№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора Ф ИПИ Готово, можно копировать.
Вариант № 33017

1.

Вы услышите 6 высказываний. Установите соответствие между высказываниями каждого говорящего A–F и утверждениями, данными в списке 1–7. Используйте каждое утверждение, обозначенное соответствующей цифрой, только один раз. В задании есть одно лишнее утверждение. Вы услышите запись дважды.

 

 

1. Les téléviseurs entrent dans les foyers après 1950.

2. Il est mieux de regarder la télévision en faisant des exercices physiques.

3. Certains cessent de regarder la télé pour des raisons différentes.

4. Mon mari regarde trop la télévision.

5. J’ai commencé à regarder la télévision quand j’étais déjà adulte.

6. Je regarde parfois la télévision sur mon ordinateur.

7. Il y a trop de pub à la télé.

 

ГоворящийABCDEF
Утверждение

2.

Вы услышите диалог. Определите, какие из приведённых утверждений А–G соответствуют содержанию текста (1 – Vrai), какие не соответствуют (2 – Faux) и о чём в тексте не сказано, то есть на основании текста нельзя дать ни положительного, ни отрицательного ответа (3 – Aucune information). Занесите номер выбранного Вами варианта ответа в таблицу. Вы услышите запись дважды.

 

 

A) La cliente est venue dans un bureau d’information.

B) La cliente aimerait aller en Espagne avec son amie russe.

C) La cliente a déjà fait des voyages pour les sports d'hiver.

D) La cliente a aussi visité l'Italie, l'Autriche, la Russie, la Pologne, et la Hongrie.

E) Les dames vont voyager en groupe.

F) Les dames ont besoin de passeports toutes les deux.

G) Le mari de la cliente va les attendre dans un hôtel à Madrid.

 

Запишите в ответ цифры, расположив их в порядке, соответствующем буквам:

ABCDEFG
       

3.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Tom Claeys, champion du monde, pratique le parachutisme, …

 

1) parce qu’il aime les risques.

2) parce qu’il aime regarder la terre d'en haut.

3) parce que c’est une discipline peu connue.

4.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Il a commencé à faire du parachutisme …

 

1) après avoir vu un film.

2) après avoir lu un livre.

3) après avoir fait connaissance avec son instructeur.

5.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Il a sauté une première fois avec …

 

1) d’autres sportifs dans un club de parachutisme.

2) son instructeur.

3) son ami.

6.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Il a obtenu le record du monde …

 

1) tout seul.

2) avec son ami.

3) faisant partie de l'équipe.

7.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Pour fixer un record du monde il y avait …

 

1) un photographe spécial.

2) une équipe de photograhes.

3) un caméra spécial.

8.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Pendant les entraînements les parachutistes ...

 

1) sautent toujours en groupe.

2) font toujours des figures.

3) font toujours des exercices différents.

9.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Tom Claeys préfère…

 

1) faire des figures à deux, à trois ou à plusieurs.

2) sauter et atterrir à un endroit très précis.

3) attendre le plus longtemps possible avant d'ouvrir son parachute.

10.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. Environnement

2. Météo

3. Musique

4. Médecine

5. Economie

6. Science

7. Religion

8. Hobby

 

A. A voir et à entendre Lionel Melka. Ses textes sont des petites histoires de la vie de tous les jours, avec des mots simples. Il chante l’amour comme personne et se met, tel un comédien, dans la peau de ses personnages.

 

B. Les Français considèrent la laïcité comme une liberté. A cent ans, depuis 1905, elle reste une valeur sacrée. 51% des Français la définissent comme « la possibilité laissée à chaque citoyen de pratiquer sa religion » ,64% jugent qu’elle est menacée et 74% des interviewés estiment qu’il faut la conserver.

 

C. La généalogie, une pratique à la mode. Ils sont une vingtaine à venir une fois par mois à la section locale de l’association généalogique de l’Oise. Ils nourrissent tous une même ambition : se construire un arbre de vie pour mieux comprendre leurs origines.

