№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора ФИПИ
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Вариант № 32670

1.

Вы услышите 6 высказываний. Установите соответствие между высказываниями каждого говорящего A–F и утверждениями, данными в списке 1–7. Используйте каждое утверждение, обозначенное соответствующей цифрой, только один раз. В задании есть одно лишнее утверждение. Вы услышите запись дважды.

 

 

1. L'utilisation d'internet est un moyen efficace d'apprendre l'anglais.

2. Il existe de nombreux forums intéressants sur internet.

3. Internet facilite les achats.

4. Internet est très utile pour le travail de traducteur.

5. Internet permet de découvrir d'autres cultures.

6. Internet peut etre dangereux pour les utilisateurs.

7. Internet donne un accès rapide à l'information dont on a besoin.

 

ГоворящийABCDEF
Утверждение

2.

Вы услышите диалог. Определите, какие из приведённых утверждений А–G соответствуют содержанию текста (1 – Vrai), какие не соответствуют (2 – Faux) и о чём в тексте не сказано, то есть на основании текста нельзя дать ни положительного, ни отрицательного ответа (3 – Aucune information). Занесите номер выбранного Вами варианта ответа в таблицу. Вы услышите запись дважды.

 

 

A. Romain propose de faire un voyage au Québec.

B. Romain est déjà allé au Québec.

C. Amélie est au chômage.

D. Amélie a trouvé un boulot en lisant une annonce.

E. L’entreprise des meubles cherche une standardiste pour 6 semaines.

F. Romain aime bien le travail d’Amélie.

G. Amélie va partir au Québec en août.

 

Запишите в ответ цифры, расположив их в порядке, соответствующем буквам:

ABCDEFG
       

3.

Вы услы­ши­те ре­пор­таж два­жды. Вы­бе­ри­те пра­виль­ный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Comment Philippe a-t-il débuté au patinage artistique?

Son entraîneur l'a remarqué …

 

1) sur la patinoire du collège.

2) au lycée.

3) quand il était élève à l'école primaire.

4.

Вы услы­ши­те ре­пор­таж два­жды. Вы­бе­ри­те пра­виль­ный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Les parents de Philippe qu'est-ce qu'ils faisaient dans la vie?

 

1) Son père était maçon et sa mère était comptable.

2) Son père était entraîneur et sa mère était femme au foyé.

3) Ils étaient patineurs tous les deux.

5.

Вы услы­ши­те ре­пор­таж два­жды. Вы­бе­ри­те пра­виль­ный ответ 1, 2 или 3.

 

 

À quel âge est-il devenu champion pour la première fois?

 

1) À l'âge de 10 ans.

2) À l'âge de 8 ans.

3) À l'âge de 12 ans.

6.

Вы услы­ши­те ре­пор­таж два­жды. Вы­бе­ри­те пра­виль­ный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Est-ce que Philippe arrivait à concilier l'entraînement et les copains?

 

1) À cause de son emploi du temps chargé, il ne sortait pas avec ses copains.

2) Ils n'avait pas de copains parce qu'ils se moquaient de lui.

3) Malgré son emploi du temps chargé, il sortait avec ses copains dans la cité.

7.

Вы услы­ши­те ре­пор­таж два­жды. Вы­бе­ри­те пра­виль­ный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Philippe a-t-il toujours eu cette volonté d'être le premier?

 

1) Il a eu cette volonté au lycée.

2) Il a eu toujours cette volonté dans le patinage sur la glace.

3) Il a cette volonté à l'école primaire.

8.

Вы услы­ши­те ре­пор­таж два­жды. Вы­бе­ри­те пра­виль­ный ответ 1, 2 или 3.

 

 

D'après Philippe, quelle est la recette de la réussite?

 

1) Il faut travailler ferme et être soi-même.

2) Pour réussir il faut avoir de la chance.

3) Avoir le don est suffisant pour réussir.

9.

Вы услы­ши­те ре­пор­таж два­жды. Вы­бе­ри­те пра­виль­ный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Comment a changé la vie de Philippe quand il est devenu professionnel?

 

1) Il présente une émission sur France Télévisions.

2) Il est consultant sportif sur France Télévisions.

3) Il ne s'entraîne plus et ne participe pas aux tournées.

10.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. Une mer sur Titan: photos

2. Qui est le hackeur?

3. L'échec du volontarisme

4. Un taux record de réussite

5. Un collectionneur passionné

6. Le nouveau chef du gouvernement

7. Ils ne sont que 450 sur la Terre

8. Le regard plutôt pessimiste vers

l’avenir

 

A. Manuel Valls, nouveau premier ministre français, a longtemps cultivé une posture à part au sein de la gauche. M. Valls proposait un temps de travail plus important pour les enseignants, ainsi que pour les élèves, avec dix-huit jours de

cours supplémentaires dans l'année. Il insistait aussi sur l'égalité hommefemme et la parité, proposant un allongement du congé paternité, ou un contrôle de l'égalité des rémunérations dans les grandes entreprises.

 

B. Il possède plusieurs millions de disques vinyles ; il n'en connaît pas le nombre exact. Rares, chers, banals ou collectors, en double, en triple exemplaires, ils sont stockés dans un entrepôt de 2 500 m². Et puis ? C'est tout, ou presque.

Mais qu'est-ce qui pousse ce riche Brésilien de 62 ans, à acheter dans le monde entier des collections de disques ?

 

C. La sonde Cassini vient d’observer pour la première fois la formation de nuages sur Ligeia Mare, une mer de méthane située dans les régions polaires boréales de la principale lune de la planète aux anneaux. Les images ont été prises par la sonde entre le 20 et le 22 juillet. Les scientifiques attendaient ces photos depuis plusieurs mois.

 

D. Jamais autant de jeunes Français n'avaient été bacheliers. 77,3 % d'une génération décroche cette année ce sésame d'entrée dans l'enseignement supérieur. C'est une hausse de 3,7 points par rapport à 2013. Pourtant tout le

monde n'a pas le même bac et au sein de ce groupe, se dessinent trois familles. D'abord, 37,7 % de la classe d'âge obtient un bac général, 15,9 % un bac technologique et 23,7 % un bac professionnel.

 

E. Cible d'attaques informatiques répétées depuis une dizaine de jours, le site d'information Rue89 a déposé deux plaintes auprès du procureur. Vendredi, le parquet a ouvert une information judiciaire pour accès frauduleux et

modification de données. La plainte ne vise personne, mais il ne sera pas difficile de remonter jusqu'à l'auteur de ces attaques : un certain Grégory C. a revendiqué sur Twitter le piratage du site. La personne est très défavorablement connue des services de police.

 

F. Trois bébés lions d'Asie, une espèce rare classée en danger sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature, sont nés le 30 décembre d'une même portée au Jardin zoologique du Muséum de Besançon, a annoncé mercredi l'établissement. Selon le directeur, il reste à peine 350 lions d'Asie dans la nature dans la forêt de Gir en Inde et moins d’une centaine individus en Europe dans des zoos.

