№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора Ф ИПИ Готово, можно копировать.
Вариант № 33018

1.

Вы услышите 6 высказываний. Установите соответствие между высказываниями каждого говорящего A–F и утверждениями, данными в списке 1–7. Используйте каждое утверждение, обозначенное соответствующей цифрой, только один раз. В задании есть одно лишнее утверждение. Вы услышите запись дважды. Занесите свои ответы в таблицу.

 

 

1. Je suis contre les amitiés virtuelles.

2. Facebook n’est qu’un effet de mode.

3. Facebook est un réseau international.

4. Les parents des ados sont contre Facebook.

5. Facebook a ses amateurs, mais aussi des détracteurs.

6. Facebook permet de réunir des gens qui partagent les mêmes intérêts.

7. J’aime le côté interactif de Facebook.

 

ГоворящийABCDEF
Утверждение

2.

Вы услышите диалог. Определите, какие из приведённых утверждений А–G соответствуют содержанию текста (1 – Vrai), какие не соответствуют (2 – Faux) и о чём в тексте не сказано, то есть на основании текста нельзя дать ни положительного, ни отрицательного ответа (3 – Aucune information). Занесите номер выбранного Вами варианта ответа в таблицу. Вы услышите запись дважды.

 

 

A) Gilles est très content de ses vacances.

B) Gilles est allé en Australie.

C) Gilles y est allé en avion.

D) L’avion est parti juste à l’heure.

E) Gilles était logé chez ses amis.

F) Après une semaine Gilles est tombé malade.

G) Yvonne a passé ses vacances avec son ami.

 

Запишите в ответ цифры, расположив их в порядке, соответствующем буквам:

ABCDEFG
       

3.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

Raymond a commencé à comprendre la valeur véritable des livres sur James Bond après...

 

 

1) avoir la chance de les lire tous.

2) avoir vu la version cinématographique.

3) les avoir lus la deuxieme fois.

4.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Raymond commença à comprendre la réelle valeur des livres de James Bond après:

 

1) avoir eu la chance de les lire tous.

2) avoir vu son premier film James Bond.

3) avoir lu tous les livres pour la deuxième fois.

5.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Grâce à internet, les fans de James Bond d'aujourd'hui:

 

1) sont devenus beaucoup plus unis qu'il ne l'étaient auparavant.

2) peuvent publier plus de magazines à propos de Bond.

3) tiennent moins de conventions consacrées à Bond.

6.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Raymond est toujours un fan de Bond, mais maintenant il:

 

1) n'aime pas les nouveaux films sur James Bond.

2) écrit moins d'articles sur Bond.

3) a une plus grande sphère d'intérêt.

7.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Raymond pense que Ian Fleming aurait:

 

1) aimé les films récents sur James Bond s'il les avait vus.

2) aurait été surpris de la durée du succès de James Bond.

3) aurait aimé la manière dont est décrit Bond aujourd'hui.

8.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

D'après Raymond, les livres et les films sur les espions:

 

1) sont intéressants seulement pour les fans de Bond.

2) ne peuvent être associés qu'à la guerre froide.

3) seront toujours attrayants pour les gens.

9.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Maintenant que Raymond a arrêté d'écrire sur Bond, il:

 

1) a assez d'argent pour ne plus travailler.

2) a eu l'occasion de voyager à travers le monde.

3) sent qu'il s'est débarrassé d'un forte pression.

10.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. Le “tout anglais”

2. Le profil idéal

3. Au clair de la lune

4. La Première dame

5. Le week-end vert

6. La fête des gourmands

7. La vie à la campagne

8. Journée de la peur bleue

 

A. Le temps d’un week-end, le domaine de Saint-Jean de Beauregard accueille tous les amoureux du jardinage autour de sa Fête des plantes vivaces. Ce domaine du XVIIe siècle, constitué d’un château, d’un parc à la française et d’un grand potager, est un de ces sites que l’on doit connaître quand on a la main verte ou tout simplement le goût des belles choses. Deux cents exposants y attendent pendant trois jours pour présenter leurs nouveautés: pépiniéristes, fabricants d’ornements de jardin, paysagistes.

B. Une bonne vingtaine de chocolatiers présentent à l’occasion de Pâques leurs créations au château de Breteuil. Des poules, des oeufs, des lapins mais aussi des personnages tirés des contes de Perrault, tel ce chat botté de la chocolaterie Puyricard, envahissent les salons du château. Dans le parc, c’est une gigantesque chasse aux oeufs: 12 000 oeufs à dénicher sur près de 75 hectares! Autres surprises à déguster – du moins des yeux: la magnifique collection de chocolatières de Chantal du Chouchet.

