№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора ФИПИ
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Вариант № 34093

1.

Вы услышите 6 высказываний. Установите соответствие между высказываниями каждого говорящего A–F и утверждениями, данными в списке 1–7. Используйте каждое утверждение, обозначенное соответствующей цифрой, только один раз. В задании есть одно лишнее утверждение. Вы услышите запись дважды. Занесите свои ответы в таблицу.

 

 

1. Je m’intéresse aux sites historiques.

2. Le voyage c’est un état d’esprit.

3. Nous sommes allés voir une exposition.

4. Le tourisme est l’opposé du voyage.

5. Je déteste les voyages organisés.

6. Il est difficile de se faire accepter par les habitants.

7. Ici il fait nuit pendant des mois.

 

ГоворящийABCDEF
Утверждение

2.

Вы услышите диалог. Определите, какие из приведённых утверждений А–G соответствуют содержанию текста (1 – Vrai), какие не соответствуют (2 – Faux) и о чём в тексте не сказано, то есть на основании текста нельзя дать ни положительного, ни отрицательного ответа (3 – Aucune information). Занесите номер выбранного Вами варианта ответа в таблицу. Вы услышите запись дважды.

 

 

A) Bernard va faire du camping pendant une semaine.

B) Les parents de Bernard n'aiment pas la télé.

C) Bernard ne regarde jamais la télé.

D) Dans la maison de Bernard il n'y a pas d'accès Internet.

E) Bernard est fils unique.

F) Bernard fait ses études en terminale.

G) Bernard et Marion vont faire du camping ensemble.

 

Запишите в ответ цифры, расположив их в порядке, соответствующем буквам:

ABCDEFG
       

 

1) Vrai

2) Faux

3) Aucune information

3.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Tom Claeys, champion du monde, pratique le parachutisme, …

 

1) parce qu’il aime les risques.

2) parce qu’il aime regarder la terre d'en haut.

3) parce que c’est une discipline peu connue.

4.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Il a commencé à faire du parachutisme …

 

1) après avoir vu un film.

2) après avoir lu un livre.

3) après avoir fait connaissance avec son instructeur.

5.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Il a sauté une première fois avec …

 

1) d’autres sportifs dans un club de parachutisme.

2) son instructeur.

3) son ami.

6.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Il a obtenu le record du monde …

 

1) tout seul.

2) avec son ami.

3) faisant partie de l'équipe.

7.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Pour fixer un record du monde il y avait …

 

1) un photographe spécial.

2) une équipe de photograhes.

3) un caméra spécial.

8.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Pendant les entraînements les parachutistes ...

 

1) sautent toujours en groupe.

2) font toujours des figures.

3) font toujours des exercices différents.

9.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Tom Claeys préfère…

 

1) faire des figures à deux, à trois ou à plusieurs.

2) sauter et atterrir à un endroit très précis.

3) attendre le plus longtemps possible avant d'ouvrir son parachute.

10.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. Goûter la capitale

2. Le bon bilan du festival

3. Je n’ai plus le temps …

4. Le mode de vie à la campagne

5. Avoir une bonne orthographe

6. Le début du voyage vers le Nord

7. Une belle histoire sur écran

8. Sur tous les tons

 

A. Chaque jour, les Américains de plus de 18 ans passent en moyenne 5 h 09 sur Internet, contre 4 h 31 en moyenne devant leur poste de télévision. Au total, le temps que les Américains passent sur tous les médias confondus augmente considérablement, passant de 10 h 46 à 11 h 52 par jour depuis 3 ans. Le chiffre brut peut faire peur: on serait tenté de se demander quand les Américains travaillent, mangent, se parlent …

 

B. Pendant le choix de candidature, une partie de l'attention des employeurs portée aux fautes d'orthographe dépend en réalité du métier exercé: «L'employé va-t-il être amené à beaucoup écrire? Sera-t-il en contact avec des clients?» On n'attend pas le même niveau d'orthographe d'un carrossier et d'une secrétaire. Le plus souvent les responsables laissent de côté les candidatures «avec trop de fautes» même pour des postes de terrassiers ou de manoeuvres.

 

C. Le long-métrage de Jean-Pierre Jeunet est le second plus gros succès international d’un film français après «Intouchables». Sortie sur les écrans en avril 2001, l’histoire d’Amélie Poulain, cette petite serveuse montmartroise, qui adore casser la croûte des crèmes brûlées et faire du bien autour d’elle, a fait l’effet d’un rayon de soleil. C’est un film magique, drôle et qui sent bon le bonheur et un grand moment de poésie.

 

D. Le public est resté avide de propositions inattendues, même si la crise l’a incité à se tourner prioritairement vers les spectacles gratuits. Ils ont sillonné les rues, les places et les ponts de la capitale. Venus de tout près ou de très loin, les musiciens, danseurs, comédiens ou clowns invités par le festival Paris Quartier d’été ont rencontré 38 000 spectateurs de Paris, dont 14 500 sur le payant, ce qui affiche un bon résultat.

 

E. Ah, le jambon de Paris! Il existe bien une cuisine parisienne et Leslie Gogois, journaliste culinaire et cuisinière, entend le prouver dans son livre «Les Cuisinières de Paris». En 52 recettes, elle démontre que la capitale de la France – capitale des bistrots, brasseries, restaurants 3 étoiles ou non — est aussi le creuset d’une tradition culinaire à l’adresse des simples «ménagères» en quête de menus pour le déjeuner ou le repas du soir, en famille.

 

F. A mesure que l’on remonte le long des côtes norvégiennes, c’est un monde toujours plus nordique, voire arctique, qui se dévoile. Passé le cercle polaire, on aborde assez vite à Tromso. «Un enfant aimé est généralement nommé», dit un proverbe norvégien. Cette cité doit être follement aimée puisqu’elle a suscité beaucoup de surnoms: capitale du nord, port de l’Arctique, porte du Grand Nord …

 

G. La vie dans l’espace rural ne s’invente pas. On ne pense pas aux villes définies comme «urbaines rurales». Vivre dans le monde rural, c’est apprendre à reconnaitre les légumes de saison sur le marché, c’est s’intéresser au producteur, c’est connaitre son rythme de vie, la dureté de son travail, la férocité des gelées inattendues ou de la sècheresse récurrente. C’est tenter d’avoir une idée de la marche du monde au plus près du potager et du verger et des étables.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

11.

Прочитайте текст и заполните пропуски A–F частями предложений, обозначенными цифрами 1–7. Одна из частей в списке 1–7 — лишняя. Занесите цифры, обозначающие соответствующие части предложений, в таблицу.

 

Croisière sur la Seine

 

Bienvenus à bord de notre bateau-mouche ! Quoi de mieux A _______________________ qui traverse la ville d’est en ouest pour découvrir ses merveilleux monuments.

Installez-vous. Nous allons commencer notre visite.Vous avez à votre droite la Bibliothèque nationale de France, avec ses immenses tours en forme de livre ouvert. Voici l’île Saint Louis — ce quartier est célèbre B_______________________ , ses grands hôtels particuliers. On peut s’y promener calmement, admirer les petits magasins, manger une glace Berthillon, se promener sur les quais.

Nous nous arrêtons quelques instants devant l’île de la Cité C _______________________ — la Cathédrale Notre Dame. Vous pouvez admirer une des plus grandes cathédrales néogothiques du monde avec ses célèbres gargouilles.

