№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора Ф ИПИ
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Вариант № 33016

1.

Вы услышите 6 высказываний. Установите соответствие между высказываниями каждого говорящего A–F и утверждениями, данными в списке 1–7. Используйте каждое утверждение, обозначенное соответствующей цифрой, только один раз. В задании есть одно лишнее утверждение. Вы услышите запись дважды. Занесите свои ответы в таблицу.

 

 

1. Je m’intéresse aux sites historiques.

2. Le voyage c’est un état d’esprit.

3. Nous sommes allés voir une exposition.

4. Le tourisme est l’opposé du voyage.

5. Je déteste les voyages organisés.

6. Il est difficile de se faire accepter par les habitants.

7. Ici il fait nuit pendant des mois.

 

ГоворящийABCDEF
Утверждение

2.

Вы услышите диалог. Определите, какие из приведённых утверждений А–G соответствуют содержанию текста (1 – Vrai), какие не соответствуют (2 – Faux) и о чём в тексте не сказано, то есть на основании текста нельзя дать ни положительного, ни отрицательного ответа (3 – Aucune information). Занесите номер выбранного Вами варианта ответа в таблицу. Вы услышите запись дважды.

 

 

A. Olivia veut faire un stage «Arts et Histoire».

B. Le professeur dirige ce stage depuis 3 ans.

C. Le stage va durer une semaine.

D. Olivia est très forte en histoire.

E. Olivia veut s’occuper du décor de la scène.

F. La réunion va se passer lundi soir.

G. Olivia viendra avec ses parents.

 

Запишите в ответ цифры, расположив их в порядке, соответствующем буквам:

ABCDEFG
       

3.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Marie Claire Gerardin, coach...

 

1) travaille pour la société ProActa.

2) a fondé la société ProActa.

3) a un contrat avec la société ProActa.

4.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

C'est en Belgique que Mme Gerardin...

 

1) a fait ses études.

2) a travaillé pendant deux ans.

3) a fait un stage.

5.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Le travail d'un coach est surtout concentré sur...

 

1) le développement des qualités personnelles des clients.

2) le développement des documents du règlement intérieur de l'entreprise.

3) les stratégies de recherche de clients.

6.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

À Madagascar, l’'idée du développement de la personnalité pour en tirer des bénéfices...

 

1) n'est pas appréciée.

2) est assez neuve.

3) est connue depuis longtemps.

7.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Où habite Mme Gerardin à présent?

 

1) En Belgique

2) En France

3) À Madagascar

8.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Dans son pays de résidence, les clients s'adressent aux coachs avec des problèmes...

 

1) à peu près les mêmes que dans d'autres pays.

2) très différents à celles dans d'autres pays.

3) plus difficiles à résoudre que dans d'autres pays.

9.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Pour prendre connaissance des programmes de formation à venir Mme Gerardin invite les clients à…

 

1) consulter le site de ProActa et téléphoner pour s'inscrire.

2) téléphoner pour choisir une formation et s'inscrire en ligne.

3) consulter le site de ProActa pour choisir une formation et s'inscrire en ligne.

10.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. Etre bon en orthographe

2. La reprise de l’économie

3. Match nul

4. Les vacances d’une nuit

5. Si on allait au cinéma …

6. Après la pluie …

7. Trop plein

8. Le métier du garde de corps

 

A. Devant la baisse du niveau en français des salariés, recruteurs et employeurs hésitent entre fatalisme et exaspération. Les fautes envahissent bon nombre de lettres de motivation. « Si je traquais toutes les fautes, je ne recruterais plus grand monde», s'amuse Stéphane Morano, le patron d'une petite société d'informatique lyonnaise. «Tout est dans la mesure. Si la candidature proposée me semble sérieuse, je ne vais pas la rejeter parce que j'ai relevé trois fautes.»

 

B. Le train express régional est bondé, des touristes assis, sacs sur les genoux, mais aussi des personnes se tenant debout dans les allées. Cinq contrôleurs s'affairent sur le quai. C'est pourtant par haut-parleur que les voyageurs debout apprennent qu'ils "sont invités à descendre afin que le train puisse démarrer". L'annonce déclenche soupirs et murmures. Enfin, délesté de quelques passagers, le train se mettra finalement en marche avec trois quarts d'heure de retard.