C. La manufacture Seiko fondée en 1881 à Tokyo compte parmi les marques horlogères les plus dynamiques. Après avoir proposé la première montre à quartz (1969), inventé le LCD (1973) et développé le Kinetic (1988). Une montre, l’Ananta Spring Drive Phase de lune, dont le dessin s’inspire de sabres japonais. Dessinée comme avec un pinceau de calligraphie, cette pièce en acier d’un merveilleux équilibre, que l’on pourrait croire inspirée par un haïku du poète japonais Bashô, fait la part belle à la lune.

D. Traditionnellement très engagées dans l’usage de la langue anglaise, les grandes écoles de management – pardon, les “business schools” – sont en train, au moins pour certaines d’entre elles, de franchir une étape supplémentaire dans cette voie. C’est EM Lyon qui vient d’ouvrir son campus parisien: un peu partout, les inscriptions sont en anglais. C’est l’ESC Dijon-Bourgogne qui se rebaptise “Burgundy Business School”. C’est encore telle école qui publie désormais sa plaquette uniquement en anglais.

E. Cette année encore, la nuit d’Halloween se prépare. Les médias nous disent d’être au rendez-vous des morts-vivants. Le mot d’ordre du jour et de la nuit: cultivons la peur et effrayons-nous tous ensemble. À la nuit tombée, il nous faut attendre les enfants aux chapeaux pointus. On va les obliger, tout en rigolant, à exercer sur les adultes un méchant chantage: soit des bonbons, soit un sort. Ce serait dommage de leur apprendre la gentillesse de proximité ou le

savoir-vivre qui demande sans exiger et remercie ses voisins, après avoir reçu un bonbon.

F. Travailler dans le luxe, c’est d’abord avoir envie de servir le client. Le luxe est une industrie et un commerce qui exigent une bonne dose de passion, mais aussi d’avoir les pieds sur terre. On apprécie les étudiants dotés d’une formation en psychologie, sociologie, droit et lettres et ressources humaines. Le candidat idéal, c’est avant tout un candidat bilingue. C’est encore mieux d’avoir une deuxième langue comme le russe, le chinois, l’arabe, et aussi l’italien. Il ne faut pas être un top model, mais savoir se tenir, s’habiller.

G. Melania Trump, l’épouse du 45e président des Etats-Unis, est née dans un petit village de l’ancienne Yougoslavie. Elle a quitté son pays à dix-huit ans pour Milan puis Paris, afin de débuter une carrière de mannequin. Arrivée aux États-Unis en 1996, c’est deux ans plus tard qu’elle rencontre lors d’une soirée un certain Donald Trump. Le couple se marie en janvier 2005 à Palm Beach, en Floride. Ils ont un fils Baron âgé de dix ans. Son époux dit: “Elle est belle, séduisante et elle a bon coeur”.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

11.

Прочитайте текст и заполните пропуски A–F частями предложений, обозначенными цифрами 1–7. Одна из частей в списке 1–7 — лишняя. Занесите цифры, обозначающие соответствующие части предложений, в таблицу.

 

Ce week-end, j'éteins mon portable!

 

Passer une journée sans son téléphone portable? Aujourd’hui, cela paraît impossible … La journée mondiale sans portable propose de réfléchir à l’utilisation A_______________________.

En France, aujourd'hui, près de neuf Français sur dix possèdent un téléphone portable. Une vingtaine d’années ont suffi pour B_______________________! L'arrivée de ce nouvel objet dans nos vies a entraîné de nombreux changements dans nos habitudes. En particulier notre comportement à l'extérieur, dans les transports ou dans la rue, lorsque le téléphone portable remplace souvent la rencontre et l'échange avec les autres.

La journée sans portable (qui dure en fait 3 jours!) invite justement à réfléchir à la façon C_______________________. C'est un écrivain, Phil Marso, D_______________________, en 2001. Au départ, l'idée était d'inciter à éteindre le téléphone pendant 24 heures. Mais, il y a 15 ans, le portable ne servait encore qu'à téléphoner et à envoyer quelques messages. Aujourd'hui, les Français passent en moyenne 2 heures et demie sur leur téléphone. Comment imaginer se séparer toute une journée d'un outil E_______________________, d'encyclopédie, de plan pour se repérer dans l'espace, de lecteur audio, vidéo?

C'est pourquoi Phil Marso propose surtout des pistes de réflexion, chaque année différentes. En 2016, il propose de réfléchir à l'insécurité F_______________________. En particulier, les risques de piratage des informations personnelles ou encore de vol, car certains téléphones sont devenus très coûteux.