 

D. Au Danemark s’est mis en place un «écosystème industriel». Les rejets d’une centrale électrique au charbon servent de matière première aux autres. Bilan : d’importantes économies d’énergie et zéro déchets en sortie.

 

E. Soigner les femmes pakistanaises défigurées c’est l’une des missions «Opérations sourire» lancées par Médecins du monde. Au Cambodge, à Madagascar, en Ethiopie, les chirurgiens de MDM rendent le sourire à des enfants pourvus de malformations faciales.

 

F. Rien de bien bon pour cette journée. Les nuages restent bien présents, ne laissant que peu de place au soleil, qui reste bien discret. Petites averses possibles sur le littoral. Vent s’orientant au secteur nord faible, se renforçant sur les côtes le soir.

 

G. Le chien, meilleur ami de l’homme depuis des milliers d’années, pourrait livrer de nouvelles données dans le domaine de la génétique humaine par le biais de son ADN, selon une étude publiée dans un journal scientifique.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

11.

Прочитайте текст и заполните пропуски A–F частями предложений, обозначенными цифрами 1–7. Одна из частей в списке 1–7 — лишняя. Занесите цифры, обозначающие соответствующие части предложений, в таблицу.

 

Vélo électrique: plus vite, plus propre et sans trop d’effort!

 

Circuler en voiture dans les villes n’est pas ce qu’on fait de mieux! Outre le temps passé à l’arrêt dans les embouteillages quotidiens, ce trafic génère du bruit, du stress, une importante pollution atmosphérique A _______________________, et contribue en plus au réchauffement climatique. Il existe pourtant d’autres modes de déplacement plus pratiques pour de courtes distances.

Avec l’aménagement des pistes cyclables dans les villes et les systèmes de location de vélo, de plus en plus de gens se mettent au vélo, et c’est très bien ! Pourtant, beaucoup hésitent à en faire usage B _______________________ de rouler plus de vingt minutes, ou la force de monter des côtes …

C’est là qu’intervient le vélo électrique, ou plutôt le vélo à assistance électrique. Ce vélo C _______________________ ne dispense pas de pédaler : le moteur fonctionne seulement comme une aide et se met en marche lorsque les pédales tournent plus vite ou qu’une plus forte pression est exercée sur elles. Les études montrent que 60% des déplacements en ville se font en voiture et D _______________________ à 3 km de distance. Par ailleurs, la vitesse moyenne d’une voiture dans Paris est de 13 km/h, contre 15 km/h pour un vélo, et 18 km/h pour un vélo à assistance électrique.

Pourquoi continuer à prendre sa voiture en ville, alors qu’on avance plus vite à vélo, E _______________________ sans avoir à payer, qu’on ne consomme pas d’énergie fossile, et que donc, on ne pollue pas?

Tous ensemble, changeons nos habitudes! Et même F _______________________, tu peux toujours encourager les adultes à utiliser le vélo (électrique ou pas) sur de petites distances.

 

1. équipé d’un moteur et d’une batterie

2. craignant de ne pas avoir le courage

3. qu’on se gare facilement

4. sans qu’on ait besoin de pédaler

5. due aux émissions de gaz d’échappement

6. si tu n’es pas en âge de conduire

7. que la moitié d’entre eux sont inférieurs

 

ПропускABCDEF
Часть предложения

12.

Quelle habitude avaient les enfants de l’auteur quand ils rentraient à la maison?

 

1) Les enfants tournaient la clé dans la serrure.

2) Ils prenaient l’apéritif au salon.

3) Ils fouillaient dans les tiroirs.

4) Les enfants levaient les yeux pour voir si les fenêtres étaient allumées.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

13.

Pourquoi a-t-on surnommé Laure «la petite bombe»?

 

1) Laure était petite de taille et très grosse.