Vous découvrez maintenant le Musée du Louvre, le musée le plus visité au monde D_______________________ des collections de différentes civilisations allant de l’Antiquité à 1830. La Joconde et la Vénus de Milo sont quelques-unes des oeuvres les plus connues.

Nous continuons notre visite avec la Tour Eiffel E _______________________ — 324 mètres de hauteur, construite en 1889, point de référence parisien, elle s’allume le soir et scintille toutes les heures. Si vous le souhaitez, vous pouvez y monter.

Notre circuit est fini. Mais nous vous invitons à monter à bord de notre bateaumouche pour découvrir Paris la nuit. Profitez d’un délicieux repas F_______________________ tout en écoutant les commentaires de nos guides pour chaque monument. Notre bateau, avec musique et guide personnalisé, rendra votre croisière inoubliable !

 

 

1. que nous avons le plaisir de vous servir

2. que c'est le monument le plus visité

3. où trône le célèbre monument connu dans tout le monde

4. que de suivre la Seine

5. qui offre aux visiteurs

6. sans laquelle Paris ne peut se penser

7. pour ses petites rues piétonnes

 

ПропускABCDEF
Часть предложения

12.

Quelle saison est-ce?

 

1) Le printemps.

2) L’été.

3) L’hiver.

4) L’automne.


Au restaurant

Un jour, peu avant Noël, Monsieur Bark invite Monsieur Linh au restaurant. C'est un endroit grandiose, avec quantité de tables et quantité de serveurs. Monsieur Bark fait asseoir son ami qui contemple ébloui tout autour de lui. Jamais le vieil

homme n'a vu un lieu aussimagnifique. Monsieur Bark demande une chaise supplémentaire sur laquelle ils installent Sang diû. On s'adresse ensuite à un homme habillé en noir et en blanc, avec undrôle de costume, qui note des choses sur un petit carnet, s'incline et puis s'en va.

«Vous verrez, on va se régaler!»

Monsieur Bark noue autour de son cou la grande serviette blanche qui était posée à côté de son assiette.

Monsieur Linh en fait autant. Ensuite, il noue une autre serviette autour du petit cou de l'enfant, qui attend, sagement, sans rien dire, sur sa chaise.

«On venait parfois ici prendre un café, avec ma femme», dit Monsieur Bark.

Sa voix s'assourdit. Il y a un silence. Il parle de nouveau, mais avec lenteur. Parfois il s'interrompt un long moment, comme s'il allait chercher les mots très loin en lui et qu'il avait peine à les trouver.

Monsieur Bark s'est tu. Il passe sa lourde main sur son front. Il regarde les nuages par la baie vitrée du restaurant.

Il revient vers son ami et sur un ton grave lui dit:

«Je suis drôlement content d'être ici avec vous, Monsieur Linh.»

Le serveur revient avec les plats. Monsieur Bark a commandé ce qu'il y a de meilleur. Cela n’a pas de prix.

Monsieur Bark et Monsieur Linh mangent et boivent. Monsieur Linh goûte des mets dont il ne soupçonnaitmême pas l'existence. Rien ne lui est connu mais tout est très bon.

Monsieur Linh rit. Parfois, il tente de faire goûter un plat à son enfant. Elle est toujours sage, mais elle n'avale pas la nourriture. Monsieur Bark les regarde avec un sourire.

Quand le serveur a débarrassé la table,après les desserts, Monsieur Bark se penche, saisit un sac qu'il avait déposé tout à l'heure à côté de lui en s'asseyant, en sort un joli paquet qu'il tend à Monsieur Linh.

«Cadeau!» dit-il. Et comme le vieil homme hésite, il poursuit: «Mais oui, c'est pour vous Monsieur Linh, cadeau! Je vous en prie, prenez!»

Monsieur Linh prend le paquet. Il tremble. Il n'a pas l'habitude des présents.

«Eh bien ouvrez-le!» dit Monsieur Bark, en joignant le mouvement du geste à la parole. Le vieil homme défait délicatement le papier d'emballage. Cela prend du temps car il le fait avec méticulosité et ses doigts ne sont pas très habiles. Une fois

le papier enlevé, il a dans les mains une belle boîte. Monsieur Linh ouvre le couvercle de la boîte. À l'intérieur, il y a une feuille de soie, légère, d'un rosé très tendre. Il l'écarte. Son cœur bat la chamade. Il pousse un petit cri. Une robe de princesse vient d'apparaître, délicate, somptueuse, pliée avec grâce. Une robe éblouissante. Une robe pour Sang diû!

«Elle va être belle!» dit Monsieur Bark en désignant la petite des yeux. Monsieur Linh ose à peine poser ses doigts sur la robe. Il a trop peur de l'abîmer. Jamais il n'a vu un vêtement aussi beau. Il repose la robe dans laboîte, la recouvre du papier de soie, ferme le couvercle. Ilprend les mains de Monsieur Bark dans les siennes, et les serre fort. Très fort. Longuement.

En fin d'après-midi Monsieur Bark raccompagne Monsieur Linh. Le jour est agréable. Il ne fait pas très froid. Lorsqu'ils parviennent au pied de l'immeuble du dortoir, les deux hommes se saluent.

Et le vieil homme, heureux, monte dans le dortoir en serrant sa petite fille contre lui.

13.

Le restaurant ... Monsieur Linh.

 

1) étonne

2) attriste

3) fait peur à

4) ennuie


Au restaurant

Un jour, peu avant Noël, Monsieur Bark invite Monsieur Linh au restaurant. C'est un endroit grandiose, avec quantité de tables et quantité de serveurs. Monsieur Bark fait asseoir son ami qui contemple ébloui tout autour de lui. Jamais le vieil

homme n'a vu un lieu aussimagnifique. Monsieur Bark demande une chaise supplémentaire sur laquelle ils installent Sang diû. On s'adresse ensuite à un homme habillé en noir et en blanc, avec undrôle de costume, qui note des choses sur un petit carnet, s'incline et puis s'en va.

«Vous verrez, on va se régaler!»

Monsieur Bark noue autour de son cou la grande serviette blanche qui était posée à côté de son assiette.

Monsieur Linh en fait autant. Ensuite, il noue une autre serviette autour du petit cou de l'enfant, qui attend, sagement, sans rien dire, sur sa chaise.

«On venait parfois ici prendre un café, avec ma femme», dit Monsieur Bark.

Sa voix s'assourdit. Il y a un silence. Il parle de nouveau, mais avec lenteur. Parfois il s'interrompt un long moment, comme s'il allait chercher les mots très loin en lui et qu'il avait peine à les trouver.

Monsieur Bark s'est tu. Il passe sa lourde main sur son front. Il regarde les nuages par la baie vitrée du restaurant.

Il revient vers son ami et sur un ton grave lui dit:

«Je suis drôlement content d'être ici avec vous, Monsieur Linh.»

Le serveur revient avec les plats. Monsieur Bark a commandé ce qu'il y a de meilleur. Cela n’a pas de prix.

Monsieur Bark et Monsieur Linh mangent et boivent. Monsieur Linh goûte des mets dont il ne soupçonnaitmême pas l'existence. Rien ne lui est connu mais tout est très bon.

Monsieur Linh rit. Parfois, il tente de faire goûter un plat à son enfant. Elle est toujours sage, mais elle n'avale pas la nourriture. Monsieur Bark les regarde avec un sourire.