 

G. Selon un sondage Ipsos, 67 % des Français pensent que la situation financière du pays va s’aggraver cette année. 36 % des sondés pensent même qu’elles vont « beaucoup s’aggraver ». Ils ne sont que 23 % à envisager une

amélioration. Malgré ce manque de positivité, la plupart des personnes interrogées font tout de même confiance aux petites et moyennes entreprises « pour proposer des solutions constructives pour faire face à la crise ».

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

11.

Прочитайте текст и заполните пропуски A–F частями предложений, обозначенными цифрами 1–7. Одна из частей в списке 1–7 — лишняя. Занесите цифры, обозначающие соответствующие части предложений, в таблицу.

 

De puissants petits robots!

 

Les robots font aujourd’hui partie de notre quotidien, nous les retrouvons à la maison, en entreprise, dans les hôpitaux … Les champs d’application sont nombreux. Des équipes de chercheurs ne cessent de s’y intéresser pour améliorer leurs performances, leur trouver de nouveaux usages. Les MicroTugs, par exemple, sont des petits robots A _______________________ beaucoup plus lourdes qu’eux.

Des chercheurs de l’université de Stanford aux États-Unis sont parvenus à créer de petits robots capables B _______________________ beaucoup plus lourdes qu’eux. Ces robots miniatures, les MicroTugs, ne pèsent que quelques grammes et peuvent pourtant tirer des charges de plusieurs dizaines de kilos.

De manière générale, plus un élément est petit, plus il est capable de porter un nombre important de fois son poids. Ainsi un escargot peut tirer près de 200 fois son poids alors qu’un humain ne peut tirer C _______________________ et un éléphant un peu moins de son poids.

Le plus puissant des MicroTugs peut tirer jusqu’à 2000 fois son poids. C’est comme si un humain parvenait à tirer au sol une baleine bleue! Les MicroTugs sont capables D _______________________ à l’horizontale qu’à la verticale. À la verticale un MicroTug peut tirer plus de 100 fois son poids. Imagine un humain E _______________________ en tirant derrière lui un éléphant!

Des robots tels que les MicroTugs pourraient être utilisés pour la construction de bâtiments par exemple ou dans les usines pour déplacer de lourdes charges. David Christensen et Elliot Hawkes, deux étudiants créateurs des MicroTugs, projettent F _______________________ ces petits robots et de développer cette technologie sur de plus grands robots.

 

1. que son propre poids environ

2. qui grimpe un gratte-ciel

3. de faire travailler en équipe

4. que les robots produisent

5. de transporter des charges

6. de se déplacer aussi bien

7. qui peuvent déplacer des charges

 

ПропускABCDEF
Часть предложения

12.

Jacques Vingtras s’est trouvé enfermé dans la salle de classe parce qu’il ...

 

1) était puni

2) avait peur d’aller à la maison

3) avait un devoir à terminer

4) attendait son professeur


L'île d'un Robinson

Jacques Vingtras a bousculé un jeune surveillant de son collège. Pour le punir, on l'a enfermé à clef dans une salle d'étude vide. C'est là qu'il découvre, oublié dans un coin, un ouvrage : Robinson Crusoé...

 

Il est nuit. Je m'en aperçois tout d'un coup. Combien y a-t-il de temps que je suis dans ce livre? quelle heure est-il?

Je ne sais pas, mais voyons si je puis lire encore! Je frotte mes yeux, je tends mon regard, les lettres s'effacent, les lignes se mêlent, je saisis encore le coin d'un mot, puis plus rien.

J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse; je suis resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien, dévoré par la curiosité, collé aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remué jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond du coeur; et en ce moment où la lune montre là-bas un bout de corne, je fais passer dans le ciel tous les oiseaux de l'île, et je vois se profiler la tête longue d'un peuplier comme le mât du navire de Crusoé! Je peuple l'espace vide de mes pensées, tout comme il peuplait l'horizon de ses craintes ; debout contre cette fenêtre, je rêve à l'éternelle solitude et je me demande où je ferai pousser du pain...

La faim me vient : j'ai très faim. Vais-je être réduit à manger ces rats que j'entends dans la cale de l'étude?

Comment faire du feu? J'ai soif aussi. Pas de bananes! Ah! lui, il avait des limons frais! Justement j'adore la limonade!

Clic, clac! on farfouille dans la serrure. Est-ce Vendredi? Ce sont des sauvages? C'est le petit pion qui s'est souvenu, en se levant, qu'il m'avait oublié, et qui vient voir si j'ai été dévoré par les rats, ou si c'est moi qui les ai mangés.

Il a l'air un peu embarrassé, le pauvre homme ! — il me retrouve gelé, moulu, les cheveux secs, la main fiévreuse; il s'excuse de son mieux et m'entraîne dans sa chambre, où il me dit d'allumer un bon feu et de me réchauffer.

Il a du thon mariné dans une timbale « et peut-être bien une goutte de je ne sais quoi, par là dans un coin, qu'un ami a laissé il y a deux mois ». C'est une topette d'eau-de-vie, son péché mignon... Il est forcé de repartir, de rejoindre sa division. Il me laisse seul, seul avec du -thon - poisson d'Océan – , la goutte — salut du matelot – et du feu – phare des naufragés.

Je me rejette dans le livre que j'avais caché entre ma chemise et ma peau, et je le dévore – avec un peu de thon, des larmes de cognac – devant la flamme de la cheminée.

Il me semble que je suis dans une cabine ou une cabane, et qu'il y a dix ans que j'ai quitté le collège; j'ai peut-être les cheveux gris, en tout cas le teint hâlé. – Que sont devenus mes vieux parents? Ils sont morts sans avoir eu la joie d'embrasser leur enfant perdu? (C'était l'occasion pourtant, puisqu'ils ne l'embrassaient jamais auparavant.) O ma mère! ma mère!

Je dis : « ô ma mère ! » sans y penser beaucoup, c'est pour faire comme dans les livres. Et j'ajoute : « Quand vous reverrai-je? Vous revoir et mourir ! »

13.

Qu’est-ce qu’il y faisait ?

 

1) Il regardait la télé.

2) Il lisait un livre.

3) Il faisait ses devoirs.

4) Il jouait aux jeux vidéo.


L'île d'un Robinson

Jacques Vingtras a bousculé un jeune surveillant de son collège. Pour le punir, on l'a enfermé à clef dans une salle d'étude vide. C'est là qu'il découvre, oublié dans un coin, un ouvrage : Robinson Crusoé...

 

Il est nuit. Je m'en aperçois tout d'un coup. Combien y a-t-il de temps que je suis dans ce livre? quelle heure est-il?

