ma vie. Je serre mes poings et j'essuie mes yeux avec et je les regarde pour de bon et aussitôt ils chantent tous «Joyeux anniversaire, Courgette!».

Ils sont tous là. Même Ferdinand le cuisinier. Même le juge avec la directrice. Même les instituteurs de l’école. Et tous mes copains et les éducateurs qui ne sont jamais partis voir les squelettes. Et Raymond qui disparaît derrière un gâteau comme je n’en ai jamais vu. C'est le plus gros coeur en chocolat qui donne envie de mordre dedans. Et ce n'est pas tout. Y a plein de paquets avec des tas de rubans et de ballons autour, et je vois les ballons s'envoler et j'ai l'impression que, moi aussi, je vais m'envoler.

 

D’après Gilles Paris «Autobiographie d’une Courgette»

14.

Samedi les enfants de l’orphelinat doivent aller ...

 

1) au cirque.

2) au cinéma.

3) au musée.

4) au zoo.


L’anniversaire de Courgette

 

Après la mort de sa mère, le petit garçon Icare, surnommé Courgette, vit dans un orphelinat.

 

Je compte sur mes doigts les jours qui me séparent de mes dix ans. Ça tombe samedi et ma meilleure amie Camille et moi on sera chez Raymond, le gendarme, dans sa maison. Je surveille Camille qui fait la mystérieuse, surtout depuis qu'elle est descendue au village avec notre éducatrice Charlotte. Et moi je fais l'andouille «c'est quoi mon cadeau?» et Camille me regarde comme si j'étais muet «viens, on va à la balançoire». J'essaye avec Charlotte qui me dit «je ne vois pas de quoi tu parles».

Même Simon à qui j'ai tout raconté me dit:

– C'est samedi ton anniversaire? Samedi personne ne sera là. Nous on va à Paris pour voir des squelettes au musée.

Samedi, ça y est, j'ai dix ans et je suis déçu. Personne ne m'en parle, ni Simon, ni Ahmed, ni Rosy, ni même Camille et j'en aurais pleuré si Ferdinand le cuisinier ne m'avait pas chuchoté à l'oreille: «Il paraît que c'est ton anniversaire aujourd'hui. Tiens, c’est pour toi, mais tu dis rien à personne». Et il sort un tout petit gâteau au chocolat en forme de coeur que j'avale tout rond.

– Et pourquoi je dois rien dire? je dis.

– Tu verras bien. À lundi, Courgette.

Et Ferdinand le cuisinier m'embrasse et il part dans sa camionnette.

Puis le car se remplit de copains et je les regarde partir eux aussi avec envie. Les squelettes, ça doit être super. Je trouve curieux que tous les éducateurs montent dans le bus, surtout Rosy qui, d'habitude, le samedi, se repose dans sa chambre. Normalement quand on visite un parc ou une forêt ou un musée, y n’a qu'un seul éducateur pour nous accompagner.

Camille est moi, nous attendons Raymond. Je commence à croire que le gendarme nous a oubliés, quand la voiture à pompon bleu écrase les petits cailloux.

Devant la maison à Raymond, Camille me dit de fermer les yeux.

– Pourquoi? je demande. Et je ferme les yeux. C'est difficile de résister à

Camille.

– Tu verras bien. Je vais te mettre un chiffon sur les yeux, là, comme ça.

Tu n'auras qu'à prendre ma main et je te dirai où marcher pour ne pas tomber.

Je descends de la voiture aidé par Camille.

– Stop! Attention, tu as quelques marches à grimper.

Et je lève les pieds pour entrer dans la maison et je la traverse lentement.

Je me cogne quand même contre un meuble. Et plus j'avance, plus j'entends des chuchotements et des rires.

– T'y es presque. Un pas de plus ... Stop! Voilà, tu peux retirer le chiffon.

Et puis j'ouvre mes yeux et je les referme aussitôt. Je suis tout retourné et je ne peux pas empêcher mes larmes de sortir. Camille me lâche la main et je suis tout seul devant mon cadeau et c'est le plus beau cadeau de toute ma vie. Je serre mes poings et j'essuie mes yeux avec et je les regarde pour de bon et aussitôt ils chantent tous «Joyeux anniversaire, Courgette!».