2) Elle avait un mélange explosif de volonté et d’optimisme.

3) Elle éclatait toujours de rire.

4) Laure cassait tout autour d’elle.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

14.

Pourquoi Matthieu était-il fâché contre son fils?

 

1) Olivier était en retard pour le dîner, il est arrivé au fromage.

2) Le jeune homme travaillait dans la publicité pour la télévision.

3) Olivier a abandonné ses études de droit pour le théâtre.

4) Le garçon était vulnérable et ne pouvait pas se débrouiller seul.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

15.

Comment était le cadeau de Thibaut?

 

1) C’était un pot de fleurs avec une surprise sous la surface de la terre.

2) Le jeune homme a fait cadeau d’un gros sac à dos.

3) Thibaut a apporté une photo de sa famille.

4) L’ami de Laure a offert un gros bouquet de fleurs à sa mère.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

16.

Quelle nouvelle Laure a-t-elle annoncée à ses parents?

 

1) Laure et Thibaut ont décidé de se consacrer au théâtre.

2) Les jeunes gens voulaient quitter Paris pour aller en Bretagne.

3) Laure et Thibaut ont décidé de se marier.

4) Ils voulaient s’installer dans le château «Montplaisir».


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

17.

Quel mariage Laure et Thibaut voulaient-ils avoir?

 

1) Un beau mariage traditionnel, avec tout le monde.

2) Un mariage civil uniquement.

3) Un mariage religieux au château de famille.

4) Un mariage modeste avec peu d’invités.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

18.

Commentez la phrase de Laure: «Telle mère, telle fille».

 

1) La jeune fille voulait se marier vêtue de la robe de sa mère.

2) Elle voulait avoir les photos de mariage semblables à celles de ses parents.

3) Elle voulait organiser une grande fête pareille au mariage de ses parents.

4) Laure voulait se marier dans le même endroit que sa mère.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

19.

Преобразуйте, если это необходимо, слово SIÈCLE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Château d'Amboise

 

 

Amboise est, par excellence, le château de l'enfant Roy. Durant près de deux __________ , la famille royale établit ici sa résidence favorite.

20.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ITALIEN так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

L'édifice, réputé sain et sûr, ouvrit également la porte à la Renaissance __________ et à Léonard de Vinci.

21.

Преобразуйте, если это необходимо, слово S’ANIMER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Château de somptueuses fêtes, il n'a aujourd'hui rien perdu de sa vocation et retrouve chaque été son faste. Les jardins __________ de spectacles de comédie à l'italienne et invitent petits et grands à s'initier au billard, au mail, à la quintaine.

22.

Преобразуйте, если это необходимо, слово LE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Château de Langeais

 

Château de Langeais illustre l'alliance de la force et de __________ finesse. Il nous conte l’histoire de France de Louis XI à Anne de Bretagne.

23.

Преобразуйте, если это необходимо, слово CELUI так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Matin et soir, le somptueux pont-levis s'ouvre et se ferme sur une des plus belles alliances de la Renaissance française : __________ d'Anne de Bretagne et du roi Charles VIII.

24.

Преобразуйте, если это необходимо, слово CONSTRUIRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Et il est vrai que ce château, __________ après la Guerre de Cent ans, a deux faces : l’une pour la guerre, l'autre pour l'amour.

25.

Преобразуйте, если это необходимо, слово DÉFENDRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Douves, tours et chemin de ronde __________ du temps (mais pas de la curiosité) les salles meublées des pièces les plus rares de tout le Val de Loire.

26.

Образуйте от слова RECONNAÎTRE однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Protection des animaux

 

Plusieurs associations luttent pour la __________________ des animaux comme «êtres vivants et sensibles». Dans le code civil, et ce depuis Napoléon, les animaux sont considérés comme des «biens meubles».

27.

Образуйте от слова FORMER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Un statut qui fait débats et que plusieurs associations tentent à __________________ depuis plusieurs années.

