№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора Ф ИПИ
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Вариант № 33011

1.

Вы услышите 6 высказываний. Установите соответствие между высказываниями каждого говорящего A–F и утверждениями, данными в списке 1–7. Используйте каждое утверждение, обозначенное соответствующей цифрой, только один раз. В задании есть одно лишнее утверждение. Вы услышите запись дважды.

 

 

1. Je pars en expédition pour enrichir les collections du Musée.

2. Je dessine mais je ne fais pas de l'art.

3. Je fais à la fois de la chirurgie et de l’art.

4. Le Muséum national d'histoire naturelle de Paris accomplit deux fonctions: scientifique et éducative.

5. Nos missions sont toujours très bien préparées.

6. J’étudie les animaux et les végétaux qui n’existent plus.

7. Pour préparer une exposition temporaire il faut trois ans!

 

ГоворящийABCDEF
Утверждение

2.

Вы услышите диалог. Определите, какие из приведённых утверждений А–G соответствуют содержанию текста (1 – Vrai), какие не соответствуют (2 – Faux) и о чём в тексте не сказано, то есть на основании текста нельзя дать ни положительного, ни отрицательного ответа (3 – Aucune information). Занесите номер выбранного Вами варианта ответа в таблицу. Вы услышите запись дважды.

 

 

A) Toutes les deux amies ont participé à la manifestation.

B) C'était une manifestation contre une nouvelle loi sur l'immigration.

C) Les étudiants du Lycée Paul Eluard sont aussi venus à la manif

D) Alex et Léa font partie d'une association de leur ville.

E) Le professeur d'Alex va participer à la manifestation suivante.

F) La cousine d'Alex s'est mariée.

G) Alex est libre mercredi.

 

Запишите в ответ цифры, расположив их в порядке, соответствующем буквам:

ABCDEFG
       

3.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Qui est Romain Beaumard?

 

1) Pédagogue.

2) Explorateur.

3) Chercheur.

4.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Dans le Grand Nord, les chiens sont très sensibles ...

 

1) à la neige.

2) au froid.

3) au vent.

5.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

D’après Romain Beaumard pour les chiens courir est ...

 

1) une nécessité.

2) une contrainte.

3) un plaisir.

6.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

D’après Romain Beaumard, quel est le but des chiens d’aller le plus vite possible?

 

1) d’avoir plus de temps de se reposer.

2) d’avoir plus de nourriture.

3) de faire plaisir au maître.

7.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Comment Romain Beaumard fait-il obéir ses chiens?

 

1) Il les punit.

2) Il leur parle.

3) Il leur donne de bonnes choses à manger.

8.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Face aux loups, les chiens ...

 

1) ont peur.

2) restent indifférents.

3) sont agressifs.

9.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Quel projet Romain Beaumard envisage-t-il?

 

1) Projet éducatif.

2) Projet de voyage.

3) Projet de film.

10.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. En attendant les copains

2. Si on allait au cinéma!

3. Aux couleurs festives

4. Une nouvelle venue

5. L’icône de la mode moderne

6. Plus de trente ans au service des voyageurs

7. La bibliothérapie aide vraiment

8. La fleur de la reine

 

A. Qui dit TGV dit SNCF, mais surtout Alstom, son constructeur depuis 1981. Le groupe a vendu plus de 720 trains à grande vitesse dans le monde en trois décennies. Pas moins de 1500 personnes en France conçoivent les TGV. Le site le plus important pour les voitures voyageurs est celui de La Rochelle, en Charente-Maritime, alors que les voitures motrices sont conçues à Reichshoffen, en Alsace. Ces sites d'assemblage sont alimentés par les différentes usines de Belfort, Ornans, Le Creusot, Tarbes, Villeurbanne, Montréal et Charleroi.