Ils sont tous là. Même Ferdinand le cuisinier. Même le juge avec la directrice. Même les instituteurs de l’école. Et tous mes copains et les éducateurs qui ne sont jamais partis voir les squelettes. Et Raymond qui disparaît derrière un gâteau comme je n’en ai jamais vu. C'est le plus gros coeur en chocolat qui donne envie de mordre dedans. Et ce n'est pas tout. Y a plein de paquets avec des tas de rubans et de ballons autour, et je vois les ballons s'envoler et j'ai l'impression que, moi aussi, je vais m'envoler.

 

D’après Gilles Paris «Autobiographie d’une Courgette»

15.

Courgette et Camille doivent aller fêter l’anniversaire du garçon ...

 

1) dans la maison de Raymond.

2) au restaurant.

3) à la campagne.

4) à Paris.


L’anniversaire de Courgette

 

Après la mort de sa mère, le petit garçon Icare, surnommé Courgette, vit dans un orphelinat.

 

Je compte sur mes doigts les jours qui me séparent de mes dix ans. Ça tombe samedi et ma meilleure amie Camille et moi on sera chez Raymond, le gendarme, dans sa maison. Je surveille Camille qui fait la mystérieuse, surtout depuis qu'elle est descendue au village avec notre éducatrice Charlotte. Et moi je fais l'andouille «c'est quoi mon cadeau?» et Camille me regarde comme si j'étais muet «viens, on va à la balançoire». J'essaye avec Charlotte qui me dit «je ne vois pas de quoi tu parles».

Même Simon à qui j'ai tout raconté me dit:

– C'est samedi ton anniversaire? Samedi personne ne sera là. Nous on va à Paris pour voir des squelettes au musée.

Samedi, ça y est, j'ai dix ans et je suis déçu. Personne ne m'en parle, ni Simon, ni Ahmed, ni Rosy, ni même Camille et j'en aurais pleuré si Ferdinand le cuisinier ne m'avait pas chuchoté à l'oreille: «Il paraît que c'est ton anniversaire aujourd'hui. Tiens, c’est pour toi, mais tu dis rien à personne». Et il sort un tout petit gâteau au chocolat en forme de coeur que j'avale tout rond.

– Et pourquoi je dois rien dire? je dis.

– Tu verras bien. À lundi, Courgette.

Et Ferdinand le cuisinier m'embrasse et il part dans sa camionnette.

Puis le car se remplit de copains et je les regarde partir eux aussi avec envie. Les squelettes, ça doit être super. Je trouve curieux que tous les éducateurs montent dans le bus, surtout Rosy qui, d'habitude, le samedi, se repose dans sa chambre. Normalement quand on visite un parc ou une forêt ou un musée, y n’a qu'un seul éducateur pour nous accompagner.

Camille est moi, nous attendons Raymond. Je commence à croire que le gendarme nous a oubliés, quand la voiture à pompon bleu écrase les petits cailloux.

Devant la maison à Raymond, Camille me dit de fermer les yeux.

– Pourquoi? je demande. Et je ferme les yeux. C'est difficile de résister à

Camille.

– Tu verras bien. Je vais te mettre un chiffon sur les yeux, là, comme ça.

Tu n'auras qu'à prendre ma main et je te dirai où marcher pour ne pas tomber.

Je descends de la voiture aidé par Camille.

– Stop! Attention, tu as quelques marches à grimper.

Et je lève les pieds pour entrer dans la maison et je la traverse lentement.

Je me cogne quand même contre un meuble. Et plus j'avance, plus j'entends des chuchotements et des rires.

– T'y es presque. Un pas de plus ... Stop! Voilà, tu peux retirer le chiffon.

Et puis j'ouvre mes yeux et je les referme aussitôt. Je suis tout retourné et je ne peux pas empêcher mes larmes de sortir. Camille me lâche la main et je suis tout seul devant mon cadeau et c'est le plus beau cadeau de toute ma vie. Je serre mes poings et j'essuie mes yeux avec et je les regarde pour de bon et aussitôt ils chantent tous «Joyeux anniversaire, Courgette!».