Quand le serveur a débarrassé la table,après les desserts, Monsieur Bark se penche, saisit un sac qu'il avait déposé tout à l'heure à côté de lui en s'asseyant, en sort un joli paquet qu'il tend à Monsieur Linh.

«Cadeau!» dit-il. Et comme le vieil homme hésite, il poursuit: «Mais oui, c'est pour vous Monsieur Linh, cadeau! Je vous en prie, prenez!»

Monsieur Linh prend le paquet. Il tremble. Il n'a pas l'habitude des présents.

«Eh bien ouvrez-le!» dit Monsieur Bark, en joignant le mouvement du geste à la parole. Le vieil homme défait délicatement le papier d'emballage. Cela prend du temps car il le fait avec méticulosité et ses doigts ne sont pas très habiles. Une fois

le papier enlevé, il a dans les mains une belle boîte. Monsieur Linh ouvre le couvercle de la boîte. À l'intérieur, il y a une feuille de soie, légère, d'un rosé très tendre. Il l'écarte. Son cœur bat la chamade. Il pousse un petit cri. Une robe de princesse vient d'apparaître, délicate, somptueuse, pliée avec grâce. Une robe éblouissante. Une robe pour Sang diû!

«Elle va être belle!» dit Monsieur Bark en désignant la petite des yeux. Monsieur Linh ose à peine poser ses doigts sur la robe. Il a trop peur de l'abîmer. Jamais il n'a vu un vêtement aussi beau. Il repose la robe dans laboîte, la recouvre du papier de soie, ferme le couvercle. Ilprend les mains de Monsieur Bark dans les siennes, et les serre fort. Très fort. Longuement.

En fin d'après-midi Monsieur Bark raccompagne Monsieur Linh. Le jour est agréable. Il ne fait pas très froid. Lorsqu'ils parviennent au pied de l'immeuble du dortoir, les deux hommes se saluent.

Et le vieil homme, heureux, monte dans le dortoir en serrant sa petite fille contre lui.

14.

Monsieur Bark commande les meilleurs plats parce que ...

 

1) ce sont les plats favoris de la femme de Monsieur Bark.

2) il veut faire plaisir à Monsieur Linh.

3) les plats sont gratuits ce jour-là.

4) ce sont les plats favoris de Sang diû.


Au restaurant

Un jour, peu avant Noël, Monsieur Bark invite Monsieur Linh au restaurant. C'est un endroit grandiose, avec quantité de tables et quantité de serveurs. Monsieur Bark fait asseoir son ami qui contemple ébloui tout autour de lui. Jamais le vieil

homme n'a vu un lieu aussimagnifique. Monsieur Bark demande une chaise supplémentaire sur laquelle ils installent Sang diû. On s'adresse ensuite à un homme habillé en noir et en blanc, avec undrôle de costume, qui note des choses sur un petit carnet, s'incline et puis s'en va.

«Vous verrez, on va se régaler!»

Monsieur Bark noue autour de son cou la grande serviette blanche qui était posée à côté de son assiette.

Monsieur Linh en fait autant. Ensuite, il noue une autre serviette autour du petit cou de l'enfant, qui attend, sagement, sans rien dire, sur sa chaise.

«On venait parfois ici prendre un café, avec ma femme», dit Monsieur Bark.

Sa voix s'assourdit. Il y a un silence. Il parle de nouveau, mais avec lenteur. Parfois il s'interrompt un long moment, comme s'il allait chercher les mots très loin en lui et qu'il avait peine à les trouver.

Monsieur Bark s'est tu. Il passe sa lourde main sur son front. Il regarde les nuages par la baie vitrée du restaurant.

Il revient vers son ami et sur un ton grave lui dit:

«Je suis drôlement content d'être ici avec vous, Monsieur Linh.»

Le serveur revient avec les plats. Monsieur Bark a commandé ce qu'il y a de meilleur. Cela n’a pas de prix.

Monsieur Bark et Monsieur Linh mangent et boivent. Monsieur Linh goûte des mets dont il ne soupçonnaitmême pas l'existence. Rien ne lui est connu mais tout est très bon.

Monsieur Linh rit. Parfois, il tente de faire goûter un plat à son enfant. Elle est toujours sage, mais elle n'avale pas la nourriture. Monsieur Bark les regarde avec un sourire.

Quand le serveur a débarrassé la table,après les desserts, Monsieur Bark se penche, saisit un sac qu'il avait déposé tout à l'heure à côté de lui en s'asseyant, en sort un joli paquet qu'il tend à Monsieur Linh.

«Cadeau!» dit-il. Et comme le vieil homme hésite, il poursuit: «Mais oui, c'est pour vous Monsieur Linh, cadeau! Je vous en prie, prenez!»

Monsieur Linh prend le paquet. Il tremble. Il n'a pas l'habitude des présents.

«Eh bien ouvrez-le!» dit Monsieur Bark, en joignant le mouvement du geste à la parole. Le vieil homme défait délicatement le papier d'emballage. Cela prend du temps car il le fait avec méticulosité et ses doigts ne sont pas très habiles. Une fois

le papier enlevé, il a dans les mains une belle boîte. Monsieur Linh ouvre le couvercle de la boîte. À l'intérieur, il y a une feuille de soie, légère, d'un rosé très tendre. Il l'écarte. Son cœur bat la chamade. Il pousse un petit cri. Une robe de princesse vient d'apparaître, délicate, somptueuse, pliée avec grâce. Une robe éblouissante. Une robe pour Sang diû!

«Elle va être belle!» dit Monsieur Bark en désignant la petite des yeux. Monsieur Linh ose à peine poser ses doigts sur la robe. Il a trop peur de l'abîmer. Jamais il n'a vu un vêtement aussi beau. Il repose la robe dans laboîte, la recouvre du papier de soie, ferme le couvercle. Ilprend les mains de Monsieur Bark dans les siennes, et les serre fort. Très fort. Longuement.

En fin d'après-midi Monsieur Bark raccompagne Monsieur Linh. Le jour est agréable. Il ne fait pas très froid. Lorsqu'ils parviennent au pied de l'immeuble du dortoir, les deux hommes se saluent.

Et le vieil homme, heureux, monte dans le dortoir en serrant sa petite fille contre lui.

15.

Monsieur Linh apprécie-t-il les plats?

 

1) Il ne les apprécie pas beaucoup.

2) Il les apprécie beaucoup.

3) Il reste indifférent.

4) Il ne les apprécie pas du tout.


Au restaurant

Un jour, peu avant Noël, Monsieur Bark invite Monsieur Linh au restaurant. C'est un endroit grandiose, avec quantité de tables et quantité de serveurs. Monsieur Bark fait asseoir son ami qui contemple ébloui tout autour de lui. Jamais le vieil

homme n'a vu un lieu aussimagnifique. Monsieur Bark demande une chaise supplémentaire sur laquelle ils installent Sang diû. On s'adresse ensuite à un homme habillé en noir et en blanc, avec undrôle de costume, qui note des choses sur un petit carnet, s'incline et puis s'en va.

«Vous verrez, on va se régaler!»

Monsieur Bark noue autour de son cou la grande serviette blanche qui était posée à côté de son assiette.

Monsieur Linh en fait autant. Ensuite, il noue une autre serviette autour du petit cou de l'enfant, qui attend, sagement, sans rien dire, sur sa chaise.