B. La romancière et biographe, élue en avril 2013 au fauteuil 33, est la huitième femme de l'histoire siégeant parmi les Immortels. Un fauteuil occupé précédemment par Voltaire, Jean-Louis Vaudoyer et Marcel Brion, entre autres. Dominique Bona succède au romancier et éditeur Michel Mohrt, décédé en 2011, à l'âge de 97 ans. La nouvelle académicienne portait l'habit vert, dessiné par Karl Lagerfeld sous forme d'une sobre robe redingote rehaussée de broderies tressées par Lesage, et la traditionnelle épée.

C. À la manière d'un Frank Sinatra ou d'un Michael Bubelé, Garou enregistre actuellement son album de Noël. Le chanteur a dévoilé son intention d'enfiler le costume du Père Noël, pour défendre les couleurs blanche et rouge de son disque de chansons consacré à la période des fêtes de fin d'années. Alors qu'il a quitté l'émission The Voice, le Québécois de 42 ans s'est mis dans les conditions optimales afin de ressentir l'esprit de la saison: studio dans une petite maison au sud de Montréal, décorations, guirlandes et sapins …

D. Préparez la pâte: dans un bol, placez 2 oeufs et 150 g de sucre en poudre. Mélangez. Ajoutez 200 g de farine, 1 cuillère à café de levure chimique, 40 cl de lait et 2 cuillères à soupe d'huile végétale. Mélangez. Pelez 6 bananes et coupez-les dans le sens de la longueur. Placez les bananes dans un plat beurré en alternant une couche de bananes puis une couche de pâte. Terminez par la pâte. Enfournez 25 minutes et laissez refroidir.

E. Elle autorise tous les accessoires, la chemise blanche. Mais elle a changé de statut. Basique du vestiaire hier, vêtement comme il existe des véhicules de fonction, elle tend désormais vers l’ultra-identification. Au-delà de la coupe, de la qualité du tissu, et de la nacre des boutons qui signent la chemise parfaite, les nouveaux canons de sa perfection font écho à l’ère du culte de soi. La chemise blanche tisse et file l’aphorisme de Cocteau: «Qu’on peigne un paysage, une nature morte, on fait toujours son propre portrait.»

F. Lorsque le Dr Pierre-André Bonnet pose son diagnostic, Nadège comprend qu’elle ne traverse pas juste une petite déprime de printemps. Si le premier réflexe du médecin consiste à lui prescrire des antidépresseurs, sa seconde option est beaucoup plus rock n‘roll. «Comme mon état ne s’améliorait pas, il m’a demandé si j’aimais lire. Je suis repartie avec une ordonnance sur laquelle figuraient trois livres dont Ne plus craquer au travail. La lecture ne l’a certes pas guérie, mais lui a montré qu’elle n’était pas seule à traverser ce genre d’épreuve.

G. «Si Zeus voulait donner une reine aux fleurs, la rose en serait leur élue» … Sappho, poétesse grecque de l’Antiquité, prédit ainsi à cette fleur une destinée royale. L’âme de l’impératrice Joséphine, dont le second prénom était Rose, flotte toujours au-dessus du château de Malmaison. Pour célébrer le bicentenaire de sa mort, l’horloger et joaillier Yves Piaget parraine un gros travail de rénovation de la roseraie. À l’issue des travaux, elle présentera 750 rosiers. La rose «Souvenir de Joséphine» rendra hommage à son impératrice.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

11.

Прочитайте текст и заполните пропуски A–F частями предложений, обозначенными цифрами 1–7. Одна из частей в списке 1–7 — лишняя. Занесите цифры, обозначающие соответствующие части предложений, в таблицу.

 

Le développement du transport des personnes a toujours été un enjeu fondamental de la société. Le transport permet de rassembler les hommes, de communiquer et de se rencontrer, de développer des activités collectives, d'échanger des biens mais aussi d'idées. De nos jours, la mobilité se développe rapidement, A_________________________. Face à une demande B________________________, il faut donc renforcer les infrastructures et utiliser au mieux les différents moyens de transport.

Une tâche gigantesque, certes, mais les moyens d'y parvenir sont nombreux et C________________________. Les spécialistes distinguent en général trois différentes demandes en matière de transport des personne: les migrations alternantes, les déplacements d'affaires et les déplacements d'achats et de loisirs. Les migrations alternantes sont les déplacements entre le domicile et le lieu de travail ou l'école. Ces déplacements posent le plus de problèmes, D_________________________.