Ils sont tous là. Même Ferdinand le cuisinier. Même le juge avec la directrice. Même les instituteurs de l’école. Et tous mes copains et les éducateurs qui ne sont jamais partis voir les squelettes. Et Raymond qui disparaît derrière un gâteau comme je n’en ai jamais vu. C'est le plus gros coeur en chocolat qui donne envie de mordre dedans. Et ce n'est pas tout. Y a plein de paquets avec des tas de rubans et de ballons autour, et je vois les ballons s'envoler et j'ai l'impression que, moi aussi, je vais m'envoler.

 

D’après Gilles Paris «Autobiographie d’une Courgette»

16.

Quelle était la profession de Raymond?

 

1) Il était juge.

2) Il était cuisinier.

3) Il était éducateur.

4) Il était gendarme.


L’anniversaire de Courgette

 

Après la mort de sa mère, le petit garçon Icare, surnommé Courgette, vit dans un orphelinat.

 

Je compte sur mes doigts les jours qui me séparent de mes dix ans. Ça tombe samedi et ma meilleure amie Camille et moi on sera chez Raymond, le gendarme, dans sa maison. Je surveille Camille qui fait la mystérieuse, surtout depuis qu'elle est descendue au village avec notre éducatrice Charlotte. Et moi je fais l'andouille «c'est quoi mon cadeau?» et Camille me regarde comme si j'étais muet «viens, on va à la balançoire». J'essaye avec Charlotte qui me dit «je ne vois pas de quoi tu parles».

Même Simon à qui j'ai tout raconté me dit:

– C'est samedi ton anniversaire? Samedi personne ne sera là. Nous on va à Paris pour voir des squelettes au musée.

Samedi, ça y est, j'ai dix ans et je suis déçu. Personne ne m'en parle, ni Simon, ni Ahmed, ni Rosy, ni même Camille et j'en aurais pleuré si Ferdinand le cuisinier ne m'avait pas chuchoté à l'oreille: «Il paraît que c'est ton anniversaire aujourd'hui. Tiens, c’est pour toi, mais tu dis rien à personne». Et il sort un tout petit gâteau au chocolat en forme de coeur que j'avale tout rond.

– Et pourquoi je dois rien dire? je dis.

– Tu verras bien. À lundi, Courgette.

Et Ferdinand le cuisinier m'embrasse et il part dans sa camionnette.

Puis le car se remplit de copains et je les regarde partir eux aussi avec envie. Les squelettes, ça doit être super. Je trouve curieux que tous les éducateurs montent dans le bus, surtout Rosy qui, d'habitude, le samedi, se repose dans sa chambre. Normalement quand on visite un parc ou une forêt ou un musée, y n’a qu'un seul éducateur pour nous accompagner.

Camille est moi, nous attendons Raymond. Je commence à croire que le gendarme nous a oubliés, quand la voiture à pompon bleu écrase les petits cailloux.

Devant la maison à Raymond, Camille me dit de fermer les yeux.

– Pourquoi? je demande. Et je ferme les yeux. C'est difficile de résister à

Camille.

– Tu verras bien. Je vais te mettre un chiffon sur les yeux, là, comme ça.

Tu n'auras qu'à prendre ma main et je te dirai où marcher pour ne pas tomber.

Je descends de la voiture aidé par Camille.

– Stop! Attention, tu as quelques marches à grimper.

Et je lève les pieds pour entrer dans la maison et je la traverse lentement.

Je me cogne quand même contre un meuble. Et plus j'avance, plus j'entends des chuchotements et des rires.

– T'y es presque. Un pas de plus ... Stop! Voilà, tu peux retirer le chiffon.

Et puis j'ouvre mes yeux et je les referme aussitôt. Je suis tout retourné et je ne peux pas empêcher mes larmes de sortir. Camille me lâche la main et je suis tout seul devant mon cadeau et c'est le plus beau cadeau de toute ma vie. Je serre mes poings et j'essuie mes yeux avec et je les regarde pour de bon et aussitôt ils chantent tous «Joyeux anniversaire, Courgette!».