Je ne sais pas, mais voyons si je puis lire encore! Je frotte mes yeux, je tends mon regard, les lettres s'effacent, les lignes se mêlent, je saisis encore le coin d'un mot, puis plus rien.

J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse; je suis resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien, dévoré par la curiosité, collé aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remué jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond du coeur; et en ce moment où la lune montre là-bas un bout de corne, je fais passer dans le ciel tous les oiseaux de l'île, et je vois se profiler la tête longue d'un peuplier comme le mât du navire de Crusoé! Je peuple l'espace vide de mes pensées, tout comme il peuplait l'horizon de ses craintes ; debout contre cette fenêtre, je rêve à l'éternelle solitude et je me demande où je ferai pousser du pain...

La faim me vient : j'ai très faim. Vais-je être réduit à manger ces rats que j'entends dans la cale de l'étude?

Comment faire du feu? J'ai soif aussi. Pas de bananes! Ah! lui, il avait des limons frais! Justement j'adore la limonade!

Clic, clac! on farfouille dans la serrure. Est-ce Vendredi? Ce sont des sauvages? C'est le petit pion qui s'est souvenu, en se levant, qu'il m'avait oublié, et qui vient voir si j'ai été dévoré par les rats, ou si c'est moi qui les ai mangés.

Il a l'air un peu embarrassé, le pauvre homme ! — il me retrouve gelé, moulu, les cheveux secs, la main fiévreuse; il s'excuse de son mieux et m'entraîne dans sa chambre, où il me dit d'allumer un bon feu et de me réchauffer.

Il a du thon mariné dans une timbale « et peut-être bien une goutte de je ne sais quoi, par là dans un coin, qu'un ami a laissé il y a deux mois ». C'est une topette d'eau-de-vie, son péché mignon... Il est forcé de repartir, de rejoindre sa division. Il me laisse seul, seul avec du -thon - poisson d'Océan – , la goutte — salut du matelot – et du feu – phare des naufragés.

Je me rejette dans le livre que j'avais caché entre ma chemise et ma peau, et je le dévore – avec un peu de thon, des larmes de cognac – devant la flamme de la cheminée.

Il me semble que je suis dans une cabine ou une cabane, et qu'il y a dix ans que j'ai quitté le collège; j'ai peut-être les cheveux gris, en tout cas le teint hâlé. – Que sont devenus mes vieux parents? Ils sont morts sans avoir eu la joie d'embrasser leur enfant perdu? (C'était l'occasion pourtant, puisqu'ils ne l'embrassaient jamais auparavant.) O ma mère! ma mère!

Je dis : « ô ma mère ! » sans y penser beaucoup, c'est pour faire comme dans les livres. Et j'ajoute : « Quand vous reverrai-je? Vous revoir et mourir ! »

14.

Quelle émotion a-t-il éprouvé ?

 

1) la curiosité

2) l’espoir

3) la joie

4) le désespoir


L'île d'un Robinson

Jacques Vingtras a bousculé un jeune surveillant de son collège. Pour le punir, on l'a enfermé à clef dans une salle d'étude vide. C'est là qu'il découvre, oublié dans un coin, un ouvrage : Robinson Crusoé...

 

Il est nuit. Je m'en aperçois tout d'un coup. Combien y a-t-il de temps que je suis dans ce livre? quelle heure est-il?

Je ne sais pas, mais voyons si je puis lire encore! Je frotte mes yeux, je tends mon regard, les lettres s'effacent, les lignes se mêlent, je saisis encore le coin d'un mot, puis plus rien.

J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse; je suis resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien, dévoré par la curiosité, collé aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remué jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond du coeur; et en ce moment où la lune montre là-bas un bout de corne, je fais passer dans le ciel tous les oiseaux de l'île, et je vois se profiler la tête longue d'un peuplier comme le mât du navire de Crusoé! Je peuple l'espace vide de mes pensées, tout comme il peuplait l'horizon de ses craintes ; debout contre cette fenêtre, je rêve à l'éternelle solitude et je me demande où je ferai pousser du pain...

La faim me vient : j'ai très faim. Vais-je être réduit à manger ces rats que j'entends dans la cale de l'étude?

Comment faire du feu? J'ai soif aussi. Pas de bananes! Ah! lui, il avait des limons frais! Justement j'adore la limonade!

Clic, clac! on farfouille dans la serrure. Est-ce Vendredi? Ce sont des sauvages? C'est le petit pion qui s'est souvenu, en se levant, qu'il m'avait oublié, et qui vient voir si j'ai été dévoré par les rats, ou si c'est moi qui les ai mangés.

Il a l'air un peu embarrassé, le pauvre homme ! — il me retrouve gelé, moulu, les cheveux secs, la main fiévreuse; il s'excuse de son mieux et m'entraîne dans sa chambre, où il me dit d'allumer un bon feu et de me réchauffer.

Il a du thon mariné dans une timbale « et peut-être bien une goutte de je ne sais quoi, par là dans un coin, qu'un ami a laissé il y a deux mois ». C'est une topette d'eau-de-vie, son péché mignon... Il est forcé de repartir, de rejoindre sa division. Il me laisse seul, seul avec du -thon - poisson d'Océan – , la goutte — salut du matelot – et du feu – phare des naufragés.

Je me rejette dans le livre que j'avais caché entre ma chemise et ma peau, et je le dévore – avec un peu de thon, des larmes de cognac – devant la flamme de la cheminée.

Il me semble que je suis dans une cabine ou une cabane, et qu'il y a dix ans que j'ai quitté le collège; j'ai peut-être les cheveux gris, en tout cas le teint hâlé. – Que sont devenus mes vieux parents? Ils sont morts sans avoir eu la joie d'embrasser leur enfant perdu? (C'était l'occasion pourtant, puisqu'ils ne l'embrassaient jamais auparavant.) O ma mère! ma mère!

Je dis : « ô ma mère ! » sans y penser beaucoup, c'est pour faire comme dans les livres. Et j'ajoute : « Quand vous reverrai-je? Vous revoir et mourir ! »

15.

Quelque temps après il a commencé à avoir ...

 

1) peur

2) faim

3) chaud

4) un malaise


L'île d'un Robinson

Jacques Vingtras a bousculé un jeune surveillant de son collège. Pour le punir, on l'a enfermé à clef dans une salle d'étude vide. C'est là qu'il découvre, oublié dans un coin, un ouvrage : Robinson Crusoé...

 

Il est nuit. Je m'en aperçois tout d'un coup. Combien y a-t-il de temps que je suis dans ce livre? quelle heure est-il?

Je ne sais pas, mais voyons si je puis lire encore! Je frotte mes yeux, je tends mon regard, les lettres s'effacent, les lignes se mêlent, je saisis encore le coin d'un mot, puis plus rien.