«On venait parfois ici prendre un café, avec ma femme», dit Monsieur Bark.

Sa voix s'assourdit. Il y a un silence. Il parle de nouveau, mais avec lenteur. Parfois il s'interrompt un long moment, comme s'il allait chercher les mots très loin en lui et qu'il avait peine à les trouver.

Monsieur Bark s'est tu. Il passe sa lourde main sur son front. Il regarde les nuages par la baie vitrée du restaurant.

Il revient vers son ami et sur un ton grave lui dit:

«Je suis drôlement content d'être ici avec vous, Monsieur Linh.»

Le serveur revient avec les plats. Monsieur Bark a commandé ce qu'il y a de meilleur. Cela n’a pas de prix.

Monsieur Bark et Monsieur Linh mangent et boivent. Monsieur Linh goûte des mets dont il ne soupçonnaitmême pas l'existence. Rien ne lui est connu mais tout est très bon.

Monsieur Linh rit. Parfois, il tente de faire goûter un plat à son enfant. Elle est toujours sage, mais elle n'avale pas la nourriture. Monsieur Bark les regarde avec un sourire.

Quand le serveur a débarrassé la table,après les desserts, Monsieur Bark se penche, saisit un sac qu'il avait déposé tout à l'heure à côté de lui en s'asseyant, en sort un joli paquet qu'il tend à Monsieur Linh.

«Cadeau!» dit-il. Et comme le vieil homme hésite, il poursuit: «Mais oui, c'est pour vous Monsieur Linh, cadeau! Je vous en prie, prenez!»

Monsieur Linh prend le paquet. Il tremble. Il n'a pas l'habitude des présents.

«Eh bien ouvrez-le!» dit Monsieur Bark, en joignant le mouvement du geste à la parole. Le vieil homme défait délicatement le papier d'emballage. Cela prend du temps car il le fait avec méticulosité et ses doigts ne sont pas très habiles. Une fois

le papier enlevé, il a dans les mains une belle boîte. Monsieur Linh ouvre le couvercle de la boîte. À l'intérieur, il y a une feuille de soie, légère, d'un rosé très tendre. Il l'écarte. Son cœur bat la chamade. Il pousse un petit cri. Une robe de princesse vient d'apparaître, délicate, somptueuse, pliée avec grâce. Une robe éblouissante. Une robe pour Sang diû!

«Elle va être belle!» dit Monsieur Bark en désignant la petite des yeux. Monsieur Linh ose à peine poser ses doigts sur la robe. Il a trop peur de l'abîmer. Jamais il n'a vu un vêtement aussi beau. Il repose la robe dans laboîte, la recouvre du papier de soie, ferme le couvercle. Ilprend les mains de Monsieur Bark dans les siennes, et les serre fort. Très fort. Longuement.

En fin d'après-midi Monsieur Bark raccompagne Monsieur Linh. Le jour est agréable. Il ne fait pas très froid. Lorsqu'ils parviennent au pied de l'immeuble du dortoir, les deux hommes se saluent.

Et le vieil homme, heureux, monte dans le dortoir en serrant sa petite fille contre lui.

16.

Monsieur Linh reçoit des cadeaux ...

 

1) régulièrement.

2) plutôt souvent que rarement.

3) très rarement.

4) assez souvent.


Au restaurant

Un jour, peu avant Noël, Monsieur Bark invite Monsieur Linh au restaurant. C'est un endroit grandiose, avec quantité de tables et quantité de serveurs. Monsieur Bark fait asseoir son ami qui contemple ébloui tout autour de lui. Jamais le vieil

homme n'a vu un lieu aussimagnifique. Monsieur Bark demande une chaise supplémentaire sur laquelle ils installent Sang diû. On s'adresse ensuite à un homme habillé en noir et en blanc, avec undrôle de costume, qui note des choses sur un petit carnet, s'incline et puis s'en va.

«Vous verrez, on va se régaler!»

Monsieur Bark noue autour de son cou la grande serviette blanche qui était posée à côté de son assiette.

Monsieur Linh en fait autant. Ensuite, il noue une autre serviette autour du petit cou de l'enfant, qui attend, sagement, sans rien dire, sur sa chaise.

«On venait parfois ici prendre un café, avec ma femme», dit Monsieur Bark.

Sa voix s'assourdit. Il y a un silence. Il parle de nouveau, mais avec lenteur. Parfois il s'interrompt un long moment, comme s'il allait chercher les mots très loin en lui et qu'il avait peine à les trouver.

Monsieur Bark s'est tu. Il passe sa lourde main sur son front. Il regarde les nuages par la baie vitrée du restaurant.

Il revient vers son ami et sur un ton grave lui dit:

«Je suis drôlement content d'être ici avec vous, Monsieur Linh.»

Le serveur revient avec les plats. Monsieur Bark a commandé ce qu'il y a de meilleur. Cela n’a pas de prix.

Monsieur Bark et Monsieur Linh mangent et boivent. Monsieur Linh goûte des mets dont il ne soupçonnaitmême pas l'existence. Rien ne lui est connu mais tout est très bon.

Monsieur Linh rit. Parfois, il tente de faire goûter un plat à son enfant. Elle est toujours sage, mais elle n'avale pas la nourriture. Monsieur Bark les regarde avec un sourire.

Quand le serveur a débarrassé la table,après les desserts, Monsieur Bark se penche, saisit un sac qu'il avait déposé tout à l'heure à côté de lui en s'asseyant, en sort un joli paquet qu'il tend à Monsieur Linh.

«Cadeau!» dit-il. Et comme le vieil homme hésite, il poursuit: «Mais oui, c'est pour vous Monsieur Linh, cadeau! Je vous en prie, prenez!»

Monsieur Linh prend le paquet. Il tremble. Il n'a pas l'habitude des présents.

«Eh bien ouvrez-le!» dit Monsieur Bark, en joignant le mouvement du geste à la parole. Le vieil homme défait délicatement le papier d'emballage. Cela prend du temps car il le fait avec méticulosité et ses doigts ne sont pas très habiles. Une fois

le papier enlevé, il a dans les mains une belle boîte. Monsieur Linh ouvre le couvercle de la boîte. À l'intérieur, il y a une feuille de soie, légère, d'un rosé très tendre. Il l'écarte. Son cœur bat la chamade. Il pousse un petit cri. Une robe de princesse vient d'apparaître, délicate, somptueuse, pliée avec grâce. Une robe éblouissante. Une robe pour Sang diû!

«Elle va être belle!» dit Monsieur Bark en désignant la petite des yeux. Monsieur Linh ose à peine poser ses doigts sur la robe. Il a trop peur de l'abîmer. Jamais il n'a vu un vêtement aussi beau. Il repose la robe dans laboîte, la recouvre du papier de soie, ferme le couvercle. Ilprend les mains de Monsieur Bark dans les siennes, et les serre fort. Très fort. Longuement.

En fin d'après-midi Monsieur Bark raccompagne Monsieur Linh. Le jour est agréable. Il ne fait pas très froid. Lorsqu'ils parviennent au pied de l'immeuble du dortoir, les deux hommes se saluent.

Et le vieil homme, heureux, monte dans le dortoir en serrant sa petite fille contre lui.

17.

Quel cadeau Monsieur Bark a-t-il offert à Monsieur Linh?