Ils sont tous là. Même Ferdinand le cuisinier. Même le juge avec la directrice. Même les instituteurs de l’école. Et tous mes copains et les éducateurs qui ne sont jamais partis voir les squelettes. Et Raymond qui disparaît derrière un gâteau comme je n’en ai jamais vu. C'est le plus gros coeur en chocolat qui donne envie de mordre dedans. Et ce n'est pas tout. Y a plein de paquets avec des tas de rubans et de ballons autour, et je vois les ballons s'envoler et j'ai l'impression que, moi aussi, je vais m'envoler.

 

D’après Gilles Paris «Autobiographie d’une Courgette»

17.

Camille, qu’est-ce qu’elle a dit à Courgette quand ils sont arrivés chez Raymond?

Elle lui a dit de...

 

1) courir rapidement dans la maison.

2) fermer les yeux.

3) faire le mystérieux.

4) souffler les bougies.


L’anniversaire de Courgette

 

Après la mort de sa mère, le petit garçon Icare, surnommé Courgette, vit dans un orphelinat.

 

Je compte sur mes doigts les jours qui me séparent de mes dix ans. Ça tombe samedi et ma meilleure amie Camille et moi on sera chez Raymond, le gendarme, dans sa maison. Je surveille Camille qui fait la mystérieuse, surtout depuis qu'elle est descendue au village avec notre éducatrice Charlotte. Et moi je fais l'andouille «c'est quoi mon cadeau?» et Camille me regarde comme si j'étais muet «viens, on va à la balançoire». J'essaye avec Charlotte qui me dit «je ne vois pas de quoi tu parles».

Même Simon à qui j'ai tout raconté me dit:

– C'est samedi ton anniversaire? Samedi personne ne sera là. Nous on va à Paris pour voir des squelettes au musée.

Samedi, ça y est, j'ai dix ans et je suis déçu. Personne ne m'en parle, ni Simon, ni Ahmed, ni Rosy, ni même Camille et j'en aurais pleuré si Ferdinand le cuisinier ne m'avait pas chuchoté à l'oreille: «Il paraît que c'est ton anniversaire aujourd'hui. Tiens, c’est pour toi, mais tu dis rien à personne». Et il sort un tout petit gâteau au chocolat en forme de coeur que j'avale tout rond.

– Et pourquoi je dois rien dire? je dis.

– Tu verras bien. À lundi, Courgette.

Et Ferdinand le cuisinier m'embrasse et il part dans sa camionnette.

Puis le car se remplit de copains et je les regarde partir eux aussi avec envie. Les squelettes, ça doit être super. Je trouve curieux que tous les éducateurs montent dans le bus, surtout Rosy qui, d'habitude, le samedi, se repose dans sa chambre. Normalement quand on visite un parc ou une forêt ou un musée, y n’a qu'un seul éducateur pour nous accompagner.

Camille est moi, nous attendons Raymond. Je commence à croire que le gendarme nous a oubliés, quand la voiture à pompon bleu écrase les petits cailloux.

Devant la maison à Raymond, Camille me dit de fermer les yeux.

– Pourquoi? je demande. Et je ferme les yeux. C'est difficile de résister à

Camille.

– Tu verras bien. Je vais te mettre un chiffon sur les yeux, là, comme ça.

Tu n'auras qu'à prendre ma main et je te dirai où marcher pour ne pas tomber.

Je descends de la voiture aidé par Camille.

– Stop! Attention, tu as quelques marches à grimper.

Et je lève les pieds pour entrer dans la maison et je la traverse lentement.

Je me cogne quand même contre un meuble. Et plus j'avance, plus j'entends des chuchotements et des rires.

– T'y es presque. Un pas de plus ... Stop! Voilà, tu peux retirer le chiffon.

Et puis j'ouvre mes yeux et je les referme aussitôt. Je suis tout retourné et je ne peux pas empêcher mes larmes de sortir. Camille me lâche la main et je suis tout seul devant mon cadeau et c'est le plus beau cadeau de toute ma vie. Je serre mes poings et j'essuie mes yeux avec et je les regarde pour de bon et aussitôt ils chantent tous «Joyeux anniversaire, Courgette!».