J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse; je suis resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien, dévoré par la curiosité, collé aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remué jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond du coeur; et en ce moment où la lune montre là-bas un bout de corne, je fais passer dans le ciel tous les oiseaux de l'île, et je vois se profiler la tête longue d'un peuplier comme le mât du navire de Crusoé! Je peuple l'espace vide de mes pensées, tout comme il peuplait l'horizon de ses craintes ; debout contre cette fenêtre, je rêve à l'éternelle solitude et je me demande où je ferai pousser du pain...

La faim me vient : j'ai très faim. Vais-je être réduit à manger ces rats que j'entends dans la cale de l'étude?

Comment faire du feu? J'ai soif aussi. Pas de bananes! Ah! lui, il avait des limons frais! Justement j'adore la limonade!

Clic, clac! on farfouille dans la serrure. Est-ce Vendredi? Ce sont des sauvages? C'est le petit pion qui s'est souvenu, en se levant, qu'il m'avait oublié, et qui vient voir si j'ai été dévoré par les rats, ou si c'est moi qui les ai mangés.

Il a l'air un peu embarrassé, le pauvre homme ! — il me retrouve gelé, moulu, les cheveux secs, la main fiévreuse; il s'excuse de son mieux et m'entraîne dans sa chambre, où il me dit d'allumer un bon feu et de me réchauffer.

Il a du thon mariné dans une timbale « et peut-être bien une goutte de je ne sais quoi, par là dans un coin, qu'un ami a laissé il y a deux mois ». C'est une topette d'eau-de-vie, son péché mignon... Il est forcé de repartir, de rejoindre sa division. Il me laisse seul, seul avec du -thon - poisson d'Océan – , la goutte — salut du matelot – et du feu – phare des naufragés.

Je me rejette dans le livre que j'avais caché entre ma chemise et ma peau, et je le dévore – avec un peu de thon, des larmes de cognac – devant la flamme de la cheminée.

Il me semble que je suis dans une cabine ou une cabane, et qu'il y a dix ans que j'ai quitté le collège; j'ai peut-être les cheveux gris, en tout cas le teint hâlé. – Que sont devenus mes vieux parents? Ils sont morts sans avoir eu la joie d'embrasser leur enfant perdu? (C'était l'occasion pourtant, puisqu'ils ne l'embrassaient jamais auparavant.) O ma mère! ma mère!

Je dis : « ô ma mère ! » sans y penser beaucoup, c'est pour faire comme dans les livres. Et j'ajoute : « Quand vous reverrai-je? Vous revoir et mourir ! »

16.

Qui a ouvert la porte de la salle où il était enfermé ?

 

1) le Vendredi

2) Robinson

3) le sauvage

4) le surveillant


L'île d'un Robinson

Jacques Vingtras a bousculé un jeune surveillant de son collège. Pour le punir, on l'a enfermé à clef dans une salle d'étude vide. C'est là qu'il découvre, oublié dans un coin, un ouvrage : Robinson Crusoé...

 

Il est nuit. Je m'en aperçois tout d'un coup. Combien y a-t-il de temps que je suis dans ce livre? quelle heure est-il?

Je ne sais pas, mais voyons si je puis lire encore! Je frotte mes yeux, je tends mon regard, les lettres s'effacent, les lignes se mêlent, je saisis encore le coin d'un mot, puis plus rien.

J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse; je suis resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien, dévoré par la curiosité, collé aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remué jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond du coeur; et en ce moment où la lune montre là-bas un bout de corne, je fais passer dans le ciel tous les oiseaux de l'île, et je vois se profiler la tête longue d'un peuplier comme le mât du navire de Crusoé! Je peuple l'espace vide de mes pensées, tout comme il peuplait l'horizon de ses craintes ; debout contre cette fenêtre, je rêve à l'éternelle solitude et je me demande où je ferai pousser du pain...

La faim me vient : j'ai très faim. Vais-je être réduit à manger ces rats que j'entends dans la cale de l'étude?

Comment faire du feu? J'ai soif aussi. Pas de bananes! Ah! lui, il avait des limons frais! Justement j'adore la limonade!

Clic, clac! on farfouille dans la serrure. Est-ce Vendredi? Ce sont des sauvages? C'est le petit pion qui s'est souvenu, en se levant, qu'il m'avait oublié, et qui vient voir si j'ai été dévoré par les rats, ou si c'est moi qui les ai mangés.

Il a l'air un peu embarrassé, le pauvre homme ! — il me retrouve gelé, moulu, les cheveux secs, la main fiévreuse; il s'excuse de son mieux et m'entraîne dans sa chambre, où il me dit d'allumer un bon feu et de me réchauffer.

Il a du thon mariné dans une timbale « et peut-être bien une goutte de je ne sais quoi, par là dans un coin, qu'un ami a laissé il y a deux mois ». C'est une topette d'eau-de-vie, son péché mignon... Il est forcé de repartir, de rejoindre sa division. Il me laisse seul, seul avec du -thon - poisson d'Océan – , la goutte — salut du matelot – et du feu – phare des naufragés.

Je me rejette dans le livre que j'avais caché entre ma chemise et ma peau, et je le dévore – avec un peu de thon, des larmes de cognac – devant la flamme de la cheminée.

Il me semble que je suis dans une cabine ou une cabane, et qu'il y a dix ans que j'ai quitté le collège; j'ai peut-être les cheveux gris, en tout cas le teint hâlé. – Que sont devenus mes vieux parents? Ils sont morts sans avoir eu la joie d'embrasser leur enfant perdu? (C'était l'occasion pourtant, puisqu'ils ne l'embrassaient jamais auparavant.) O ma mère! ma mère!

Je dis : « ô ma mère ! » sans y penser beaucoup, c'est pour faire comme dans les livres. Et j'ajoute : « Quand vous reverrai-je? Vous revoir et mourir ! »

17.

Où Jacques est-il allé après être libéré ?

Il est allé ...

 

1) à la maison.

2) dans la chambre du pion.

3) chez le directeur du collège.

4) chez son ami.


L'île d'un Robinson

Jacques Vingtras a bousculé un jeune surveillant de son collège. Pour le punir, on l'a enfermé à clef dans une salle d'étude vide. C'est là qu'il découvre, oublié dans un coin, un ouvrage : Robinson Crusoé...

 

Il est nuit. Je m'en aperçois tout d'un coup. Combien y a-t-il de temps que je suis dans ce livre? quelle heure est-il?

Je ne sais pas, mais voyons si je puis lire encore! Je frotte mes yeux, je tends mon regard, les lettres s'effacent, les lignes se mêlent, je saisis encore le coin d'un mot, puis plus rien.