 

1) Une poupée.

2) Un tambour.

3) Une feuille.

4) Une robe.


Au restaurant

Un jour, peu avant Noël, Monsieur Bark invite Monsieur Linh au restaurant. C'est un endroit grandiose, avec quantité de tables et quantité de serveurs. Monsieur Bark fait asseoir son ami qui contemple ébloui tout autour de lui. Jamais le vieil

homme n'a vu un lieu aussimagnifique. Monsieur Bark demande une chaise supplémentaire sur laquelle ils installent Sang diû. On s'adresse ensuite à un homme habillé en noir et en blanc, avec undrôle de costume, qui note des choses sur un petit carnet, s'incline et puis s'en va.

«Vous verrez, on va se régaler!»

Monsieur Bark noue autour de son cou la grande serviette blanche qui était posée à côté de son assiette.

Monsieur Linh en fait autant. Ensuite, il noue une autre serviette autour du petit cou de l'enfant, qui attend, sagement, sans rien dire, sur sa chaise.

«On venait parfois ici prendre un café, avec ma femme», dit Monsieur Bark.

Sa voix s'assourdit. Il y a un silence. Il parle de nouveau, mais avec lenteur. Parfois il s'interrompt un long moment, comme s'il allait chercher les mots très loin en lui et qu'il avait peine à les trouver.

Monsieur Bark s'est tu. Il passe sa lourde main sur son front. Il regarde les nuages par la baie vitrée du restaurant.

Il revient vers son ami et sur un ton grave lui dit:

«Je suis drôlement content d'être ici avec vous, Monsieur Linh.»

Le serveur revient avec les plats. Monsieur Bark a commandé ce qu'il y a de meilleur. Cela n’a pas de prix.

Monsieur Bark et Monsieur Linh mangent et boivent. Monsieur Linh goûte des mets dont il ne soupçonnaitmême pas l'existence. Rien ne lui est connu mais tout est très bon.

Monsieur Linh rit. Parfois, il tente de faire goûter un plat à son enfant. Elle est toujours sage, mais elle n'avale pas la nourriture. Monsieur Bark les regarde avec un sourire.

Quand le serveur a débarrassé la table,après les desserts, Monsieur Bark se penche, saisit un sac qu'il avait déposé tout à l'heure à côté de lui en s'asseyant, en sort un joli paquet qu'il tend à Monsieur Linh.

«Cadeau!» dit-il. Et comme le vieil homme hésite, il poursuit: «Mais oui, c'est pour vous Monsieur Linh, cadeau! Je vous en prie, prenez!»

Monsieur Linh prend le paquet. Il tremble. Il n'a pas l'habitude des présents.

«Eh bien ouvrez-le!» dit Monsieur Bark, en joignant le mouvement du geste à la parole. Le vieil homme défait délicatement le papier d'emballage. Cela prend du temps car il le fait avec méticulosité et ses doigts ne sont pas très habiles. Une fois

le papier enlevé, il a dans les mains une belle boîte. Monsieur Linh ouvre le couvercle de la boîte. À l'intérieur, il y a une feuille de soie, légère, d'un rosé très tendre. Il l'écarte. Son cœur bat la chamade. Il pousse un petit cri. Une robe de princesse vient d'apparaître, délicate, somptueuse, pliée avec grâce. Une robe éblouissante. Une robe pour Sang diû!

«Elle va être belle!» dit Monsieur Bark en désignant la petite des yeux. Monsieur Linh ose à peine poser ses doigts sur la robe. Il a trop peur de l'abîmer. Jamais il n'a vu un vêtement aussi beau. Il repose la robe dans laboîte, la recouvre du papier de soie, ferme le couvercle. Ilprend les mains de Monsieur Bark dans les siennes, et les serre fort. Très fort. Longuement.

En fin d'après-midi Monsieur Bark raccompagne Monsieur Linh. Le jour est agréable. Il ne fait pas très froid. Lorsqu'ils parviennent au pied de l'immeuble du dortoir, les deux hommes se saluent.

Et le vieil homme, heureux, monte dans le dortoir en serrant sa petite fille contre lui.

18.

Pourquoi Monsieur Linh pousse-t-il «un petit cri» quand il ouvre le cadeau? Parce

qu’il est ...

 

1) déçu.

2) blessé.

3) effrayé.

4) heureux.


Au restaurant

Un jour, peu avant Noël, Monsieur Bark invite Monsieur Linh au restaurant. C'est un endroit grandiose, avec quantité de tables et quantité de serveurs. Monsieur Bark fait asseoir son ami qui contemple ébloui tout autour de lui. Jamais le vieil

homme n'a vu un lieu aussimagnifique. Monsieur Bark demande une chaise supplémentaire sur laquelle ils installent Sang diû. On s'adresse ensuite à un homme habillé en noir et en blanc, avec undrôle de costume, qui note des choses sur un petit carnet, s'incline et puis s'en va.

«Vous verrez, on va se régaler!»

Monsieur Bark noue autour de son cou la grande serviette blanche qui était posée à côté de son assiette.

Monsieur Linh en fait autant. Ensuite, il noue une autre serviette autour du petit cou de l'enfant, qui attend, sagement, sans rien dire, sur sa chaise.

«On venait parfois ici prendre un café, avec ma femme», dit Monsieur Bark.

Sa voix s'assourdit. Il y a un silence. Il parle de nouveau, mais avec lenteur. Parfois il s'interrompt un long moment, comme s'il allait chercher les mots très loin en lui et qu'il avait peine à les trouver.

Monsieur Bark s'est tu. Il passe sa lourde main sur son front. Il regarde les nuages par la baie vitrée du restaurant.

Il revient vers son ami et sur un ton grave lui dit:

«Je suis drôlement content d'être ici avec vous, Monsieur Linh.»

Le serveur revient avec les plats. Monsieur Bark a commandé ce qu'il y a de meilleur. Cela n’a pas de prix.

Monsieur Bark et Monsieur Linh mangent et boivent. Monsieur Linh goûte des mets dont il ne soupçonnaitmême pas l'existence. Rien ne lui est connu mais tout est très bon.

Monsieur Linh rit. Parfois, il tente de faire goûter un plat à son enfant. Elle est toujours sage, mais elle n'avale pas la nourriture. Monsieur Bark les regarde avec un sourire.

Quand le serveur a débarrassé la table,après les desserts, Monsieur Bark se penche, saisit un sac qu'il avait déposé tout à l'heure à côté de lui en s'asseyant, en sort un joli paquet qu'il tend à Monsieur Linh.

«Cadeau!» dit-il. Et comme le vieil homme hésite, il poursuit: «Mais oui, c'est pour vous Monsieur Linh, cadeau! Je vous en prie, prenez!»

Monsieur Linh prend le paquet. Il tremble. Il n'a pas l'habitude des présents.

«Eh bien ouvrez-le!» dit Monsieur Bark, en joignant le mouvement du geste à la parole. Le vieil homme défait délicatement le papier d'emballage. Cela prend du temps car il le fait avec méticulosité et ses doigts ne sont pas très habiles. Une fois

le papier enlevé, il a dans les mains une belle boîte. Monsieur Linh ouvre le couvercle de la boîte. À l'intérieur, il y a une feuille de soie, légère, d'un rosé très tendre. Il l'écarte. Son cœur bat la chamade. Il pousse un petit cri. Une robe de princesse vient d'apparaître, délicate, somptueuse, pliée avec grâce. Une robe éblouissante. Une robe pour Sang diû!