 

C. Bousculés par une séduisante sélection belge, les Bleus ont concédé le match nul, mercredi à Bruxelles, en match amical (0-0). A trois semaines d’un déplacement en Géorgie important dans la perspective d’une qualification pour le Mondial 2014, les hommes de Didier Deschamps ont une nouvelle fois manqué d’inspiration offensive, concluant une quatrième rencontre consécutive sans le moindre but inscrit.

 

D. La protection rapprochée consiste à protéger des êtres humains qui ont une importance, qu’elle soit financière, politique, artistique ou autre. Lorsque l’on s’engage à protéger une personnalité, il est primordial de connaître ses habitudes, son entourage… Il faut savoir ce que les clients supportent, ce qu’ils attendent des gens qui les entourent. À partir du moment où on connaît l’individu qu’on doit protéger, on ne risque qu’une seule chose : les

interventions extérieures.

 

E. Comment va l’Amérique? Pas fort, si l’on en juge par les films qui se succèdent. Prenez "Elysium", de Neill Blomkamp, qui vient de sortir. Cette superproduction bourrée d’effets spéciaux dernier cri montre un monde coupé en deux: en haut, les riches qui, installés sur la station spatiale Elysium continuent de jouer au golf comme si de rien n’était; en bas, sur une Terre les pauvres qui tentent de subsister. Au milieu, Matt Damon joue un ouvrier qui va essayer de ramener un peu d’égalité.

 

F. Tirant les leçons d’une inondation historique — elle aurait dépassé celle de 1937 —, le maire de Lourdes et son équipe se projettent déjà vers l’avenir. «La prévention a parfaitement fonctionné; grâce aux mesures qui nous sont transmises chaque heure, nous avons pu évacuer un millier de pèlerins en un temps record. Nous attendons désormais les conclusions d’une étude hydraulique, pour réfléchir à un nouvel aménagement des rives.

 

G. Cette cabane en forme de nuage, au coeur du vaste parc de l’Ermitage, est en réalité un «refuge urbain» mis gratuitement à disposition par l’office de tourisme de Lormont l’été. Dans le «Nuage», ni électricité, ni télévision. Seules des toilettes sèches ont été installées. En revanche, table pliante, chaises et kit de nettoyage sont fournis. Au final, les «campeurs» d’un soir doivent juste apporter un sac de couchage et de quoi manger.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

11.

Прочитайте текст и заполните пропуски A–F частями предложений, обозначенными цифрами 1–7. Одна из частей в списке 1–7 — лишняя. Занесите цифры, обозначающие соответствующие части предложений, в таблицу.

 

Pour rendre nos écoliers plus forts

 

A l’école près d’un enfant sur quatre n’a pas confiance en lui et encore moins en sa capacité de réussir. Il faut donc lui envoyer régulièrement des signes de reconnaissance positifs, même sur des petites choses: «Cette coiffure te va bien». Et, côté scolaire, on souligne ses progrès, même infimes. Pour la première fois il obtient 16/20 à son contrôle de maths? On y prête vraiment attention: «Bravo! Je suis sûre A_______________________». Ne tâchez pas de le survaloriser non plus au-delà du réalisme: «Tu es génial mon chéri!» Cela l’insécurise, il ne comprend pas B_______________________. Et la désillusion risque d’être rude.

Pour éviter le découragement chez nos écoliers, on doit doser les objectifs C_______________________. On vise d’abord un 8 ou un 9 sur 20 à la prochaine interro de math, et pour la fin du trimestre, la moyenne.

On lui fait confiance: «Tu vas y arriver». Plus il entend cette phrase, D_______________________.

Pour qu’il ne relie pas systématiquement compétences et réussite scolaire, repérez ses passions hors école. Il sait faire du hip-hop, il est très bon pour filmer au caméscope … En lui rappelant ce qui nous plaît chez lui, on lui prouve

E_______________________.

Il y a des moments F_______________________. Ce n’est pas parce qu’il a raté une dictée qu’il est mauvais. Un zéro pour dix fautes, c’est toujours mieux qu’un zéro couronnant vingt fautes. Evitez quand même de mettre la barre trop bas. On est quand même en droit d’attendre des résultats. Cela aussi est motivant pour lui.