En général, il est estimé que les déplacements d'affaires représentent 10% seulement du total des déplacements. Ces déplacements sont liés à l'activité économique, mais posent moins de problèmes E_________________________. Les déplacements d'achats et les déplacement pour affaires personnelles sont estimés à environ un tiers du volume total des déplacements.

Au fil des temps, l'homme n'a cessé de développer des moyens de transport adéquats et F_________________________. Ils s'agit principalement des piliers du transport en commun tels que les bus, les trams et le métro; le transport par autocar et les déplacements en taxi.

 

1. répondant à ses besoins

2. car elle ne cesse d'augmenter en fonction du niveau des revenus

3. parfaitement adaptés aux exigences de notre temps

4. qui croît très vite

5. qui pose beaucoup de problèmes

6. puisque leurs horaires sont fort étendus tout au long de la journée

7. car ils sont concentrés dans le temps (les heures de pointe)

 

ПропускABCDEF
Часть предложения

12.

Lucie a commencé à travailler à l’hôpital...

 

1) parce qu’elle voulait aider les gens.

2) parce qu’elle voulait devenir médecin.

3) parce qu’elle n’a pas trouvé d’autre travail.

4) pour aider son compagnon pendant l’opération.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

13.

Dans l’hôpital où Lucie travaillait...

 

1) il y avait peu de malades.

2) il manquait de médicaments.

3) il y avait beaucoup de malades.

4) il y avait peu de médecins qualifiés.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

14.

Lucie et son ami ne se sont pas mariés en Italie parce que...

 

1) ils étaient trop jeunes.

2) ils voulaient encore réfléchir.

3) ils voulaient organiser une grande fête.

4) ils n’avaient pas les documents nécessaaires.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

15.

Dans ces lettres qu’elle envoyait au front, Lucie parlait...

 

1) de ses plans pour le futur.

2) du travail et de son amour.

3) de ses loisirs et de ses sentiments.

4) de son envie de revenir à la maison.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

16.

La querelle dans le train s’est produite parce que Lucie...

 

1) ne voulait pas quitter son travail.

2) ne voulait pas revenir en Amérique.

3) voulait partir tout de suite avec son ami.

4) n’était pas d’accord sur l’organisation du mariage.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

17.

Lucie a quitté son ami ...

 

1) pour travailler comme sage-femme.

2) parce qu’il a trouvé une autre femme.

3) parce qu’elle avait rencontré un autre homme.

4) parce que son ami avait des problèmes avec l’alcool.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

18.

Finalement, Lucie ...

 

1) a épousé un Italien.

2) a épousé son ancien ami.

3) a épousé un autre homme en Amérique.

4) ne s’est jamais mariée.


Une très courte histoire

 

Par une soirée brûlante, à Padoue, on le transporta sur le toit d’où il pouvait découvrir toute la ville. Des oiseaux rayaient le ciel. La nuit tomba et les projecteurs s’allumèrent. Lucie et lui les entendaient en dessous, sur le balcon. Lucie s’assit sur

le lit.

Lucie avait pris les fonctions de sage-femme dans l’hôpital pour rester avec lui. Quand on l’opéra, elle lui fit sa toilette pour la table d’opération. Ils plaisantèrent. Quand on l’endormit, il se concentra pour ne rien dire au moment ridicule où on raconte des histoires. Quand il put marcher avec des béquilles, il commença à prendre lui-même les températures pour éviter à Lucie de se lever. Il n’y avait que quelques malades; tous étaient au courant de leur amour et tous aimaient bien Lucie.

Avant son retour au front, ils allèrent prier au Duomo. Dans l’église sombre et paisible, d’autres personnes étaient agenouillées. Ils voulaient se marier, mais ni l’un ni l’autre n’avaient d’extrait de naissance. Ils se considéraient eux-mêmes comme mariés, mais ils voulaient que tout le monde le sache, pour être plus sûrs de ne pas se perdre.