J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse; je suis resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien, dévoré par la curiosité, collé aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remué jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond du coeur; et en ce moment où la lune montre là-bas un bout de corne, je fais passer dans le ciel tous les oiseaux de l'île, et je vois se profiler la tête longue d'un peuplier comme le mât du navire de Crusoé! Je peuple l'espace vide de mes pensées, tout comme il peuplait l'horizon de ses craintes ; debout contre cette fenêtre, je rêve à l'éternelle solitude et je me demande où je ferai pousser du pain...

La faim me vient : j'ai très faim. Vais-je être réduit à manger ces rats que j'entends dans la cale de l'étude?

Comment faire du feu? J'ai soif aussi. Pas de bananes! Ah! lui, il avait des limons frais! Justement j'adore la limonade!

Clic, clac! on farfouille dans la serrure. Est-ce Vendredi? Ce sont des sauvages? C'est le petit pion qui s'est souvenu, en se levant, qu'il m'avait oublié, et qui vient voir si j'ai été dévoré par les rats, ou si c'est moi qui les ai mangés.

Il a l'air un peu embarrassé, le pauvre homme ! — il me retrouve gelé, moulu, les cheveux secs, la main fiévreuse; il s'excuse de son mieux et m'entraîne dans sa chambre, où il me dit d'allumer un bon feu et de me réchauffer.

Il a du thon mariné dans une timbale « et peut-être bien une goutte de je ne sais quoi, par là dans un coin, qu'un ami a laissé il y a deux mois ». C'est une topette d'eau-de-vie, son péché mignon... Il est forcé de repartir, de rejoindre sa division. Il me laisse seul, seul avec du -thon - poisson d'Océan – , la goutte — salut du matelot – et du feu – phare des naufragés.

Je me rejette dans le livre que j'avais caché entre ma chemise et ma peau, et je le dévore – avec un peu de thon, des larmes de cognac – devant la flamme de la cheminée.

Il me semble que je suis dans une cabine ou une cabane, et qu'il y a dix ans que j'ai quitté le collège; j'ai peut-être les cheveux gris, en tout cas le teint hâlé. – Que sont devenus mes vieux parents? Ils sont morts sans avoir eu la joie d'embrasser leur enfant perdu? (C'était l'occasion pourtant, puisqu'ils ne l'embrassaient jamais auparavant.) O ma mère! ma mère!

Je dis : « ô ma mère ! » sans y penser beaucoup, c'est pour faire comme dans les livres. Et j'ajoute : « Quand vous reverrai-je? Vous revoir et mourir ! »

18.

Qu’est-ce qu’il y a fait ?

 

1) Il a raconté son aventure.

2) Il a écrit une lettre.

3) Il s’est couché.

4) Il s’est replongé dans son livre.


L'île d'un Robinson

Jacques Vingtras a bousculé un jeune surveillant de son collège. Pour le punir, on l'a enfermé à clef dans une salle d'étude vide. C'est là qu'il découvre, oublié dans un coin, un ouvrage : Robinson Crusoé...

 

Il est nuit. Je m'en aperçois tout d'un coup. Combien y a-t-il de temps que je suis dans ce livre? quelle heure est-il?

Je ne sais pas, mais voyons si je puis lire encore! Je frotte mes yeux, je tends mon regard, les lettres s'effacent, les lignes se mêlent, je saisis encore le coin d'un mot, puis plus rien.

J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse; je suis resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien, dévoré par la curiosité, collé aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remué jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond du coeur; et en ce moment où la lune montre là-bas un bout de corne, je fais passer dans le ciel tous les oiseaux de l'île, et je vois se profiler la tête longue d'un peuplier comme le mât du navire de Crusoé! Je peuple l'espace vide de mes pensées, tout comme il peuplait l'horizon de ses craintes ; debout contre cette fenêtre, je rêve à l'éternelle solitude et je me demande où je ferai pousser du pain...

La faim me vient : j'ai très faim. Vais-je être réduit à manger ces rats que j'entends dans la cale de l'étude?

Comment faire du feu? J'ai soif aussi. Pas de bananes! Ah! lui, il avait des limons frais! Justement j'adore la limonade!

Clic, clac! on farfouille dans la serrure. Est-ce Vendredi? Ce sont des sauvages? C'est le petit pion qui s'est souvenu, en se levant, qu'il m'avait oublié, et qui vient voir si j'ai été dévoré par les rats, ou si c'est moi qui les ai mangés.

Il a l'air un peu embarrassé, le pauvre homme ! — il me retrouve gelé, moulu, les cheveux secs, la main fiévreuse; il s'excuse de son mieux et m'entraîne dans sa chambre, où il me dit d'allumer un bon feu et de me réchauffer.

Il a du thon mariné dans une timbale « et peut-être bien une goutte de je ne sais quoi, par là dans un coin, qu'un ami a laissé il y a deux mois ». C'est une topette d'eau-de-vie, son péché mignon... Il est forcé de repartir, de rejoindre sa division. Il me laisse seul, seul avec du -thon - poisson d'Océan – , la goutte — salut du matelot – et du feu – phare des naufragés.

Je me rejette dans le livre que j'avais caché entre ma chemise et ma peau, et je le dévore – avec un peu de thon, des larmes de cognac – devant la flamme de la cheminée.

Il me semble que je suis dans une cabine ou une cabane, et qu'il y a dix ans que j'ai quitté le collège; j'ai peut-être les cheveux gris, en tout cas le teint hâlé. – Que sont devenus mes vieux parents? Ils sont morts sans avoir eu la joie d'embrasser leur enfant perdu? (C'était l'occasion pourtant, puisqu'ils ne l'embrassaient jamais auparavant.) O ma mère! ma mère!

Je dis : « ô ma mère ! » sans y penser beaucoup, c'est pour faire comme dans les livres. Et j'ajoute : « Quand vous reverrai-je? Vous revoir et mourir ! »

19.

Преобразуйте, если это необходимо, слово TOUT так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

 

Normandie

 

 

La côte normande est parsemée d'élégantes stations balnéaires telles Étretat, Honfleur, Trouville, Deauville, ou Cabourg. Là,

les palaces côtoient les petites pensions de famille pour le plus grand bonheur des Parisiens qui s'y rendent _________________ l'année.

20.

Преобразуйте, если это необходимо, слово SATISFAIRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

La campagne a également tout pour__________________ ceux qui aiment les promenades à pied, à cheval, ou en vélo. Le

printemps et l'été, la pêche est ouverte dans les rivières riches en truites et en brochets.

21.

Преобразуйте, если это необходимо, слово FRAIS так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Et partout, une gastronomie à base de crème __________________, de fromages odorants, de poissons et de crustacés qui a fait la réputation de la cuisine normande. À juste raison!

22.

Преобразуйте, если это необходимо, слово S’ARRÊTER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le sourire d’un ange

 

 

Visitez la très belle ville de Reims, puis __________________ devant la cathédrale Notre-Dame.

23.