 

1. que c’est le début d’une série de bonnes notes

2. pourquoi il ne gagne pas toujours aux jeux

3. que sa valeur et notre amour ne dépendent pas des notes

4. en découpant le but final en une série de petits défis réalistes

5. où il faut l’empêcher de se laisser abattre par un échec

6. plus il a une vision positive de lui-même

7. parce qu’on dit qu’il est mauvais

 

ПропускABCDEF
Часть предложения

12.

Quelle habitude avaient les enfants de l’auteur quand ils rentraient à la maison?

 

1) Les enfants tournaient la clé dans la serrure.

2) Ils prenaient l’apéritif au salon.

3) Ils fouillaient dans les tiroirs.

4) Les enfants levaient les yeux pour voir si les fenêtres étaient allumées.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

13.

Pourquoi a-t-on surnommé Laure «la petite bombe»?

 

1) Laure était petite de taille et très grosse.

2) Elle avait un mélange explosif de volonté et d’optimisme.

3) Elle éclatait toujours de rire.

4) Laure cassait tout autour d’elle.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

14.

Pourquoi Matthieu était-il fâché contre son fils?

 

1) Olivier était en retard pour le dîner, il est arrivé au fromage.

2) Le jeune homme travaillait dans la publicité pour la télévision.

3) Olivier a abandonné ses études de droit pour le théâtre.

4) Le garçon était vulnérable et ne pouvait pas se débrouiller seul.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

15.

Comment était le cadeau de Thibaut?

 

1) C’était un pot de fleurs avec une surprise sous la surface de la terre.

2) Le jeune homme a fait cadeau d’un gros sac à dos.

3) Thibaut a apporté une photo de sa famille.

4) L’ami de Laure a offert un gros bouquet de fleurs à sa mère.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

16.

Quelle nouvelle Laure a-t-elle annoncée à ses parents?

 

1) Laure et Thibaut ont décidé de se consacrer au théâtre.

2) Les jeunes gens voulaient quitter Paris pour aller en Bretagne.

3) Laure et Thibaut ont décidé de se marier.

4) Ils voulaient s’installer dans le château «Montplaisir».


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

17.

Quel mariage Laure et Thibaut voulaient-ils avoir?

 

1) Un beau mariage traditionnel, avec tout le monde.

2) Un mariage civil uniquement.

3) Un mariage religieux au château de famille.

4) Un mariage modeste avec peu d’invités.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

18.

Commentez la phrase de Laure: «Telle mère, telle fille».

 

1) La jeune fille voulait se marier vêtue de la robe de sa mère.

2) Elle voulait avoir les photos de mariage semblables à celles de ses parents.

3) Elle voulait organiser une grande fête pareille au mariage de ses parents.

4) Laure voulait se marier dans le même endroit que sa mère.


Une bonne nouvelle

Cette amazone casquée, perchée sur sa moto avec un gros sac à dos, c'est ma fille, c'est Laure! La pluie tombe depuis un moment, traversée par les brusques bouffées d'un vent chasseur qui me rend mon enfance, ma Bretagne.

Comme Laure arrive en bas de la maison, elle lève les yeux pour voir s'il y a de la lumière. Ils ont toujours fait ça, les enfants, en revenant de l’école, du lycée, de l'université; vérifier que c’était allumé, qu'il y avait bien quelqu'un.

Laure est l’aînée: vingt-quatre ans, deux de plus qu'Olivier. «La petite bombe», l'a surnommée son père. Menue, rondelette, elle a toujours fait preuve d’une volonté de fer et d'un optimisme à tout casser, mélange parfois explosif, en effet. Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

Regard vert, tignasse brune, 45 de pointure, c'est le petit-grand frère, de mes deux enfants le plus vulnérable. Laure l’a toujours protégé. Lorsqu'il a décidé d’abandonner ses études de droit pour se consacrer au théâtre et qu’il a quitté la maison, quand Matthieu lui a annoncé qu’il devrait désormais se débrouiller seul, elle l’a défendu. Le physique d’Olivier plaît; il s'en tire à peu près grâce à de la publicité pour la télévision.