«Elle va être belle!» dit Monsieur Bark en désignant la petite des yeux. Monsieur Linh ose à peine poser ses doigts sur la robe. Il a trop peur de l'abîmer. Jamais il n'a vu un vêtement aussi beau. Il repose la robe dans laboîte, la recouvre du papier de soie, ferme le couvercle. Ilprend les mains de Monsieur Bark dans les siennes, et les serre fort. Très fort. Longuement.

En fin d'après-midi Monsieur Bark raccompagne Monsieur Linh. Le jour est agréable. Il ne fait pas très froid. Lorsqu'ils parviennent au pied de l'immeuble du dortoir, les deux hommes se saluent.

Et le vieil homme, heureux, monte dans le dortoir en serrant sa petite fille contre lui.

19.

Преобразуйте, если это необходимо, слово RENCONTRER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Un conseil que je peux donner aux voyageurs, c'est de se renseigner un minimum sur les coutumes des pays qu'ils visitent. Ce n'était pas mon cas quand je suis allée en Chine. Quelques jours après mon arrivée, j' _________________ une jeune fille très gentille.

20.

Преобразуйте, если это необходимо, слово HABITER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Elle m'a invitée à manger chez ses parents, avec lesquels elle _________________ encore. D'abord, j'ai été en retard, ce qui est impossible en Chine. En plus, j'ai apporté des fleurs ce qui est mal vu aussi.

21.

Преобразуйте, если это необходимо, слово FALLOIR так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Bref, j'ai fait tout ce qu'il ne ____________________ pas faire! J'aurais voulu disparaître! Mais la soirée s'est quand même bien passée, ma nouvelle amie justifiant mon comportement par mon ignorance.

22.

Преобразуйте, если это необходимо, слово EXQUIS так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Des vacances ratées

 

Je devais partir pour 2 semaines en Corse en septembre. Je suis amateur de photographie et j'avais envie de revenir avec

d' __________________ photos!

23.

Преобразуйте, если это необходимо, слово FOU так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le premier jour, je suis allé au marché à Porto-Vecchio pour acheter des produits corses et pour me faire une idée des

traditions et coutumes locales. Les marchandes corses sont ________________!

24.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ELLE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Presque toutes m'ont demandé plus que ce qui était écrit. Par exemple pour un pot de miel qui était affiché à 4.50 euros, la

fille m'a demandé 5 euros (que je ne ________________ ai pas donné).

25.

Преобразуйте, если это необходимо, слово PREMIER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Ceci était la ____________________ journée. Après, ce fut encore pire. Le personnel à l’hôtel était impoli, le temps s’est gâté et j’ai décidé de partir.

26.

Образуйте от слова VIEILLIR однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Résumé du"Cid" de Corneille

 

Don Rodrigue, dit Le Cid, est un très bon commandant, reconnu de tous. Son père, Don Diego devient _________________, mais était aussi très reconnu dans sa jeunesse.

27.

Образуйте от слова MÉPRIS однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le père de Chimène lui a lancé un duel, d'une façon __________________, à cause d'un poste que celui-ci avait reçu auprès du roi.

28.

Образуйте от слова VAINQUEUR однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Mais Don Diego est trop âgé pour se battre, il demande donc à son fils, Rodrigue de ___________________ pour lui et de sauver son honneur et celui de la famille!

29.

Образуйте от слова PIÈGE однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Mais Rodrigue et Chimène s'aiment. Rodrigue se retrouve face à un dilemme. Il ne sait que choisir, dans tous les cas il est ______________________.

30.

Образуйте от слова MORT однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

S'il se bat et meurt, ou se laisse ________________, alors l'honneur sera perdu et Chimène ne l'aimera plus. Si par son épée, il verse le sang, l'honneur sera sauf, mais Chimène perdue.

31.

Образуйте от слова AIMER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

S'il refuse le combat l'honneur est perdu, l'________________ de Chimène aussi... Il décide de sauver l'honneur même s'il lui faut perdre Chimène. Il combat et tue...

32.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) salée

2) première

3) placée

4) locale


Spécialités de Noël en Alsace

 

L’Alsace et le Sud Ouest se disputent la paternité du foie gras. Dans ces deux régions de grande culture gastronomique, ce met constitue toujours un plat important sur la table de Noël. L’Alsace peut aussi s’accorder avec une autre spécialité 32 ______ , le pain d’épices.

Plutôt que la dinde, c’est l’oie qui est mise à l’honneur sur les tables de Noël alsaciennes. On la sert farcie aux pommes, aux marrons ou rôtie. Elle 33 ______ aussi souvent de choux rouge. Autre plat à base d’oie, le Ganzeltopf est une recette typique du terroir. Cette potée se mitonne au four avec des légumes d’hiver et une bouteille de Sylvaner.

Côté sucré, les bredeles, petits gâteaux alsaciens, se déclinent sous toutes les 34 ______ et sont façonnés à l’emporte-pièce : coeur, sapin, étoile ou losange, ils ajoutent à la féérie de Noël. Ces gâteries sont parfumées à l’anis, à l’amande ou à la cannelle et portent un nom bien spécifique, 35 ______ leur saveur et leur forme.

Autre spécialité sucrée, le Berauwecka ferme la marche des desserts de Noël alsaciens. Ce pain de Noël est originaire du Haut-Rhin et se prépare avec des fruits secs. Le Christsolle est aussi composé de fruits secs et d’épices, 36 ______ de sucre glacé. Il a la forme d’un enfant dans ses langes, pour figurer l’enfant Jésus. Quant au Mannele, ce petit pain au lait brioché prend la forme d’un bonhomme.On le trouve aussi parfois sous l’ 37 ______ de Saint Nicolas (Père Noël) et au pain d’épices.

Qui passe un Noël en Alsace se promène forcément dans les 38 ______ marchés, fierté régionale. Ils regorgent de spécialités culinaires et artisanales et sentent bon le pain d’épices, l’anis, la cannelle et le vin chaud.

33.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) se propose

2) se présente

3) se donne

4) s’accompagne


Spécialités de Noël en Alsace

 

L’Alsace et le Sud Ouest se disputent la paternité du foie gras. Dans ces deux régions de grande culture gastronomique, ce met constitue toujours un plat important sur la table de Noël. L’Alsace peut aussi s’accorder avec une autre spécialité 32 ______ , le pain d’épices.

Plutôt que la dinde, c’est l’oie qui est mise à l’honneur sur les tables de Noël alsaciennes. On la sert farcie aux pommes, aux marrons ou rôtie. Elle 33 ______ aussi souvent de choux rouge. Autre plat à base d’oie, le Ganzeltopf est une recette typique du terroir. Cette potée se mitonne au four avec des légumes d’hiver et une bouteille de Sylvaner.

Côté sucré, les bredeles, petits gâteaux alsaciens, se déclinent sous toutes les 34 ______ et sont façonnés à l’emporte-pièce : coeur, sapin, étoile ou losange, ils ajoutent à la féérie de Noël. Ces gâteries sont parfumées à l’anis, à l’amande ou à la cannelle et portent un nom bien spécifique, 35 ______ leur saveur et leur forme.