Lucie lui écrivit beaucoup de lettres qu’il ne reçut qu’après l’armistice. Quinze arrivèrent en paquet au front; il les classa d’après les dates et les lut à la file. Elles parlaient toutes de l’hôpital, disaient combien elle l’aimait, comme c’était impossible de vivre sans lui et comme il lui manquait affreusement. Après l’armistice, ils décidèrent qu’il devait rentrer en Amérique et trouver du travail pour qu’ils puissent se marier. Lucie ne le rejoindrait que lorsqu’il aurait une bonne situation et pourrait venir la chercher. Il était entendu qu’il ne boirait pas et ne verrait ni ses amis ni personne aux États-Unis. Trouver une situation et se marier.

Rien d’autre. Dans le train, de Padoue à Milan, ils se chamaillèrent parce qu’elle était sur le point de partir pour l’Amérique sans attendre. Au moment de se séparer à la gare de Milan, ils s’embrassèrent mais leur querelle n’était pas éteinte. Il était

malade de la quitter comme ça.

Il embarqua pour l’Amérique à Gênes. Lucie retourna à Padoue où allait s’ouvrir un hôpital. C’était un endroit isolé et pluvieux. Un bataillon s’y trouvait cantonné. L’hiver, dans la petite ville bourbeuse et humide, un major fit la cour à Lucie; elle n’avait encore jamais connu d’Italiens. Finalement, elle écrivit aux États-Unis que leur liaison n’avait été qu’une aventure de gamins. Elle était désolée, elle savait qu’il ne comprendrait probablement pas, mais peut-être un jour lui pardonnerait-il et lui serait-il reconnaissant... Contre toute attente, elle allait se marier au printemps. Elle l’aimait toujours, mais elle s’était rendu compte que ça n’avait été qu’une amourette. Elle espérait qu’il ferait une brillante carrière et lui faisait entière confiance. Elle savait que c’était très bien ainsi.

Le major ne l’épousa ni au printemps ni à aucune autre saison. Lucie ne reçut jamais de réponse de Chicago. Elle revint en Amérique mais ne put jamais retrouver son ancien ami. Elle le chercha jusqu'à la trentaine, puis se maria avec un autre.

 

D’après Ernest Hemingway

19.

Преобразуйте, если это необходимо, слово NAÎTRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Alphonse Daudet

 

 

Alphonse Daudet __________________ en 1840 dans le sudest de la France, il est mort en 1897.

20.

Преобразуйте, если это необходимо, слово CONNAÎTRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Plusieurs romans (dont «Le Petit Chose») et, surtout, des recueils de récits («Les Lettres de mon Moulin», «Les Contes du lundi») __________________, depuis plus d'un siècle, un succès considérable.

21.

Преобразуйте, если это необходимо, слово DONNER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Ils ont d'abord paru dans la presse de l'époque avant d'être réunis en volumes. Parmi les plus célèbres des «Lettres de mon Moulin», citons «La Chèvre de Monsieur Seguin», «La Mule du Pape», «Le secret de maître Cornille». Beaucoup __________________ lieu à des adaptations au cinéma.

22.

Преобразуйте, если это необходимо, слово CHÂTEAU так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Château de Montpoupon

 

Le musée de la chasse, dit __________________ de Montpoupon, entre Loches et Chenonceaux est le souffle des courses en forêt.

23.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ANCIEN так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Il se trouve au coeur d'un site forestier exceptionnel. C’est une __________________ forteresse médiévale remaniée au XVIe siècle pour devenir une gracieuse résidence de la première Renaissance.

24.

Преобразуйте, если это необходимо, слово RAPPELER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

En passant les portes du château, on découvrira également un musée unique où le cheval est roi. Odeur des cuirs, collections de selleries, tenues flamboyantes, servitudes et spécificités de la chasse aux chiens courants, tout __________________ ici l'école de la finesse, de la ténacité et du respect bien compris de la nature.

25.

Преобразуйте, если это необходимо, слово JEU так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

À la clé, 25 salles du plus haut intérêt, plus une, de __________________ anciens, pour les enfants.