28.

Образуйте от слова ÉGAL однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

De nombreuses autres revendications sont __________________ formulées par les défenseurs des animaux,

29.

Образуйте от слова TRANSPORTER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

au premier rang desquelles, la lutte contre l’industrie de la fourrure, le gavage des oies, les conditions de __________________ en cage etc.

30.

Образуйте от слова SIMPLE однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Certains vont même plus loin, jusqu’à l’ interdiction de manger de la viande. Tuer un animal pour le manger serait tout __________________ comparable au meurtre d’un être humain.

31.

Образуйте от слова EXPLOITER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

D’autres souhaitent seulement bannir des aspects scandaleux de l’__________________ animale.

32.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) aimerais

2) tâcherais

3) apprendrais

4) commencerais


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Укажите номер выбранного вами варианта ответа.

 

L'automne est là

- Comme ce doit être beau de courir le monde en robe rouge! se disait une petite feuille. Comme j’32______ danser, danser toute la journée! Ah! quand 33_____ l'automne viendra-t-il? le bel automne qui fait danser les feuilles 34 _____.

Il 35 _____ plus tôt qu'on ne pensait. Un matin, en se réveillant, la petite feuille vit que sa robe, comme 36 _____ de ses compagnes, était légèrement 37 _____ de jaune.

- C'est l'automne, c'est l'automne! s'écria-t-elle toute joyeuse.

- Ah! dit une vieille feuille 38 _____ les regardant. Oui, voici l'automne. Pauvres petites!

Mais la petite feuille était ravie. Et justement, le vent s’approchait. Tiens, voilà une feuille qui veut danser, dit le vent qui s'approchait. Et il souffla doucement sur l'arbre.

33.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) puis

2) même

3) donc

4) après


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Укажите номер выбранного вами варианта ответа.

 

L'automne est là

- Comme ce doit être beau de courir le monde en robe rouge! se disait une petite feuille. Comme j’32______ danser, danser toute la journée! Ah! quand 33_____ l'automne viendra-t-il? le bel automne qui fait danser les feuilles 34 _____.

Il 35 _____ plus tôt qu'on ne pensait. Un matin, en se réveillant, la petite feuille vit que sa robe, comme 36 _____ de ses compagnes, était légèrement 37 _____ de jaune.

- C'est l'automne, c'est l'automne! s'écria-t-elle toute joyeuse.

- Ah! dit une vieille feuille 38 _____ les regardant. Oui, voici l'automne. Pauvres petites!

Mais la petite feuille était ravie. Et justement, le vent s’approchait. Tiens, voilà une feuille qui veut danser, dit le vent qui s'approchait. Et il souffla doucement sur l'arbre.

34.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) vivantes

2) mortes

3) vieilles

4) rétablies


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Укажите номер выбранного вами варианта ответа.

 

L'automne est là

- Comme ce doit être beau de courir le monde en robe rouge! se disait une petite feuille. Comme j’32______ danser, danser toute la journée! Ah! quand 33_____ l'automne viendra-t-il? le bel automne qui fait danser les feuilles 34 _____.

Il 35 _____ plus tôt qu'on ne pensait. Un matin, en se réveillant, la petite feuille vit que sa robe, comme 36 _____ de ses compagnes, était légèrement 37 _____ de jaune.

- C'est l'automne, c'est l'automne! s'écria-t-elle toute joyeuse.

- Ah! dit une vieille feuille 38 _____ les regardant. Oui, voici l'automne. Pauvres petites!

Mais la petite feuille était ravie. Et justement, le vent s’approchait. Tiens, voilà une feuille qui veut danser, dit le vent qui s'approchait. Et il souffla doucement sur l'arbre.

35.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) détint

2) parvint

3) revint

4) vint


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Укажите номер выбранного вами варианта ответа.