Ils sont tous là. Même Ferdinand le cuisinier. Même le juge avec la directrice. Même les instituteurs de l’école. Et tous mes copains et les éducateurs qui ne sont jamais partis voir les squelettes. Et Raymond qui disparaît derrière un gâteau comme je n’en ai jamais vu. C'est le plus gros coeur en chocolat qui donne envie de mordre dedans. Et ce n'est pas tout. Y a plein de paquets avec des tas de rubans et de ballons autour, et je vois les ballons s'envoler et j'ai l'impression que, moi aussi, je vais m'envoler.

 

D’après Gilles Paris «Autobiographie d’une Courgette»

18.

Courgette, pourquoi était –il bouleversé?

 

1) Tout le monde est venu fêter son anniversaire.

2) Il a vu ses parents.

3) Il a mangé un gros gâteau.

4) Il a beaucoup chanté.


L’anniversaire de Courgette

 

Après la mort de sa mère, le petit garçon Icare, surnommé Courgette, vit dans un orphelinat.

 

Je compte sur mes doigts les jours qui me séparent de mes dix ans. Ça tombe samedi et ma meilleure amie Camille et moi on sera chez Raymond, le gendarme, dans sa maison. Je surveille Camille qui fait la mystérieuse, surtout depuis qu'elle est descendue au village avec notre éducatrice Charlotte. Et moi je fais l'andouille «c'est quoi mon cadeau?» et Camille me regarde comme si j'étais muet «viens, on va à la balançoire». J'essaye avec Charlotte qui me dit «je ne vois pas de quoi tu parles».

Même Simon à qui j'ai tout raconté me dit:

– C'est samedi ton anniversaire? Samedi personne ne sera là. Nous on va à Paris pour voir des squelettes au musée.

Samedi, ça y est, j'ai dix ans et je suis déçu. Personne ne m'en parle, ni Simon, ni Ahmed, ni Rosy, ni même Camille et j'en aurais pleuré si Ferdinand le cuisinier ne m'avait pas chuchoté à l'oreille: «Il paraît que c'est ton anniversaire aujourd'hui. Tiens, c’est pour toi, mais tu dis rien à personne». Et il sort un tout petit gâteau au chocolat en forme de coeur que j'avale tout rond.

– Et pourquoi je dois rien dire? je dis.

– Tu verras bien. À lundi, Courgette.

Et Ferdinand le cuisinier m'embrasse et il part dans sa camionnette.

Puis le car se remplit de copains et je les regarde partir eux aussi avec envie. Les squelettes, ça doit être super. Je trouve curieux que tous les éducateurs montent dans le bus, surtout Rosy qui, d'habitude, le samedi, se repose dans sa chambre. Normalement quand on visite un parc ou une forêt ou un musée, y n’a qu'un seul éducateur pour nous accompagner.

Camille est moi, nous attendons Raymond. Je commence à croire que le gendarme nous a oubliés, quand la voiture à pompon bleu écrase les petits cailloux.

Devant la maison à Raymond, Camille me dit de fermer les yeux.

– Pourquoi? je demande. Et je ferme les yeux. C'est difficile de résister à

Camille.

– Tu verras bien. Je vais te mettre un chiffon sur les yeux, là, comme ça.

Tu n'auras qu'à prendre ma main et je te dirai où marcher pour ne pas tomber.

Je descends de la voiture aidé par Camille.

– Stop! Attention, tu as quelques marches à grimper.

Et je lève les pieds pour entrer dans la maison et je la traverse lentement.

Je me cogne quand même contre un meuble. Et plus j'avance, plus j'entends des chuchotements et des rires.

– T'y es presque. Un pas de plus ... Stop! Voilà, tu peux retirer le chiffon.

Et puis j'ouvre mes yeux et je les referme aussitôt. Je suis tout retourné et je ne peux pas empêcher mes larmes de sortir. Camille me lâche la main et je suis tout seul devant mon cadeau et c'est le plus beau cadeau de toute ma vie. Je serre mes poings et j'essuie mes yeux avec et je les regarde pour de bon et aussitôt ils chantent tous «Joyeux anniversaire, Courgette!».