Преобразуйте, если это необходимо, слово PASSER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Là, regardez attentivement le portail de gauche: un ange de pierre vous sourit. Depuis près de huit siècles, tous les rois de

France, venus se faire sacrer dans ce magnifique édifice gothique, sont __________________ devant lui.

24.

Преобразуйте, если это необходимо, слово INSPIRER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Et c'est lui sans doute qui a __________________ voilà trois siècles, un moine génial, Dom Pérignon l'inventeur du Champagne.

25.

Преобразуйте, если это необходимо, слово VASTE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

À Reims, à Epernay, n'hésitez pas à descendre sous terre pour parcourir en voiture électrique les plus __________________

caves du monde. Les visites s'achèvent toujours par une dégustation.

26.

Об­ра­зуй­те от слова LIRE од­но­ко­рен­ное слово так, чтобы оно грам­ма­ти­че­ски со­от­вет­ство­ва­ло со­дер­жа­нию тек­ста.

 

Grammaire amère

 

À la __________________ des copies ordinaires de lycéens et d’étudiants, on comprend que la guerre de l’orthographe est dépassée. Phrases sans verbe, conjuguaisons extravagantes, accords inexistants: au-delà de la forme c’est le sens même qui est touché.

27.

Образуйте от слова REMETTRE однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

A tel point qu’à la dernière rentrée, dix-neuf universités lançaient un programme de la __________________ à niveau en français pour leurs étudiants de la première année. Plus grave: dans les copies des candidats aux concours de l’enseignement, les futurs professeurs ont du mal à maîtriser les bases du français.

 

28.

Образуйте от слова ÉVIDENT однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Une étude récente prouve que les élèves de collège de 2005 sont au niveau de ceux de l’école primaire de 1985 et met en

__________________ l’explosion des fautes grammaticales.

29.

Образуйте от слова ÉGAL однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Les causes? Les horaires consacrés au français ont diminué de 800 heures, soit l’équivalent d’une année et demie de cours de français. Les spécialistes dénoncent __________________ l’impasse des méthodes appliquées depuis une trentaine d’années.

30.

Образуйте от слова RÉPÉTER однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

On a négligé la mémorisation et la __________________. En grammaire, il y a non seulement des choses à comprendre, mais aussi des choses à apprendre.

31.

Образуйте от слова RÉFLÉCHIR однокоренное слово так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

La connaissance de la langue et de sa grammaire est fondamentale. Connaître la grammaire, c’est faire de la langue un objet de jeu et de __________________ au lieu de se limiter à la transmission de l’information.

32.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) restais

2) gardais

3) voulais

4) passais


En attendant un appel

 

14:00. Bon Dieu, pourquoi suis-je aussi moche? Dire que je me suis persuadée que je me 32 ______ tout mon week-end pour travailler alors que j'étais simplement en faction devant le téléphone, au garde-à-vous, à attendre que Daniel m'appelle.

Atroce! Deux jours à fixer cet appareil comme une malade mentale, en grignotant n'importe quoi. Pourquoi n'a-t-il pas appelé? Hein? Qu’est-ce 33 ______ ne va pas chez moi ? Pourquoi me demander mon 34 ______ si ce n'était pas pour me téléphoner? Et s'il voulait me téléphoner, il l'aurait évidemment fait pendant le week-end. J’ai un besoin urgent de me recentrer. Je vais absolument demander à Jude de me conseiller un 35 ______de développement personnel, éventuellement tendance religions orientales.

20:00. Alerte téléphonique. Ce n'était que Tom, mon vieil ami, pour savoir s'il y avait du nouveau. Tom, qui, depuis quelque temps s’intéresse à ma vie et me donne des conseils, s'est montré très compréhensif au sujet de l'affaire Daniel. Il a une théorie: les hommes et les femmes célibataires de plus de trente ans qui ne sont pas amoureux l’un de l’autre ont beaucoup en 36 ______ et peuvent être amis. C’est à cause de leurs parents qui les pressent chaque jour pour qu’ils se trouvent enfin quelqu’un. Il m'a écoutée 37 ______ parler de mon complexe de mocheté, développé à cause, d'abord, de ce salaud de Mark Darcy, et ensuite de ce salaud de Daniel. Là, il m'a interrompue, plutôt mal à propos, j'ai trouvé.

— Mark Darcy? Ce n'est pas ce grand avocat, le spécialiste des droits de l'homme?

Humm. Et alors? Pourquoi cette admiration? Et mes droits 38 ______ moi? 23:00. Daniel n'appellera plus. Il est beaucoup trop tard. Très triste.

D'après Helen Fielding
33.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) ça

2) qui

3) dont

4) que


En attendant un appel

 

14:00. Bon Dieu, pourquoi suis-je aussi moche? Dire que je me suis persuadée que je me 32 ______ tout mon week-end pour travailler alors que j'étais simplement en faction devant le téléphone, au garde-à-vous, à attendre que Daniel m'appelle.

Atroce! Deux jours à fixer cet appareil comme une malade mentale, en grignotant n'importe quoi. Pourquoi n'a-t-il pas appelé? Hein? Qu’est-ce 33 ______ ne va pas chez moi ? Pourquoi me demander mon 34 ______ si ce n'était pas pour me téléphoner? Et s'il voulait me téléphoner, il l'aurait évidemment fait pendant le week-end. J’ai un besoin urgent de me recentrer. Je vais absolument demander à Jude de me conseiller un 35 ______de développement personnel, éventuellement tendance religions orientales.

20:00. Alerte téléphonique. Ce n'était que Tom, mon vieil ami, pour savoir s'il y avait du nouveau. Tom, qui, depuis quelque temps s’intéresse à ma vie et me donne des conseils, s'est montré très compréhensif au sujet de l'affaire Daniel. Il a une théorie: les hommes et les femmes célibataires de plus de trente ans qui ne sont pas amoureux l’un de l’autre ont beaucoup en 36 ______ et peuvent être amis. C’est à cause de leurs parents qui les pressent chaque jour pour qu’ils se trouvent enfin quelqu’un. Il m'a écoutée 37 ______ parler de mon complexe de mocheté, développé à cause, d'abord, de ce salaud de Mark Darcy, et ensuite de ce salaud de Daniel. Là, il m'a interrompue, plutôt mal à propos, j'ai trouvé.

— Mark Darcy? Ce n'est pas ce grand avocat, le spécialiste des droits de l'homme?

Humm. Et alors? Pourquoi cette admiration? Et mes droits 38 ______ moi? 23:00. Daniel n'appellera plus. Il est beaucoup trop tard. Très triste.

D'après Helen Fielding
34.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) numéro

2) intention

3) projet

4) plans


En attendant un appel

 

14:00. Bon Dieu, pourquoi suis-je aussi moche? Dire que je me suis persuadée que je me 32 ______ tout mon week-end pour travailler alors que j'étais simplement en faction devant le téléphone, au garde-à-vous, à attendre que Daniel m'appelle.