 

L'automne est là

- Comme ce doit être beau de courir le monde en robe rouge! se disait une petite feuille. Comme j’32______ danser, danser toute la journée! Ah! quand 33_____ l'automne viendra-t-il? le bel automne qui fait danser les feuilles 34 _____.

Il 35 _____ plus tôt qu'on ne pensait. Un matin, en se réveillant, la petite feuille vit que sa robe, comme 36 _____ de ses compagnes, était légèrement 37 _____ de jaune.

- C'est l'automne, c'est l'automne! s'écria-t-elle toute joyeuse.

- Ah! dit une vieille feuille 38 _____ les regardant. Oui, voici l'automne. Pauvres petites!

Mais la petite feuille était ravie. Et justement, le vent s’approchait. Tiens, voilà une feuille qui veut danser, dit le vent qui s'approchait. Et il souffla doucement sur l'arbre.

36.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) belles

2) celles

3) telles

4) quelles


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Укажите номер выбранного вами варианта ответа.

 

L'automne est là

- Comme ce doit être beau de courir le monde en robe rouge! se disait une petite feuille. Comme j’32______ danser, danser toute la journée! Ah! quand 33_____ l'automne viendra-t-il? le bel automne qui fait danser les feuilles 34 _____.

Il 35 _____ plus tôt qu'on ne pensait. Un matin, en se réveillant, la petite feuille vit que sa robe, comme 36 _____ de ses compagnes, était légèrement 37 _____ de jaune.

- C'est l'automne, c'est l'automne! s'écria-t-elle toute joyeuse.

- Ah! dit une vieille feuille 38 _____ les regardant. Oui, voici l'automne. Pauvres petites!

Mais la petite feuille était ravie. Et justement, le vent s’approchait. Tiens, voilà une feuille qui veut danser, dit le vent qui s'approchait. Et il souffla doucement sur l'arbre.

37.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) teintée

2) tintée

3) dessinée

4) mise


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Укажите номер выбранного вами варианта ответа.

 

L'automne est là

- Comme ce doit être beau de courir le monde en robe rouge! se disait une petite feuille. Comme j’32______ danser, danser toute la journée! Ah! quand 33_____ l'automne viendra-t-il? le bel automne qui fait danser les feuilles 34 _____.

Il 35 _____ plus tôt qu'on ne pensait. Un matin, en se réveillant, la petite feuille vit que sa robe, comme 36 _____ de ses compagnes, était légèrement 37 _____ de jaune.

- C'est l'automne, c'est l'automne! s'écria-t-elle toute joyeuse.

- Ah! dit une vieille feuille 38 _____ les regardant. Oui, voici l'automne. Pauvres petites!

Mais la petite feuille était ravie. Et justement, le vent s’approchait. Tiens, voilà une feuille qui veut danser, dit le vent qui s'approchait. Et il souffla doucement sur l'arbre.

38.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) à

2) en

3) dе

4) vers


Прочитайте текст с пропусками, обозначенными номерами 32–38. Эти номера соответствуют заданиям 32–38, в которых представлены возможные варианты ответов. Укажите номер выбранного вами варианта ответа.

 

L'automne est là

- Comme ce doit être beau de courir le monde en robe rouge! se disait une petite feuille. Comme j’32______ danser, danser toute la journée! Ah! quand 33_____ l'automne viendra-t-il? le bel automne qui fait danser les feuilles 34 _____.

Il 35 _____ plus tôt qu'on ne pensait. Un matin, en se réveillant, la petite feuille vit que sa robe, comme 36 _____ de ses compagnes, était légèrement 37 _____ de jaune.

- C'est l'automne, c'est l'automne! s'écria-t-elle toute joyeuse.

- Ah! dit une vieille feuille 38 _____ les regardant. Oui, voici l'automne. Pauvres petites!

Mais la petite feuille était ravie. Et justement, le vent s’approchait. Tiens, voilà une feuille qui veut danser, dit le vent qui s'approchait. Et il souffla doucement sur l'arbre.