Ils sont tous là. Même Ferdinand le cuisinier. Même le juge avec la directrice. Même les instituteurs de l’école. Et tous mes copains et les éducateurs qui ne sont jamais partis voir les squelettes. Et Raymond qui disparaît derrière un gâteau comme je n’en ai jamais vu. C'est le plus gros coeur en chocolat qui donne envie de mordre dedans. Et ce n'est pas tout. Y a plein de paquets avec des tas de rubans et de ballons autour, et je vois les ballons s'envoler et j'ai l'impression que, moi aussi, je vais m'envoler.

 

D’après Gilles Paris «Autobiographie d’une Courgette»

19.

Преобразуйте, если это необходимо, слово DIRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Les vacances

 

 

Ce qui m’étonne, moi, c’est qu’à la maison on n’a pas encore parlé de vacances! Les autres années, papa dit qu’il veut aller quelque part, maman dit qu’elle veut aller ailleurs. Papa et maman discutent. Ils __________________ qu’ils préfèrent alors rester à la maison, moi je pleure, et puis on va où voulait maman.

20.

Преобразуйте, если это необходимо, слово FAIRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Pourtant, les copains de l’école __________________ des projets et se préparent tous à partir.

21.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ALLER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Il n’y a que moi qui ne sais pas encore où je vais __________________, et c’est trèsembêtant, parce qu’une des choses que j’aime le mieux dansles vacances, c’est d’en parler avant et après aux copains.

22.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ROMAIN так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Un peu d’histoire En 58 avant J.-C. l’occupation __________________ de la Gaule par Jules César est commencée.

23.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ITALIEN так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Lutèce est reconstruite suivant le modèle des cités __________________, en pierre, avec des rues pavées.

24.

Преобразуйте, если это необходимо, слово NÉGLIGÉ так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le gouverneur s’établit dans l’Île de la Cité et la ville se développe sur la rive gauche. __________________, la rive droite ne possède qu’un temple sur la bute Montmartre.

25.

Преобразуйте, если это необходимо, слово DROIT так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

La ville aux rues __________________, couvrant une cinquantaine d’hectares, compteà cette époque environ cinq mille habitants.

26.

Образуйте от слова PRÉPARER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Notre assiette parle de nous

 

 

Au-delà de l’aliment, la cuisine est un véritable patrimoine culturel qui répond à une architecture et des règles bien précises. Les aliments utilisés, leur mode de __________________ et leurs indices sensoriels, établissent de véritables cartes «géographico-culinaires».

27.

Образуйте от слова HABITUER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Notre manière de manger fait partie de notre identité culturelle. La base de cette culture alimentaire est familiale puisque

l’enfant apprend d’abord les goûts et les__________________ alimentaires en regardant et imitant ses parents et son

entourage. Le second apprentissage se fait à l’école où l’enfant est confronté à d’autres modèles adultes et à d’autres enfants de son âge.

28.

Образуйте от слова DIFFÉRENT однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

L’utilisation de tel ou tel ingrédient ou aliment dépeint parfois de grandes __________________de mode de vie. Ainsi, en France, par exemple, les matières grasses sont des marqueurs régionaux: le beurre au Nord et l’huile au Sud.

29.

Образуйте от слова SUCRE однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le célèbre régime méditerranéen riche en huiles végétales ainsi qu’en fruits et légumes s’oppose aux régimes du Nord de l’Europe, plus __________________ et plus riches en protéines et grâce animale.

30.

Образуйте от слова ÉGAL однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Mais l’aspect culturel de l’alimentation s’exprime__________________ au travers des rites et interdits qui l’entourent. Ainsi, considéré comme aliment initiatique, le piment n’est autorisé qu’à l’âge adulte dans certaines sociétés.

31.

Образуйте от слова NOURRIR однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Si notre alimentation en dit long sur notre appartenance à un groupe, c’est aussi à une société que l’alimentation nous

identifie fortement. Nous en prenons conscience en franchissant nos frontières et en étant confrontés à d’autres __________________.

32.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) coloré

2) peint

3) écrit

4) dessiné


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

33.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) dessin

2) image

3) tableau

4) peinture


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

34.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) avant

2) toujours

3) maintenant

4) devant


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

35.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) s’appelle

2) nomme

3) désigne

4) appelle


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

36.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) analogue

2) semblable

3) commun

4) intact


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

37.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) y

2) là

3) par là

4) en


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

38.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) aller

2) marcher

3) promener

4) arriver


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

39.