Atroce! Deux jours à fixer cet appareil comme une malade mentale, en grignotant n'importe quoi. Pourquoi n'a-t-il pas appelé? Hein? Qu’est-ce 33 ______ ne va pas chez moi ? Pourquoi me demander mon 34 ______ si ce n'était pas pour me téléphoner? Et s'il voulait me téléphoner, il l'aurait évidemment fait pendant le week-end. J’ai un besoin urgent de me recentrer. Je vais absolument demander à Jude de me conseiller un 35 ______de développement personnel, éventuellement tendance religions orientales.

20:00. Alerte téléphonique. Ce n'était que Tom, mon vieil ami, pour savoir s'il y avait du nouveau. Tom, qui, depuis quelque temps s’intéresse à ma vie et me donne des conseils, s'est montré très compréhensif au sujet de l'affaire Daniel. Il a une théorie: les hommes et les femmes célibataires de plus de trente ans qui ne sont pas amoureux l’un de l’autre ont beaucoup en 36 ______ et peuvent être amis. C’est à cause de leurs parents qui les pressent chaque jour pour qu’ils se trouvent enfin quelqu’un. Il m'a écoutée 37 ______ parler de mon complexe de mocheté, développé à cause, d'abord, de ce salaud de Mark Darcy, et ensuite de ce salaud de Daniel. Là, il m'a interrompue, plutôt mal à propos, j'ai trouvé.

— Mark Darcy? Ce n'est pas ce grand avocat, le spécialiste des droits de l'homme?

Humm. Et alors? Pourquoi cette admiration? Et mes droits 38 ______ moi? 23:00. Daniel n'appellera plus. Il est beaucoup trop tard. Très triste.

D'après Helen Fielding
35.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) revue

2) psychologie

3) méthode

4) bouquin


En attendant un appel

 

14:00. Bon Dieu, pourquoi suis-je aussi moche? Dire que je me suis persuadée que je me 32 ______ tout mon week-end pour travailler alors que j'étais simplement en faction devant le téléphone, au garde-à-vous, à attendre que Daniel m'appelle.

Atroce! Deux jours à fixer cet appareil comme une malade mentale, en grignotant n'importe quoi. Pourquoi n'a-t-il pas appelé? Hein? Qu’est-ce 33 ______ ne va pas chez moi ? Pourquoi me demander mon 34 ______ si ce n'était pas pour me téléphoner? Et s'il voulait me téléphoner, il l'aurait évidemment fait pendant le week-end. J’ai un besoin urgent de me recentrer. Je vais absolument demander à Jude de me conseiller un 35 ______de développement personnel, éventuellement tendance religions orientales.

20:00. Alerte téléphonique. Ce n'était que Tom, mon vieil ami, pour savoir s'il y avait du nouveau. Tom, qui, depuis quelque temps s’intéresse à ma vie et me donne des conseils, s'est montré très compréhensif au sujet de l'affaire Daniel. Il a une théorie: les hommes et les femmes célibataires de plus de trente ans qui ne sont pas amoureux l’un de l’autre ont beaucoup en 36 ______ et peuvent être amis. C’est à cause de leurs parents qui les pressent chaque jour pour qu’ils se trouvent enfin quelqu’un. Il m'a écoutée 37 ______ parler de mon complexe de mocheté, développé à cause, d'abord, de ce salaud de Mark Darcy, et ensuite de ce salaud de Daniel. Là, il m'a interrompue, plutôt mal à propos, j'ai trouvé.

— Mark Darcy? Ce n'est pas ce grand avocat, le spécialiste des droits de l'homme?

Humm. Et alors? Pourquoi cette admiration? Et mes droits 38 ______ moi? 23:00. Daniel n'appellera plus. Il est beaucoup trop tard. Très triste.

D'après Helen Fielding
36.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) communauté

2) communal

3) commun

4) commune


En attendant un appel

 

14:00. Bon Dieu, pourquoi suis-je aussi moche? Dire que je me suis persuadée que je me 32 ______ tout mon week-end pour travailler alors que j'étais simplement en faction devant le téléphone, au garde-à-vous, à attendre que Daniel m'appelle.

Atroce! Deux jours à fixer cet appareil comme une malade mentale, en grignotant n'importe quoi. Pourquoi n'a-t-il pas appelé? Hein? Qu’est-ce 33 ______ ne va pas chez moi ? Pourquoi me demander mon 34 ______ si ce n'était pas pour me téléphoner? Et s'il voulait me téléphoner, il l'aurait évidemment fait pendant le week-end. J’ai un besoin urgent de me recentrer. Je vais absolument demander à Jude de me conseiller un 35 ______de développement personnel, éventuellement tendance religions orientales.

20:00. Alerte téléphonique. Ce n'était que Tom, mon vieil ami, pour savoir s'il y avait du nouveau. Tom, qui, depuis quelque temps s’intéresse à ma vie et me donne des conseils, s'est montré très compréhensif au sujet de l'affaire Daniel. Il a une théorie: les hommes et les femmes célibataires de plus de trente ans qui ne sont pas amoureux l’un de l’autre ont beaucoup en 36 ______ et peuvent être amis. C’est à cause de leurs parents qui les pressent chaque jour pour qu’ils se trouvent enfin quelqu’un. Il m'a écoutée 37 ______ parler de mon complexe de mocheté, développé à cause, d'abord, de ce salaud de Mark Darcy, et ensuite de ce salaud de Daniel. Là, il m'a interrompue, plutôt mal à propos, j'ai trouvé.

— Mark Darcy? Ce n'est pas ce grand avocat, le spécialiste des droits de l'homme?

Humm. Et alors? Pourquoi cette admiration? Et mes droits 38 ______ moi? 23:00. Daniel n'appellera plus. Il est beaucoup trop tard. Très triste.

D'après Helen Fielding
37.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) malheureusement

2) gentiment

3) profondément

4) brusquement


En attendant un appel

 

14:00. Bon Dieu, pourquoi suis-je aussi moche? Dire que je me suis persuadée que je me 32 ______ tout mon week-end pour travailler alors que j'étais simplement en faction devant le téléphone, au garde-à-vous, à attendre que Daniel m'appelle.

Atroce! Deux jours à fixer cet appareil comme une malade mentale, en grignotant n'importe quoi. Pourquoi n'a-t-il pas appelé? Hein? Qu’est-ce 33 ______ ne va pas chez moi ? Pourquoi me demander mon 34 ______ si ce n'était pas pour me téléphoner? Et s'il voulait me téléphoner, il l'aurait évidemment fait pendant le week-end. J’ai un besoin urgent de me recentrer. Je vais absolument demander à Jude de me conseiller un 35 ______de développement personnel, éventuellement tendance religions orientales.