 

1. qui a créé cette journée

2. que l'ensemble de la population soit équipé

3. liée aux téléphones portables

4. que l’on fait de notre smartphone

5. dû à l’utilisation incontrôlable

6. dont nous utilisons notre téléphone

7. qui sert à la fois de téléphone

 

ПропускABCDEF
Часть предложения

12.

Lucie a commencé à travailler à l’hôpital...

 

1) parce qu’elle voulait aider les gens.

2) parce qu’elle voulait devenir médecin.

3) parce qu’elle n’a pas trouvé d’autre travail.

4) pour aider son compagnon pendant l’opération.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

13.

Dans l’hôpital où Lucie travaillait...

 

1) il y avait peu de malades.

2) il manquait de médicaments.

3) il y avait beaucoup de malades.

4) il y avait peu de médecins qualifiés.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

14.

Lucie et son ami ne se sont pas mariés en Italie parce que...

 

1) ils étaient trop jeunes.

2) ils voulaient encore réfléchir.

3) ils voulaient organiser une grande fête.

4) ils n’avaient pas les documents nécessaaires.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

15.

Dans ces lettres qu’elle envoyait au front, Lucie parlait...

 

1) de ses plans pour le futur.

2) du travail et de son amour.

3) de ses loisirs et de ses sentiments.

4) de son envie de revenir à la maison.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

16.

La querelle dans le train s’est produite parce que Lucie...

 

1) ne voulait pas quitter son travail.

2) ne voulait pas revenir en Amérique.

3) voulait partir tout de suite avec son ami.

4) n’était pas d’accord sur l’organisation du mariage.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

17.

Lucie a quitté son ami ...

 

1) pour travailler comme sage-femme.

2) parce qu’il a trouvé une autre femme.

3) parce qu’elle avait rencontré un autre homme.

4) parce que son ami avait des problèmes avec l’alcool.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

18.

Finalement, Lucie ...

 

1) a épousé un Italien.

2) a épousé son ancien ami.

3) a épousé un autre homme en Amérique.

4) ne s’est jamais mariée.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

19.

Преобразуйте, если это необходимо, слово VOULOIR так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le château de ma mère Tous les matins, vers quatre heures, mon père ouvrait la porte de ma chambre et chuchotait: « __________________ – tu venir?»

20.

Преобразуйте, если это необходимо, слово AVOIR так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Ni les ronflements de l’oncle Jules, ni les hurlements du cousin Pierre n’ __________________ pas la force de traverser mon sommeil, mais le chuchotement de mon père me jetait à bas de mon lit.

21.

Преобразуйте, если это необходимо, слово RÉVEILLER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Je m’habillais dans la nuit en silence, pour ne pas __________________ notre petit Paul et je descendais à la cuisine où l’oncle Jules faisait chauffer le café

22.

Преобразуйте, если это необходимо, слово GARNIR так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

pendant que mon père __________________ les cartouchières.

23.

Преобразуйте, если это необходимо, слово COMMENCER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

 

NOTRE-DAME

Erigée sur le lieu même où une basilique chrétienne avait déjà pris la place d’un temple de l’époque romaine, Notre-Dame a résulté de la décision de Maurice Sully qui, en 1163, a fait

__________________ la construction du choeur.

24.

Преобразуйте, если это необходимо, слово S’ATTAQUER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Puis on __________________ à la construction des chapelles des nefs et de celles de choeur, sous la direction de l’architecte Jean des Chelles.

25.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ETRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Vers 1250 la façade du bras Nord du transept se trouvait terminée, tandis que celle du bras Sud __________________ commencée environ huit ans plus tard.

26.

Образуйте от слова TRAVAILLER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Bouger c’est facile!

 

Tous les moments de la journée sont propices à bouger davantage: sur le chemin du __________________, à l’heure du déjeuner, lorsque l’on fait des courses, le ménage, quand on accompagne les enfants à leurs activités, pendant les vacances.

27.

Образуйте от слова ARRÊTER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Pas besoin de vous inscrire dans un club pour bouger! Faire un jogging, de la gymnastique à la maison ou encore descendre un __________________ de bus ou de métro plus tôt que d’habitude ne demande pas de gros investissements, si ce n’est de la motivation.

28.

Образуйте от слова BALADER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Vous avez des horaires compliqués? Peu importe l’horloge. Profitez de la pause déjeuner pour aller marcher, enfourchez votre vélo pour vous rendre au bureau ou aller chercher le pain. Profitez des moments partagés en famille pour pratiquer ensemble vélo, roller ou faire une __________________.

29.

Образуйте от слова JARDINER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Sachez tout de même que «bouger» ne veut pas forcément dire sport. Faire du __________________ plus souvent, aller danser entre amis sont autant d’activités qui vous font bouger.