Le couvert est mis. Tout est prêt. En attendant, nous prenons l'apéritif au salon.

– Voilà Papa!

Une clé tourne dans la serrure. Matthieu apparaît à la porte.

– Quelqu’un d’autre au programme?

– Oui, Thibaut!

Thibaut est arrivé, portant cérémonieusement un pot de fleurs … sans fleur. On ne voyait, à la surface de la terre, qu'un fin tapis de cailloux blancs.

– La surprise est dessous, a-t-il déclaré en me l'offrant. Si tout se passe bien, elle devrait s’épanouir en avril. Elle réclame un climat tempéré, quelques gouttes d'eau minérale chaque jour et de douces paroles.

Les yeux de Thibaut m'ont souri derrière les larges lunettes. Je me sentais une grande tendresse pour lui; son cadeau lui ressemblait.

Le dîner a été animé. Olivier est arrivé au fromage.

– Si cela ne vous ennuie pas trop, soyez à la maison samedi à onze heures, a déclaré notre fille du ton neutre.

– Ah bon, et pourquoi ça? a demandé Matthieu distraitement.

– Eh bien, parce que les parents du jeune garçon plein d'avenir que vous voyez à votre table viendront vous rendre visite, a poursuivi Laure en désignant Thibaut.

– Veux-tu dire …

– Que nous nous marions? Eh oui, a soupiré Laure. L’atavisme, vous savez ce que c'est!

Le visage radieux, Laure racontait: ses futurs beaux-parents vivaient en Anjou, dans le petit château de famille: «Montplaisir», depuis que M. de Marcey avait pris sa retraite. Thibaut avait trois soeurs et un frère aîné, tous mariés. Le concubinage n'étant pas le genre de la famille – alors là, pas du tout! Bref, on veut un vrai mariage, une grande fête avec tout le monde, des tas de cadeaux!

– C'est plutôt une bonne nouvelle, tu ne trouves pas, atthieu?

– Bien sûr que si! Mais ils ont une façon de vous les assener, leurs bonnes nouvelles!

Dans le salon, on a entendu le rire des enfants. A genoux sur la moquette, Laure fouillait dans le tiroir aux photos.

– Enfin, je l'ai! s'est exclamée Laure.

Elle m'a mis sous le nez la photo qu'elle cherchait. C’est le printemps. On le voit aux aiguilles d’or des genêts, aux frênes en fleur, à une certaine tendresse de la lumière sur le pourpre des pivoines. Au coeur d’une pelouse, une jeune femme en tulle blanc sourit à un jeune homme en jaquette, l'air un peu guindé. Telle mère, telle fille, a déclaré Laure. Je me marierai à l’Auberge, comme toi.

D’après Janine Boissard «La Reconquête»

19.

Преобразуйте, если это необходимо, слово RESPECTER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Et si vous mettiez votre chien au bio?

 

Pour les maîtres adeptes du bio dans leur vie quotidienne, il semble logique de __________________ l’environnement jusque dans l’alimentation de leur chien. D’ailleurs, on ne voit pas bien pourquoi Médor se porterait plus mal en mangeant des aliments 100% naturels et fabriqués en respect avec la nature ... au contraire!

20.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ELLE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Bon point pour les marques spécialistes du bio: __________________ proposent des croquettes adaptées à la morphologie et aux besoins du chien selon la race.

21.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ÊTRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Mais il y a un mais: les croquettes bio __________________ en moyenne 2 à 4 fois plus chères que les croquettes traditionnelles type Pedigree.

22.

Преобразуйте, если это необходимо, слово SPÉCIALISER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Vous êtes allergique à l’art?

Le musée Saint-Raymond de Toulouse__________________ dans les antiquités. Il aime la difficulté.

23.

Преобразуйте, если это необходимо, слово CELUI так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Il veut absolument proposer en 2017 “une visite pour __________________ qui n’aiment pas les musées”. Il a déjà fait phosphorer ses spécialistes sur la question mais veut absolument soumettre son “brouillon” à des experts irréfutables, de vrais réfractaires.

24.