20:00. Alerte téléphonique. Ce n'était que Tom, mon vieil ami, pour savoir s'il y avait du nouveau. Tom, qui, depuis quelque temps s’intéresse à ma vie et me donne des conseils, s'est montré très compréhensif au sujet de l'affaire Daniel. Il a une théorie: les hommes et les femmes célibataires de plus de trente ans qui ne sont pas amoureux l’un de l’autre ont beaucoup en 36 ______ et peuvent être amis. C’est à cause de leurs parents qui les pressent chaque jour pour qu’ils se trouvent enfin quelqu’un. Il m'a écoutée 37 ______ parler de mon complexe de mocheté, développé à cause, d'abord, de ce salaud de Mark Darcy, et ensuite de ce salaud de Daniel. Là, il m'a interrompue, plutôt mal à propos, j'ai trouvé.

— Mark Darcy? Ce n'est pas ce grand avocat, le spécialiste des droits de l'homme?

Humm. Et alors? Pourquoi cette admiration? Et mes droits 38 ______ moi? 23:00. Daniel n'appellera plus. Il est beaucoup trop tard. Très triste.

D'après Helen Fielding
38.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) pour

2) de

3) à

4) par


En attendant un appel

 

14:00. Bon Dieu, pourquoi suis-je aussi moche? Dire que je me suis persuadée que je me 32 ______ tout mon week-end pour travailler alors que j'étais simplement en faction devant le téléphone, au garde-à-vous, à attendre que Daniel m'appelle.

Atroce! Deux jours à fixer cet appareil comme une malade mentale, en grignotant n'importe quoi. Pourquoi n'a-t-il pas appelé? Hein? Qu’est-ce 33 ______ ne va pas chez moi ? Pourquoi me demander mon 34 ______ si ce n'était pas pour me téléphoner? Et s'il voulait me téléphoner, il l'aurait évidemment fait pendant le week-end. J’ai un besoin urgent de me recentrer. Je vais absolument demander à Jude de me conseiller un 35 ______de développement personnel, éventuellement tendance religions orientales.

20:00. Alerte téléphonique. Ce n'était que Tom, mon vieil ami, pour savoir s'il y avait du nouveau. Tom, qui, depuis quelque temps s’intéresse à ma vie et me donne des conseils, s'est montré très compréhensif au sujet de l'affaire Daniel. Il a une théorie: les hommes et les femmes célibataires de plus de trente ans qui ne sont pas amoureux l’un de l’autre ont beaucoup en 36 ______ et peuvent être amis. C’est à cause de leurs parents qui les pressent chaque jour pour qu’ils se trouvent enfin quelqu’un. Il m'a écoutée 37 ______ parler de mon complexe de mocheté, développé à cause, d'abord, de ce salaud de Mark Darcy, et ensuite de ce salaud de Daniel. Là, il m'a interrompue, plutôt mal à propos, j'ai trouvé.

— Mark Darcy? Ce n'est pas ce grand avocat, le spécialiste des droits de l'homme?

Humm. Et alors? Pourquoi cette admiration? Et mes droits 38 ______ moi? 23:00. Daniel n'appellera plus. Il est beaucoup trop tard. Très triste.

D'après Helen Fielding
39.

Vous avez 20 minutes pour faire ce devoir.

Votre ami français Alex vous a écrit une lettre, dont voici un extrait.

 

…Ma mère m'a dit que la voisine était venue dans la maison et s'est plainte de la musique que j'écoute "trop fort". C'est vrai que j'aime écouter mes chansons préférées mais seulement dans la journée, je ne mets jamais de musique le soir! La voisine est folle! Mais ma mère m'a demandé d'utiliser un casque ou des écouteurs. C'est trop injuste. Est-ce que tu écoutes de la musique chez toi? As-tu jamais eu des problèmes avec tes voisins? Tes parents sont-ils toujours bien justes avec toi?…

À propos, j'ai choisi une université...

 

Ecrivez une lettre à Alex.

Dans votre lettre

– répondez à ses questions

– posez-lui 3 questions sur l'université qu'il a choisie.

Ecrivez 100–140 mots.

Suivez les règles de la présentation des lettres non officielles.

40.

Выберите только ОДНО из двух предложенных высказываний и выразите своё мнение по предложенной проблеме согласно данному плану.

 

Commentez un des sujets proposés ci-dessous.

 

1. Beaucoup de gens connaissent mal leur patrie, parce qu’ils voyagent très peu à travers leur pays.

2. Lire un livre est plus intéressant et utile que regarder un film.

 

Quel est votre avis? Êtes-vous d’accord avec cette opinion?

 

Suivez le plan:

− introduction: posez le problème en le reformulant;

− avancez votre opinion et faites-la valoir avec 2–3 arguments à l’appui;

− exposez un point de vue opposé et donnez 1–2 arguments pour le soutenir;

− expliquez pourquoi vous ne les acceptez pas;

− conclusion: confirmez votre position.

 

Écrivez une réponse en 200–250 mots.

41.

Imaginez que vous êtes en train de faire un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un matériel très intéressant pour votre présentation, et vous voulez lire ce texte à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte silencieusement et puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

Par valeurs culturelles, nous entendons les croyances, les idées, les attitudes, les connaissances. Tout ce qui aide les individus, membres du groupe ou de la société, à savoir où ils se situent les uns aux yeux des autres. Tout cela permet aux gens de se conformer aux modèles établis dans le groupe, à accomplir leurs rôles. Ainsi définies, les valeurs culturelles constituent un important facteur de changement social. La rencontre des hommes participant aux systèmes de valeurs culturelles, de comportement, des croyances et des idées, d'un système de valeurs culturelles à un autre. C'est cette situation que connaissent dans tout le pays, les habitants des villes venus des groupes familiaux, des tribus, des ethnies, des régions, voire des pays différents.

42.

Observez ce document.

 

Vous envisagez de visiter le café et vous souhaitez obtenir plus d'informations. Dans 1 mn 30, vous devrez poser cinq questions directes pour savoir :

1 ) Offres spéciales

2 ) des réductions pour les clients réguliers

3 ) le café le plus populaire

4 ) si ils ont un parking

5 ) une connexion Wi- Fi

 

Vous avez 20 secondes pour poser chaque question .

43.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

 

Vous avez 1 mn 30 pour réfléchir, puis vous présenterez la photo choisie. Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Pendant la présentation de votre photo n’oubliez pas de mentionner:

 

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

 

Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique. Commencez par la phrase "J'ai choisi la photo N°...".

44.

Observez les deux photos. Dans 1 mn 30, vous devrez les comparer :

 

• en faisant une courte description de chacune d’elles (action, lieu)

• en précisant ce que ces photos ont en commun

• en décrivant les différences entre ces deux photos

• en disant quel photographe présenté sur les photos vous préférez

• en expliquant pourquoi

 

Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.