26.

Образуйте от слова SOUVENIR однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Le petit Nicolas va se faire prendre en photo

 

 

Ce matin, nous sommes tous arrivés à l’école bien contents, parce qu’on va prendre une photo de la classe. Papa a dit: "Quand tu seras grand, tu prendras la photo et tu ___________________ de tes copains"!

27.

Образуйте от слова COIFFER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

La maîtresse nous a dit de venir bien propres et bien ___________________.

28.

Образуйте от слова JOUER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Je suis entré dans la cour de récréation. La maîtresse était en train de gronder Geoffroy qui était venu habillé en martien. Geoffroy a un papa très riche qui lui achète tous les ____________________ qu’il veut. Geoffroy disait à la maîtresse qu’il voulait absolument être photographié en martien.

29.

Образуйте от слова MAÎTRE однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le photographe était déjà là et on lui a dit qu’il fallait faire vite, sinon, nous allions rater notre cours d’arithmétique. Agnan, qui est le premier de la classe, a dit que ce serait dommage, parce qu’il avait bien fait tous ses problèmes et qu’il avait hâte de les montrer à la __________________.

30.

Образуйте от слова SUPPORTER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Eudes, un autre copain, a commencé à taquiner Agnan. La maîtresse s’est mise à crier que nous étions __________________ et que si ça continuait il n’y aurait pas de photo et qu’on irait en classe.

31.

Образуйте от слова PARFAIT однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le photographe, alors, a dit : «Allons, allons, allons, du calme, du calme. Je sais comment il faut parler aux enfants, tout va se passer très bien, _______________________ bien.»

32.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) coloré

2) peint

3) écrit

4) dessiné


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

33.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) dessin

2) image

3) tableau

4) peinture


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

34.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) avant

2) toujours

3) maintenant

4) devant


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

35.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) s’appelle

2) nomme

3) désigne

4) appelle


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

36.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) analogue

2) semblable

3) commun

4) intact


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

37.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) y

2) là

3) par là

4) en


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

38.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) aller

2) marcher

3) promener

4) arriver


La maison Monet

 

Claude Monet est un peintre très célèbre. Il est né en 1840 à Paris. On dit qu’il est le chef de l’école impressionniste. C’est lui qui a 32 ______ en 1872 «Impression soleil levant», c’est un paysage du Havre. Le titre de ce 33 ______ est à l’origine du mot «impressionnisme».

Claude Monet a habité à Giverny, une ville située en Normandie. Il a vécu dans une maison rose très jolie à partir de 1883 et il y est resté jusqu’à sa mort, en 1926. Cette maison est devenue le musée Claude Monet.

Elle est comme autrefois parce qu’on l’a restaurée. Dans la maison, on peut voir la chambre, la cuisine ou la salle à manger de Monet. Tout est resté comme 34 ______. On peut aussi voir sa collection de peintures japonaises. On 35 ______ ces peintures des estampes. Autrefois, tous les impressionnistes avaient des estampes. Dans cette maison, on a gardé une très belle collection.

À côté de la maison, on peut voir deux ravissants jardins. Ces jardins ont beaucoup de charme. Dans le jardin d’eau, on peut voir le fameux pont japonais. On voit ce pont dans les tableaux «les Nymphéas». Les arbres, la petite rivière, tout est resté 36 ______ aux peintures de Monet. Il y a un autre jardin près de la maison. On peut 37 ______ admirer des fleurs et des arbres magnifiques. Si vous voulez vous 38 ______ dans un décor merveilleux, il faut y aller en automne ou au printemps. Le musée et les jardins sont ouverts du premier avril au 31 octobre. La visite du musée et des jardins dure environ une heure ou deux.

39.

Vous avez reçu une lettre de votre ami français Camille qui vous écrit:

 

… Pour mon anniversaire, mes grands-parents m’ont offert un très beau livre sur le Kremlin de Moscou. J’ai décidé de visiter Moscou à Noël et j’ai déjà réservé une chambre à l’hôtel loin du centre-ville. Sais-tu quels transports on peut prendre à Moscou? Quels vêtements dois-je prévoir pour l’hiver russe? Quels sites historiques, outre le Kremlin, faut-il visiter à Moscou?