Преобразуйте, если это необходимо, слово TOUT так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le musée recherche cinq personnes, âgées de 18 à 45 ans, pour une visite “privée” à faire en __________________

objectivitéle vendredi 23 décembre à 14 heures.

25.

Преобразуйте, если это необходимо, слово CADEAU так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Des petits __________________ sont prévus pour ceux qui se feront violence ou prendront le risque de changer d’avis.

26.

Образуйте от слова RECONNAÎTRE однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Protection des animaux

 

Plusieurs associations luttent pour la __________________ des animaux comme «êtres vivants et sensibles». Dans le code civil, et ce depuis Napoléon, les animaux sont considérés comme des «biens meubles».

27.

Образуйте от слова FORMER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Un statut qui fait débats et que plusieurs associations tentent à __________________ depuis plusieurs années.

28.

Образуйте от слова ÉGAL однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

De nombreuses autres revendications sont __________________ formulées par les défenseurs des animaux,

29.

Образуйте от слова TRANSPORTER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

au premier rang desquelles, la lutte contre l’industrie de la fourrure, le gavage des oies, les conditions de __________________ en cage etc.

30.

Образуйте от слова SIMPLE однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Certains vont même plus loin, jusqu’à l’ interdiction de manger de la viande. Tuer un animal pour le manger serait tout __________________ comparable au meurtre d’un être humain.

31.

Образуйте от слова EXPLOITER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

D’autres souhaitent seulement bannir des aspects scandaleux de l’__________________ animale.

32.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) s’appelait

2) mettait

3) nommait

4) portait


Les jouets de Dymkovo: le Playmobil d’antan

“Personne ne sait quand exactement est apparue à Viatka – c’est le nom que 32 ______ Kirov jusqu’en 1934 – la tradition de blanchir et peindre des figurines d’argile”, entame Galina Gouzlaïeva, directrice du musée des métiers populaires de Viatka.

Les premières mentions des jouets de Dymkovo 33 ______ à 1418, année de la grande bataille entre les habitants de Viatka et ceux de la ville d’Oustioug, qui a laissé à Viatka de 34 ______ orphelins. Pour consoler ces enfants, les habitants de la ville leur ont organisé des fêtes et leur ont offert des jouets. Les plus populaires, à l’époque, étaient ceux fabriqués dans le faubourg de Dymkovo, 35 ______ appréciés pour leurs couleurs vives et leur aspect joyeux. “Les habitants offraient aux gamins des sifflets et des figurines de terre cuite représentant d’élégantes dames 36 ______ des enfants, pour évoquer l’idée de la famille, afin de les aider à surmonter la perte de leurs parents”, poursuit Galina Gouzlaïeva.

Chaque figurine était décorée de divers motifs. Le cercle symbolisait le soleil, la chaleur et la prospérité, et les points à l’intérieur du cercle évoquaient le foyer. À l’origine, les figurines étaient assez 37 ______, pour que les enfants puissent les tenir dans leurs mains et jouer avec naturellement. “Une sorte de Playmobil de l’époque!”, s’exclame Solange, Française résidant à Moscou venue passer la 38 ______ à Kirov avec deux amies, pour participer à un atelier de moulage.

33.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) montrent

2) montent

3) démontrent

4) remontent


Les jouets de Dymkovo: le Playmobil d’antan

“Personne ne sait quand exactement est apparue à Viatka – c’est le nom que 32 ______ Kirov jusqu’en 1934 – la tradition de blanchir et peindre des figurines d’argile”, entame Galina Gouzlaïeva, directrice du musée des métiers populaires de Viatka.

Les premières mentions des jouets de Dymkovo 33 ______ à 1418, année de la grande bataille entre les habitants de Viatka et ceux de la ville d’Oustioug, qui a laissé à Viatka de 34 ______ orphelins. Pour consoler ces enfants, les habitants de la ville leur ont organisé des fêtes et leur ont offert des jouets. Les plus populaires, à l’époque, étaient ceux fabriqués dans le faubourg de Dymkovo, 35 ______ appréciés pour leurs couleurs vives et leur aspect joyeux. “Les habitants offraient aux gamins des sifflets et des figurines de terre cuite représentant d’élégantes dames 36 ______ des enfants, pour évoquer l’idée de la famille, afin de les aider à surmonter la perte de leurs parents”, poursuit Galina Gouzlaïeva.