Autre spécialité sucrée, le Berauwecka ferme la marche des desserts de Noël alsaciens. Ce pain de Noël est originaire du Haut-Rhin et se prépare avec des fruits secs. Le Christsolle est aussi composé de fruits secs et d’épices, 36 ______ de sucre glacé. Il a la forme d’un enfant dans ses langes, pour figurer l’enfant Jésus. Quant au Mannele, ce petit pain au lait brioché prend la forme d’un bonhomme.On le trouve aussi parfois sous l’ 37 ______ de Saint Nicolas (Père Noël) et au pain d’épices.

Qui passe un Noël en Alsace se promène forcément dans les 38 ______ marchés, fierté régionale. Ils regorgent de spécialités culinaires et artisanales et sentent bon le pain d’épices, l’anis, la cannelle et le vin chaud.

34.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) sortes

2) formes

3) façons

4) modèles


Spécialités de Noël en Alsace

 

L’Alsace et le Sud Ouest se disputent la paternité du foie gras. Dans ces deux régions de grande culture gastronomique, ce met constitue toujours un plat important sur la table de Noël. L’Alsace peut aussi s’accorder avec une autre spécialité 32 ______ , le pain d’épices.

Plutôt que la dinde, c’est l’oie qui est mise à l’honneur sur les tables de Noël alsaciennes. On la sert farcie aux pommes, aux marrons ou rôtie. Elle 33 ______ aussi souvent de choux rouge. Autre plat à base d’oie, le Ganzeltopf est une recette typique du terroir. Cette potée se mitonne au four avec des légumes d’hiver et une bouteille de Sylvaner.

Côté sucré, les bredeles, petits gâteaux alsaciens, se déclinent sous toutes les 34 ______ et sont façonnés à l’emporte-pièce : coeur, sapin, étoile ou losange, ils ajoutent à la féérie de Noël. Ces gâteries sont parfumées à l’anis, à l’amande ou à la cannelle et portent un nom bien spécifique, 35 ______ leur saveur et leur forme.

Autre spécialité sucrée, le Berauwecka ferme la marche des desserts de Noël alsaciens. Ce pain de Noël est originaire du Haut-Rhin et se prépare avec des fruits secs. Le Christsolle est aussi composé de fruits secs et d’épices, 36 ______ de sucre glacé. Il a la forme d’un enfant dans ses langes, pour figurer l’enfant Jésus. Quant au Mannele, ce petit pain au lait brioché prend la forme d’un bonhomme.On le trouve aussi parfois sous l’ 37 ______ de Saint Nicolas (Père Noël) et au pain d’épices.

Qui passe un Noël en Alsace se promène forcément dans les 38 ______ marchés, fierté régionale. Ils regorgent de spécialités culinaires et artisanales et sentent bon le pain d’épices, l’anis, la cannelle et le vin chaud.

35.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) selon

2) de

3) sur

4) par


Spécialités de Noël en Alsace

 

L’Alsace et le Sud Ouest se disputent la paternité du foie gras. Dans ces deux régions de grande culture gastronomique, ce met constitue toujours un plat important sur la table de Noël. L’Alsace peut aussi s’accorder avec une autre spécialité 32 ______ , le pain d’épices.

Plutôt que la dinde, c’est l’oie qui est mise à l’honneur sur les tables de Noël alsaciennes. On la sert farcie aux pommes, aux marrons ou rôtie. Elle 33 ______ aussi souvent de choux rouge. Autre plat à base d’oie, le Ganzeltopf est une recette typique du terroir. Cette potée se mitonne au four avec des légumes d’hiver et une bouteille de Sylvaner.

Côté sucré, les bredeles, petits gâteaux alsaciens, se déclinent sous toutes les 34 ______ et sont façonnés à l’emporte-pièce : coeur, sapin, étoile ou losange, ils ajoutent à la féérie de Noël. Ces gâteries sont parfumées à l’anis, à l’amande ou à la cannelle et portent un nom bien spécifique, 35 ______ leur saveur et leur forme.

Autre spécialité sucrée, le Berauwecka ferme la marche des desserts de Noël alsaciens. Ce pain de Noël est originaire du Haut-Rhin et se prépare avec des fruits secs. Le Christsolle est aussi composé de fruits secs et d’épices, 36 ______ de sucre glacé. Il a la forme d’un enfant dans ses langes, pour figurer l’enfant Jésus. Quant au Mannele, ce petit pain au lait brioché prend la forme d’un bonhomme.On le trouve aussi parfois sous l’ 37 ______ de Saint Nicolas (Père Noël) et au pain d’épices.

Qui passe un Noël en Alsace se promène forcément dans les 38 ______ marchés, fierté régionale. Ils regorgent de spécialités culinaires et artisanales et sentent bon le pain d’épices, l’anis, la cannelle et le vin chaud.

36.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) ajouté

2) préparé

3) saupoudré

4) dérivé


Spécialités de Noël en Alsace

 

L’Alsace et le Sud Ouest se disputent la paternité du foie gras. Dans ces deux régions de grande culture gastronomique, ce met constitue toujours un plat important sur la table de Noël. L’Alsace peut aussi s’accorder avec une autre spécialité 32 ______ , le pain d’épices.

Plutôt que la dinde, c’est l’oie qui est mise à l’honneur sur les tables de Noël alsaciennes. On la sert farcie aux pommes, aux marrons ou rôtie. Elle 33 ______ aussi souvent de choux rouge. Autre plat à base d’oie, le Ganzeltopf est une recette typique du terroir. Cette potée se mitonne au four avec des légumes d’hiver et une bouteille de Sylvaner.

Côté sucré, les bredeles, petits gâteaux alsaciens, se déclinent sous toutes les 34 ______ et sont façonnés à l’emporte-pièce : coeur, sapin, étoile ou losange, ils ajoutent à la féérie de Noël. Ces gâteries sont parfumées à l’anis, à l’amande ou à la cannelle et portent un nom bien spécifique, 35 ______ leur saveur et leur forme.

Autre spécialité sucrée, le Berauwecka ferme la marche des desserts de Noël alsaciens. Ce pain de Noël est originaire du Haut-Rhin et se prépare avec des fruits secs. Le Christsolle est aussi composé de fruits secs et d’épices, 36 ______ de sucre glacé. Il a la forme d’un enfant dans ses langes, pour figurer l’enfant Jésus. Quant au Mannele, ce petit pain au lait brioché prend la forme d’un bonhomme.On le trouve aussi parfois sous l’ 37 ______ de Saint Nicolas (Père Noël) et au pain d’épices.

Qui passe un Noël en Alsace se promène forcément dans les 38 ______ marchés, fierté régionale. Ils regorgent de spécialités culinaires et artisanales et sentent bon le pain d’épices, l’anis, la cannelle et le vin chaud.

37.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) observation

2) apparence

3) ambiance

4) attrait


Spécialités de Noël en Alsace

 

L’Alsace et le Sud Ouest se disputent la paternité du foie gras. Dans ces deux régions de grande culture gastronomique, ce met constitue toujours un plat important sur la table de Noël. L’Alsace peut aussi s’accorder avec une autre spécialité 32 ______ , le pain d’épices.

Plutôt que la dinde, c’est l’oie qui est mise à l’honneur sur les tables de Noël alsaciennes. On la sert farcie aux pommes, aux marrons ou rôtie. Elle 33 ______ aussi souvent de choux rouge. Autre plat à base d’oie, le Ganzeltopf est une recette typique du terroir. Cette potée se mitonne au four avec des légumes d’hiver et une bouteille de Sylvaner.