30.

Образуйте от слова EMPLOYER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Il suffit simplement d’intégrer son activité physique à son __________________ du temps. Et vous bougez déjà certainement plus que vous ne le pensez!

31.

Образуйте от слова GOÛTER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Il y a donc mille façons de bouger sans changer son quotidien. Chacun doit trouver la formule qui lui correspond le mieux, en fonction de son mode de vie, mais aussi de ses __________________ et ses envies.

32.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) dans

2) derrière

3) sous

4) sur


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

33.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) comparée

2) construite

3) refaite

4) habitée


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

34.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) paraître

2) faire

3) prendre

4) avoir


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

35.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) profondément

2) habilement

3) vivement

4) certainement


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

36.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) eux

2) ceux

3) celui

4) lui


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

37.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) fermés

2) ouverts

3) prudents

4) gais


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

38.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) moyen

2) froid

3) mesure

4) garde


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

39.

Vous avez reçu une lettre de votre amie française Olivia qui vous écrit:

 

…J’aime beaucoup tricoter et coudre. Quand je suis libre je me fais des robes et des pulls en imitant des grandes marques. Les copines à l’école pensent que mes parents sont très riches et m’achètent des vêtements à la mode. Dans l’avenir je voudrais travailler dans la haute couture. Et toi, comment passestu tes loisirs? D’après toi, pourquoi les jeunes n’aiment-ils pas les activités manuelles? Que sais-tu faire dans ce domaine?…

 

Ecrivez une lettre à Olivia, répondez à ses questions et posez-lui 3 questions sur sa maison. (Еn 100–140 mots)

40.

Выберите только ОДНО из двух предложенных высказываний и выразите своё мнение по предложенной проблеме согласно данному плану.

 

Commentez un des sujets proposés ci-dessous.

 

1. Les Jeux Olympiques apportent beaucoup de bien à toute la population du pays organisateur.

2. Il faut organiser la circulation autrement, sans passages souterrains pour les piétons, car les personnes âgées et les handicapés ne peuvent pas monter et descendre les escaliers.

 

Quel est votre avis? Êtes-vous d’accord avec cette opinion?

 

Suivez le plan:

− introduction: posez le problème en le reformulant;

− avancez votre opinion et faites-la valoir avec 2–3 arguments à l’appui;

− exposez un point de vue opposé et donnez 1–2 arguments pour le soutenir;

− expliquez pourquoi vous ne les acceptez pas;

− conclusion: confirmez votre position.

 

Écrivez une réponse en 200–250 mots.

41.

Imaginez que vous êtes en train de préparer un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un texte très intéressant et vous voulez le lire à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte en silence, puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

Seulement sept prisonniers ont été libérés par la prise de la Bastille. En France, le 14 Juillet est une fête nationale et un symbole national glorieux. De peintures entraînantes de la scène où vous pourriez penser que des centaines de révolutionnaires fiers dans les rues inondées en agitant des drapeaux tricolores. En fait, seulement un peu plus d'une demi-douzaine de personnes étaient détenues au moment du siège.

Une centaine de vies ont été perdues dans l'attaque, y compris celle du gouverneur, dont la tête a été accrochée à Paris sur un pique. Les conditions étaient assez confortable pour la plupart des détenus, avec les heures de visite détendues et logements meublés. Le croquis du peintre Jean Fragonard apparu en 1785 montre des dames à la mode se promenant autour de la cour avec les prisonniers, qui ont reçu une allocation de dépenses généreuse, abondance de tabac et d'alcool, et ont été autorisés à garder les animaux domestiques.

42.

Observez ce document.

 

Vous envisagez de visiter le café et vous souhaitez obtenir plus d'informations. Dans 1 mn 30, vous devrez poser cinq questions directes pour savoir :

1 ) Offres spéciales

2 ) des réductions pour les clients réguliers

3 ) le café le plus populaire

4 ) si ils ont un parking

5 ) une connexion Wi- Fi

 

Vous avez 20 secondes pour poser chaque question .

43.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

Vous avez 1 mn 30 pour réfléchir, puis vous présenterez la photo choisie. Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Pendant la présentation de votre photo n’oubliez pas de mentionner:

 

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

 

Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique. Commencez par la phrase "J'ai choisi la photo N°...".

44.

Observez les deux photos. Dans 1 mn 30, vous devrez les comparer :

 

• en faisant une courte description de chacune d’elles (action, lieu)

• en précisant ce que ces photos ont en commun

• en décrivant les différences entre ces deux photos

• en disant quel genre d'aide présenté sur les photos vous préférez

• en expliquant pourquoi

 

Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.