Chaque figurine était décorée de divers motifs. Le cercle symbolisait le soleil, la chaleur et la prospérité, et les points à l’intérieur du cercle évoquaient le foyer. À l’origine, les figurines étaient assez 37 ______, pour que les enfants puissent les tenir dans leurs mains et jouer avec naturellement. “Une sorte de Playmobil de l’époque!”, s’exclame Solange, Française résidant à Moscou venue passer la 38 ______ à Kirov avec deux amies, pour participer à un atelier de moulage.

34.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) nombreux

2) beaucoup

3) bien

4) tas


Les jouets de Dymkovo: le Playmobil d’antan

“Personne ne sait quand exactement est apparue à Viatka – c’est le nom que 32 ______ Kirov jusqu’en 1934 – la tradition de blanchir et peindre des figurines d’argile”, entame Galina Gouzlaïeva, directrice du musée des métiers populaires de Viatka.

Les premières mentions des jouets de Dymkovo 33 ______ à 1418, année de la grande bataille entre les habitants de Viatka et ceux de la ville d’Oustioug, qui a laissé à Viatka de 34 ______ orphelins. Pour consoler ces enfants, les habitants de la ville leur ont organisé des fêtes et leur ont offert des jouets. Les plus populaires, à l’époque, étaient ceux fabriqués dans le faubourg de Dymkovo, 35 ______ appréciés pour leurs couleurs vives et leur aspect joyeux. “Les habitants offraient aux gamins des sifflets et des figurines de terre cuite représentant d’élégantes dames 36 ______ des enfants, pour évoquer l’idée de la famille, afin de les aider à surmonter la perte de leurs parents”, poursuit Galina Gouzlaïeva.

Chaque figurine était décorée de divers motifs. Le cercle symbolisait le soleil, la chaleur et la prospérité, et les points à l’intérieur du cercle évoquaient le foyer. À l’origine, les figurines étaient assez 37 ______, pour que les enfants puissent les tenir dans leurs mains et jouer avec naturellement. “Une sorte de Playmobil de l’époque!”, s’exclame Solange, Française résidant à Moscou venue passer la 38 ______ à Kirov avec deux amies, pour participer à un atelier de moulage.

35.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) lentement

2) difficilement

3) couramment

4) particulièrement


Les jouets de Dymkovo: le Playmobil d’antan

“Personne ne sait quand exactement est apparue à Viatka – c’est le nom que 32 ______ Kirov jusqu’en 1934 – la tradition de blanchir et peindre des figurines d’argile”, entame Galina Gouzlaïeva, directrice du musée des métiers populaires de Viatka.

Les premières mentions des jouets de Dymkovo 33 ______ à 1418, année de la grande bataille entre les habitants de Viatka et ceux de la ville d’Oustioug, qui a laissé à Viatka de 34 ______ orphelins. Pour consoler ces enfants, les habitants de la ville leur ont organisé des fêtes et leur ont offert des jouets. Les plus populaires, à l’époque, étaient ceux fabriqués dans le faubourg de Dymkovo, 35 ______ appréciés pour leurs couleurs vives et leur aspect joyeux. “Les habitants offraient aux gamins des sifflets et des figurines de terre cuite représentant d’élégantes dames 36 ______ des enfants, pour évoquer l’idée de la famille, afin de les aider à surmonter la perte de leurs parents”, poursuit Galina Gouzlaïeva.

Chaque figurine était décorée de divers motifs. Le cercle symbolisait le soleil, la chaleur et la prospérité, et les points à l’intérieur du cercle évoquaient le foyer. À l’origine, les figurines étaient assez 37 ______, pour que les enfants puissent les tenir dans leurs mains et jouer avec naturellement. “Une sorte de Playmobil de l’époque!”, s’exclame Solange, Française résidant à Moscou venue passer la 38 ______ à Kirov avec deux amies, pour participer à un atelier de moulage.