Côté sucré, les bredeles, petits gâteaux alsaciens, se déclinent sous toutes les 34 ______ et sont façonnés à l’emporte-pièce : coeur, sapin, étoile ou losange, ils ajoutent à la féérie de Noël. Ces gâteries sont parfumées à l’anis, à l’amande ou à la cannelle et portent un nom bien spécifique, 35 ______ leur saveur et leur forme.

Autre spécialité sucrée, le Berauwecka ferme la marche des desserts de Noël alsaciens. Ce pain de Noël est originaire du Haut-Rhin et se prépare avec des fruits secs. Le Christsolle est aussi composé de fruits secs et d’épices, 36 ______ de sucre glacé. Il a la forme d’un enfant dans ses langes, pour figurer l’enfant Jésus. Quant au Mannele, ce petit pain au lait brioché prend la forme d’un bonhomme.On le trouve aussi parfois sous l’ 37 ______ de Saint Nicolas (Père Noël) et au pain d’épices.

Qui passe un Noël en Alsace se promène forcément dans les 38 ______ marchés, fierté régionale. Ils regorgent de spécialités culinaires et artisanales et sentent bon le pain d’épices, l’anis, la cannelle et le vin chaud.

38.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) préférés

2) fameux

3) alsaciens

4) strasbourgeois


Spécialités de Noël en Alsace

 

L’Alsace et le Sud Ouest se disputent la paternité du foie gras. Dans ces deux régions de grande culture gastronomique, ce met constitue toujours un plat important sur la table de Noël. L’Alsace peut aussi s’accorder avec une autre spécialité 32 ______ , le pain d’épices.

Plutôt que la dinde, c’est l’oie qui est mise à l’honneur sur les tables de Noël alsaciennes. On la sert farcie aux pommes, aux marrons ou rôtie. Elle 33 ______ aussi souvent de choux rouge. Autre plat à base d’oie, le Ganzeltopf est une recette typique du terroir. Cette potée se mitonne au four avec des légumes d’hiver et une bouteille de Sylvaner.

Côté sucré, les bredeles, petits gâteaux alsaciens, se déclinent sous toutes les 34 ______ et sont façonnés à l’emporte-pièce : coeur, sapin, étoile ou losange, ils ajoutent à la féérie de Noël. Ces gâteries sont parfumées à l’anis, à l’amande ou à la cannelle et portent un nom bien spécifique, 35 ______ leur saveur et leur forme.

Autre spécialité sucrée, le Berauwecka ferme la marche des desserts de Noël alsaciens. Ce pain de Noël est originaire du Haut-Rhin et se prépare avec des fruits secs. Le Christsolle est aussi composé de fruits secs et d’épices, 36 ______ de sucre glacé. Il a la forme d’un enfant dans ses langes, pour figurer l’enfant Jésus. Quant au Mannele, ce petit pain au lait brioché prend la forme d’un bonhomme.On le trouve aussi parfois sous l’ 37 ______ de Saint Nicolas (Père Noël) et au pain d’épices.

Qui passe un Noël en Alsace se promène forcément dans les 38 ______ marchés, fierté régionale. Ils regorgent de spécialités culinaires et artisanales et sentent bon le pain d’épices, l’anis, la cannelle et le vin chaud.

39.

Vous avez reçu une lettre de votre ami français Hugo qui vous écrit:

 

…Pour moi, les vacances, c'est partir … loin, n'importe où … n'importe comment, mais avec des copains! Je ne supporte plus de passer mes vacances en famille! J'ai passé l’âge! Et toi, où aimes-tu passer tes vacances? Avec qui les passes-tu? Qu'est-ce que tu aimes faire pendant tes vacances?

Cette année, après mon lycée professionnel, je commence à travailler à partir du mois de septembre dans un grand restaurant parisien…

 

Ecrivez une lettre à Hugo.

Dans votre lettre

– répondez à ses questions

– posez-lui 3 questions sur son futur travail.

Ecrivez 100–140 mots.

Suivez les règles de la présentation des lettres non officielles.

40.

Выберите только ОДНО из двух предложенных высказываний и выразите своё мнение по предложенной проблеме согласно данному плану.

 

Commentez un des sujets proposés ci-dessous.

 

1. Il faut organiser la circulation autrement, sans passages souterrains pour les piétons, car les personnes âgées et les handicapés ne peuvent pas monter et descendre les escaliers.

2. On constate que les jeunes d’aujourd’hui lisent peu en remplaçant la lecture par d’autres activités, pourtant les personnes âgées affirment que la lecture est indispensable pour le développement de l’individu.

 

Quel est votre avis? Êtes-vous d’accord avec cette opinion?

 

Suivez le plan:

− introduction: posez le problème en le reformulant;

− avancez votre opinion et faites-la valoir avec 2–3 arguments à l’appui;

− exposez un point de vue opposé et donnez 1–2 arguments pour le soutenir;

− expliquez pourquoi vous ne les acceptez pas;

− conclusion: confirmez votre position.

 

Écrivez une réponse en 200–250 mots.

41.

Imaginez que vous êtes en train de préparer un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un texte très intéressant et vous voulez le lire à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte en silence, puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

Combien de planètes sont dans le système solaire? Huit. Si vous pensez toujours qu'il y en a neuf, vous avez de toute évidence vécu dans un système solaire parallèle. Les planètes doivent répondre à trois critères: ils doivent tourner autour du Soleil, avoir assez de masse pour être sphérique, et avoir dégagé le voisinage autour de leur orbite. Pluton a seulement réussi les deux premiers, de sorte a été rétrogradé au statut de planète naine.

Il n'est pas parfait. Certains astronomes estiment que ni la Terre, ni Jupiter, ni Neptune n'ont effacé leurs orbites. Mais il ne résout la position mystérieuse de Pluton. Même ceux qui ont découverts la planète n'ont pas été entièrement convaincus de son statut. Pluton est beaucoup plus petite que toutes les autres planètes: un cinquième de la masse de la Lune et plus petite que sept des lunes d'autres planètes. Ce n'est pas beaucoup plus grande que sa propre lune principale. Son orbite est excentrique et sur un plan différent des autres planètes, et sa composition est complètement différente.

42.

Observez ce document.

 

 

Vous envisagez de visiter la boutique de tatouage et vous souhaitez obtenir plus d'informations. Dans 1mn30, vous devrez poser cinq questions directes pour savoir:

 

1) l'emplacement de la boutique

2) se ils ont des cartes de réduction

3) heures de travail

4) service à domicile pour

5) tatouages les plus populaires parmi les clients

 

Vous avez 20 secondes pour poser chaque questio

43.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

 

Vous avez 1 mn 30 pour réfléchir, puis vous présenterez la photo choisie. Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Pendant la présentation de votre photo n’oubliez pas de mentionner:

 

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

 

Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique. Commencez par la phrase "J'ai choisi la photo N°...".

44.

Observez les deux photos. Dans 1 mn 30, vous devrez les comparer :

 

• en faisant une courte description de chacune d’elles (action, lieu)

• en précisant ce que ces photos ont en commun

• en décrivant les différences entre ces deux photos

• en disant quel sport présenté sur les photos vous aimez plus

• en expliquant pourquoi

 

Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.