Vous avez 20 minutes pour faire ce devoir.

Votre ami français Alex vous a écrit une lettre, dont voici un extrait.

 

…Ma mère m'a dit que la voisine était venue dans la maison et s'est plainte de la musique que j'écoute "trop fort". C'est vrai que j'aime écouter mes chansons préférées mais seulement dans la journée, je ne mets jamais de musique le soir! La voisine est folle! Mais ma mère m'a demandé d'utiliser un casque ou des écouteurs. C'est trop injuste. Est-ce que tu écoutes de la musique chez toi? As-tu jamais eu des problèmes avec tes voisins? Tes parents sont-ils toujours bien justes avec toi?…

À propos, j'ai choisi une université...

 

Ecrivez une lettre à Alex.

Dans votre lettre

– répondez à ses questions

– posez-lui 3 questions sur l'université qu'il a choisie.

Ecrivez 100–140 mots.

Suivez les règles de la présentation des lettres non officielles.

40.

Выберите только ОДНО из двух предложенных высказываний и выразите своё мнение по предложенной проблеме согласно данному плану.

 

Commentez un des sujets proposés ci-dessous.

 

1. Lire un livre est plus intéressant et utile que regarder un film.

2. On dit que si on veut préserver la nature, on doit renoncer aux voyages en avion car cela nuit à l’environnement.

 

Quel est votre avis? Êtes-vous d’accord avec cette opinion?

 

Suivez le plan:

− introduction: posez le problème en le reformulant;

− avancez votre opinion et faites-la valoir avec 2–3 arguments à l’appui;

− exposez un point de vue opposé et donnez 1–2 arguments pour le soutenir;

− expliquez pourquoi vous ne les acceptez pas;

− conclusion: confirmez votre position.

 

Écrivez une réponse en 200–250 mots.

41.

Imaginez que vous êtes en train de préparer un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un texte très intéressant et vous voulez le lire à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte en silence, puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

La réponse ordinaire est que l'eau n'a pas de couleur. C'est clair ou transparent et la mer semble bleue seulement à cause de la réflexion du ciel. Mais en fait l'eau est vraiment bleue. C'est une ombre incroyablement légère, mais c'est bleu. Vous pouvez le voir dans la nature quand vous examinez un trou profond dans la neige, ou par la glace épaisse d'une chute d'eau congelée. Si vous avez pris une piscine très grande, d'une couleur blanc très foncé, l'avez remplie de l'eau et regardez par en bas, l'eau serait bleue.

Cette nuance bleue légère n'explique pas pourquoi l'eau embauche quelquefois une apparence remarquablement bleue quand nous la regardons, plutôt que par cela. La couleur reflétée du ciel joue évidemment un rôle important. Mais pas toute la lumière nous voyons est reflétée de la surface de l'eau. Un peu de lumière vient de dessous la surface. Plus l'eau est impur, plus elle réfléchira chromatique.

42.

Observez ce document.

 

 

Vous envisagez d'utiliser un service d'ingénierie et vous souhaitez obtenir plus d'informations. Dans 1mn30, vous devrez poser cinq questions directes pour savoir:

 

1) La liste complète des services

2) si vous pouvez obtenir une carte de réduction

3) se ils travaillent le week-end

4) nombre de clients par jour

5) garantit qu'ils fournissent

 

Vous avez 20 secondes pour poser chaque question.

43.

Ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la montrer à votre ami/e.

 

Après 1 mn 30 de réflexion, vous décrivez la photo choisie. Votre réponse ne dépasse pas 2 minutes (12–15 phrases).

En décrivant la photo choisie, n’oubliez pas de mentionner:

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui s’y passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

Organisez votre description sous forme d’un monologue cohérent et logique.

Commencez votre réponse par dire "J'ai choisi la photo N°..."

44.

Observez les deux photos. Dans 1 mn 30, vous devrez les comparer :

 

• en faisant une courte description de chacune d’elles (action, lieu)

• en précisant ce que ces photos ont en commun

• en décrivant les différences entre ces deux photos

• en disant quel genre de temps des dépenses présentées sur les photos vous préférez

• en expliquant pourquoi

 

Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.