36.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) pour

2) avec

3) ensemble

4) chez


Les jouets de Dymkovo: le Playmobil d’antan

“Personne ne sait quand exactement est apparue à Viatka – c’est le nom que 32 ______ Kirov jusqu’en 1934 – la tradition de blanchir et peindre des figurines d’argile”, entame Galina Gouzlaïeva, directrice du musée des métiers populaires de Viatka.

Les premières mentions des jouets de Dymkovo 33 ______ à 1418, année de la grande bataille entre les habitants de Viatka et ceux de la ville d’Oustioug, qui a laissé à Viatka de 34 ______ orphelins. Pour consoler ces enfants, les habitants de la ville leur ont organisé des fêtes et leur ont offert des jouets. Les plus populaires, à l’époque, étaient ceux fabriqués dans le faubourg de Dymkovo, 35 ______ appréciés pour leurs couleurs vives et leur aspect joyeux. “Les habitants offraient aux gamins des sifflets et des figurines de terre cuite représentant d’élégantes dames 36 ______ des enfants, pour évoquer l’idée de la famille, afin de les aider à surmonter la perte de leurs parents”, poursuit Galina Gouzlaïeva.

Chaque figurine était décorée de divers motifs. Le cercle symbolisait le soleil, la chaleur et la prospérité, et les points à l’intérieur du cercle évoquaient le foyer. À l’origine, les figurines étaient assez 37 ______, pour que les enfants puissent les tenir dans leurs mains et jouer avec naturellement. “Une sorte de Playmobil de l’époque!”, s’exclame Solange, Française résidant à Moscou venue passer la 38 ______ à Kirov avec deux amies, pour participer à un atelier de moulage.

37.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) carrées

2) grandes

3) petites

4) lourdes


Les jouets de Dymkovo: le Playmobil d’antan

“Personne ne sait quand exactement est apparue à Viatka – c’est le nom que 32 ______ Kirov jusqu’en 1934 – la tradition de blanchir et peindre des figurines d’argile”, entame Galina Gouzlaïeva, directrice du musée des métiers populaires de Viatka.

Les premières mentions des jouets de Dymkovo 33 ______ à 1418, année de la grande bataille entre les habitants de Viatka et ceux de la ville d’Oustioug, qui a laissé à Viatka de 34 ______ orphelins. Pour consoler ces enfants, les habitants de la ville leur ont organisé des fêtes et leur ont offert des jouets. Les plus populaires, à l’époque, étaient ceux fabriqués dans le faubourg de Dymkovo, 35 ______ appréciés pour leurs couleurs vives et leur aspect joyeux. “Les habitants offraient aux gamins des sifflets et des figurines de terre cuite représentant d’élégantes dames 36 ______ des enfants, pour évoquer l’idée de la famille, afin de les aider à surmonter la perte de leurs parents”, poursuit Galina Gouzlaïeva.

Chaque figurine était décorée de divers motifs. Le cercle symbolisait le soleil, la chaleur et la prospérité, et les points à l’intérieur du cercle évoquaient le foyer. À l’origine, les figurines étaient assez 37 ______, pour que les enfants puissent les tenir dans leurs mains et jouer avec naturellement. “Une sorte de Playmobil de l’époque!”, s’exclame Solange, Française résidant à Moscou venue passer la 38 ______ à Kirov avec deux amies, pour participer à un atelier de moulage.

38.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) soir

2) jour

3) journée

4) matin


Les jouets de Dymkovo: le Playmobil d’antan

“Personne ne sait quand exactement est apparue à Viatka – c’est le nom que 32 ______ Kirov jusqu’en 1934 – la tradition de blanchir et peindre des figurines d’argile”, entame Galina Gouzlaïeva, directrice du musée des métiers populaires de Viatka.

Les premières mentions des jouets de Dymkovo 33 ______ à 1418, année de la grande bataille entre les habitants de Viatka et ceux de la ville d’Oustioug, qui a laissé à Viatka de 34 ______ orphelins. Pour consoler ces enfants, les habitants de la ville leur ont organisé des fêtes et leur ont offert des jouets. Les plus populaires, à l’époque, étaient ceux fabriqués dans le faubourg de Dymkovo, 35 ______ appréciés pour leurs couleurs vives et leur aspect joyeux. “Les habitants offraient aux gamins des sifflets et des figurines de terre cuite représentant d’élégantes dames 36 ______ des enfants, pour évoquer l’idée de la famille, afin de les aider à surmonter la perte de leurs parents”, poursuit Galina Gouzlaïeva.