Cette année je fréquente une école de dessin …

 

Ecrivez une lettre à Camille.

Dans votre lettre

– répondez à ses questions

– posez-lui 3 questions sur l’école de dessin

Ecrivez 100–140 mots.

Suivez les règles de la présentation des lettres non officielles.

40.

Выберите только ОДНО из двух предложенных высказываний и выразите своё мнение по предложенной проблеме согласно данному плану.

 

Commentez un des sujets proposés ci-dessous.

 

1. Les manuels électroniques remplaceront bientôt les manuels ordinaires.

2. Souvent les parents, surtout les mères, protègent beaucoup leurs enfants même en les suivant partout, ils sont toujours inquiets et soucieux pour eux. Ils disent que la vie est dure et ils veulent aider leurs enfants. Les autres pensent que cette protection parentale n’aide pas et au contraire empêche les enfants de vivre leur propre vie.

 

Quel est votre avis? Êtes-vous d’accord avec cette opinion?

 

Suivez le plan:

− introduction: posez le problème en le reformulant;

− avancez votre opinion et faites-la valoir avec 2–3 arguments à l’appui;

− exposez un point de vue opposé et donnez 1–2 arguments pour le soutenir;

− expliquez pourquoi vous ne les acceptez pas;

− conclusion: confirmez votre position.

 

Écrivez une réponse en 200–250 mots.

41.

Imaginez que vous êtes en train de préparer un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un texte très intéressant et vous voulez le lire à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte en silence, puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

La faune et la flore changent de nature

Pur produit de l'homme pour l'homme, la ville est un environnement bétonné, sec, piétiné, pollué.

Un milieu où il est difficile d'imaginer que certaines espèces puissent se développer sereinement.

Et pourtant! Depuis quelques années, les scientifiques constatent l'incroyable capacité de certaines espèces à s'approprier peu à peu ce nouvel univers de vie. En particulier les espèces opportunistes aux dynamiques rapides de colonisation. Par exemple, les corneilles. Absentes des villes jusqu'au début des années 1990, voici qu'elles les envahissent en masse.

À Paris, elles dégradent les poubelles et malmènent les promeneurs.

Aussi attirés par la nourriture facile, de nombreux autres oiseaux s'adaptent à la ville: moineaux, étourneaux, pies, grives litornes, colombes à collier.

Les mammifères ne font pas exception, des blaireaux aux rats musqués en passant par les écureuils et même les renards roux.

Côté flore, c'est tout aussi impressionnant!

Donc, avec le temps, une nouvelle vie s'invente autour du béton.

Science Vie octobre 2014

42.

Observez ce document.

 

Cet été vous allez étudier en France pendant trois mois et vous souhaitez fréquenter une école de danse.

 

 

Dans 1 mn 30, vous devrez poser cinq questions directes pour savoir :

 

1) l’adresse de l’école de danse

2) les heures de l’ouverture

3) le prix d’abonnement de trois mois

4) le tarif pour les jeunes

5) la possibilité de l’abonnement en ligne

 

Vous avez 20 secondes pour poser chaque question.

43.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

Après 1 mn 30 de réflexion, vous présentez la photo choisie. Votre réponse ne dépasse pas 2 minutes (12–15 phrases).

En présentant la photo choisie, n’oubliez pas de mentionner :

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

Commencez votre réponse par dire "J'ai choisi la photo N° …"

44.

Observez les deux photos. Après 1 mn 30 de réflexion, vous les comparez :

• en faisant une courte description de chacune d’elles (action, lieu)

• en précisant ce qu'elles ont en commun

• en décrivant les différences entre ces deux photos

• en indiquant laquelle des activités figurant sur les photos vous préférez

• en expliquant pourquoi

Votre réponse ne dépasse pas 2 minutes (12–15 phrases). Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.