39.

Vous avez reçu une lettre de votre ami français Jean qui vous écrit:

 

Le weekend dernier était l’anniversaire de notre maman. Nous avons organisé une fête familiale. Nous avons invité plus de 25 hôtes, après cet évènement nous avons mangé 2 jours des restes de repas. Que préparez-vous d’habitude pour les cas spéciaux? Invitez-vous souvent des hôtes dans votre famille? Célébrez-vous les fêtes familiales chez vous ou bien dans un café ou dans quelque club? Oh, sans oublier une dernière nouvelle: mon frère cadet a gagné le championnat de tennis de notre école.

 

Ecrivez une lettre à Jean: répondez à ses questions et posez-lui 3 questions sur la vie sportive écoliere. (Еn 100–140 mots)

40.

Выберите только ОДНО из двух предложенных высказываний и выразите своё мнение по предложенной проблеме согласно данному плану.

 

Commentez un des sujets proposés ci-dessous.

 

1. Pour réussir à l’école il faut fréquenter le jardin d’enfants avant l’école primaire.

2. Aujourd’hui les adolescents ne se trouvent des amis que sur Internet.

 

Quel est votre avis? Êtes-vous d’accord avec cette opinion?

 

Suivez le plan:

− introduction: posez le problème en le reformulant;

− avancez votre opinion et faites-la valoir avec 2–3 arguments à l’appui;

− exposez un point de vue opposé et donnez 1–2 arguments pour le soutenir;

− expliquez pourquoi vous ne les acceptez pas;

− conclusion: confirmez votre position.

 

Écrivez une réponse en 200–250 mots.

41.

Imaginez que vous êtes en train de préparer un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un texte très intéressant et vous voulez le lire à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte en silence, puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

Spencer était un ingénieur, un philosophe et un psychologue, qui à son époque était aussi célèbre que Darwin. Il a forgé d'abord l'expression ‘la survie du plus en forme’. Darwin lui a payé le compliment d'utilisation de cela lui-même. Herbert était l'aîné de neuf enfants, dont tout le reste sont morts prématurément. Formé comme un ingénieur civil, il est devenu un philosophe, un psychologue, un sociologue, un économiste et un inventeur. Il a vendu plus d'un million de livres dans sa vie et était le premier à appliquer la théorie évolutionniste à la psychologie, la philosophie et l'étude de société.

Il a aussi inventé le trombone. L'appareil a été appelé l'Épingle de Reliure de Spencer et a été produit sur une machine de crochet-et-œil modifiée. Il a bien fait sa première année, mais la demande s'est asséchée. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, les trombones étaient un symbole brûlant de résistance norvégienne à l'occupation allemande. Un trombone géant a été plus tard érigé à Oslo.

42.

Observez ce document.

 

 

Vous envisagez d'acheter l'imprimante et vous souhaitez obtenir plus d'informations. Dans 1mn30, vous devrez poser cinq questions directes pour savoir:

 

1) période de garantie

2) si vous pouvez acheter l'imprimante en ligne

3) de réduction pour les clients réguliers

4) les caractéristiques complètes de l'appareil

5) avantages de l'imprimante

 

Vous avez 20 secondes pour poser chaque question.

43.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

 

Vous avez 1 mn 30 pour réfléchir, puis vous présenterez la photo choisie. Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Pendant la présentation de votre photo n’oubliez pas de mentionner:

 

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

 

Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique. Commencez par la phrase "J'ai choisi la photo N°...".

44.

Observez les deux photos. Après 1 mn 30 de réflexion, vous les comparez:

• en faisant une courte description de chacune d’elles (action, lieu)

• en précisant ce qu'elles ont en commun

• en décrivant les différences entre ces deux photos

• en indiquant lequel des loisirs figurant sur les photos vous préférez

• en expliquant pourquoi

Votre réponse ne dépasse pas 2 minutes (12–15 phrases). Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.