Chaque figurine était décorée de divers motifs. Le cercle symbolisait le soleil, la chaleur et la prospérité, et les points à l’intérieur du cercle évoquaient le foyer. À l’origine, les figurines étaient assez 37 ______, pour que les enfants puissent les tenir dans leurs mains et jouer avec naturellement. “Une sorte de Playmobil de l’époque!”, s’exclame Solange, Française résidant à Moscou venue passer la 38 ______ à Kirov avec deux amies, pour participer à un atelier de moulage.

39.

Votre amie française Régine vous a écrit une lettre, dont voici un extrait.

 

… Cette année, comme d’habitude, j’ai fêté mon anniversaire en même temps que Noël, parce que tu sais bien que je suis née le 25 décembre. C’était formidable! J’ai reçu le plus beau cadeau, dont j’ai toujours rêvé! Mes parents m’ont offert un chien! C’est un petit labrador, je suis heureuse! As-tu un animal domestique chez toi? Quel cadeau aimerais-tu recevoir pour ton anniversaire? Quelle est la date de ta naissance?

 

Ecrivez une lettre à Régine, répondez à ses questions et posez-lui 3 questions sur son chien. (Еn 100–140 mots)

40.

Выберите только ОДНО из двух предложенных высказываний и выразите своё мнение по предложенной проблеме согласно данному плану.

 

Commentez un des sujets proposés ci-dessous.

 

1. On dit que celui qui a un look personnel au lycée a une mauvaise réputation.

2. Les manuels électroniques remplaceront bientôt les manuels ordinaires.

 

Quel est votre avis? Êtes-vous d’accord avec cette opinion?

 

Suivez le plan:

− introduction: posez le problème en le reformulant;

− avancez votre opinion et faites-la valoir avec 2–3 arguments à l’appui;

− exposez un point de vue opposé et donnez 1–2 arguments pour le soutenir;

− expliquez pourquoi vous ne les acceptez pas;

− conclusion: confirmez votre position.

 

Écrivez une réponse en 200–250 mots.

41.

Imaginez que vous êtes en train de faire un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un matériel très intéressant pour votre présentation, et vous voulez lire ce texte à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte silencieusement et puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

Par valeurs culturelles, nous entendons les croyances, les idées, les attitudes, les connaissances. Tout ce qui aide les individus, membres du groupe ou de la société, à savoir où ils se situent les uns aux yeux des autres. Tout cela permet aux gens de se conformer aux modèles établis dans le groupe, à accomplir leurs rôles. Ainsi définies, les valeurs culturelles constituent un important facteur de changement social. La rencontre des hommes participant aux systèmes de valeurs culturelles, de comportement, des croyances et des idées, d'un système de valeurs culturelles à un autre. C'est cette situation que connaissent dans tout le pays, les habitants des villes venus des groupes familiaux, des tribus, des ethnies, des régions, voire des pays différents.

42.

Observez ce document.

 

 

Vous envisagez de visiter le théâtre Alla Scala et vous souhaitez obtenir plus d'informations. Dans 1mn30, vous devrez poser cinq questions directes pour savoir:

 

1) performances actuelles

2) le prix des billets

3) l'emplacement du théâtre

4) si vous pouvez aller dans les coulisses

5) se ils ont un service de réservation en ligne

 

Vous avez 20 secondes pour poser chaque question.des questions directes

43.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

 

Vous avez 1 mn 30 pour réfléchir, puis vous présenterez la photo choisie. Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Pendant la présentation de votre photo n’oubliez pas de mentionner:

 

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

 

Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique. Commencez par la phrase "J'ai choisi la photo N°...".

44.

Observez les deux photos. Dans 1 mn 30, vous devrez les comparer :

 

• en faisant une courte description de chacune d’elles (action, lieu)

• en précisant ce que ces photos ont en commun

• en décrivant les différences entre ces deux photos

• en disant quel genre de temps des dépenses présentées sur les photos vous préférez

• en expliquant pourquoi

 

Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.