№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора ФИПИ
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Вариант № 32668

1.

Вы услышите 6 высказываний. Установите соответствие между высказываниями каждого говорящего A–F и утверждениями, данными в списке 1–7. Используйте каждое утверждение, обозначенное соответствующей цифрой, только один раз. В задании есть одно лишнее утверждение. Вы услышите запись дважды. Занесите свои ответы в таблицу.

 

 

1. Les devoirs maison doivent prendre une heure, pas plus.

2. Les élèves des petites classes passent leur soirées à faire leurs devoirs.

3. Je passe les vacances de Noël à réviser mes cours.

4. Les élèves doivent faire leurs devoirs à l’école.

5. Les élèves français passent beaucoup de temps à l’école.

6. Les devoirs maison sont trop difficiles.

7. Les devoirs apprennent à l’enfant à être autonome.

 

ГоворящийABCDEF
Утверждение

2.

Вы услышите диалог. Определите, какие из приведённых утверждений А–G соответствуют содержанию текста (1 – Vrai), какие не соответствуют (2 – Faux) и о чём в тексте не сказано, то есть на основании текста нельзя дать ни положительного, ни отрицательного ответа (3 – Aucune information). Занесите номер выбранного Вами варианта ответа в таблицу. Вы услышите запись дважды.

 

 

A) Mike a cinq ans de plus que sa sœur.

B) Les membres le la famille de Mike vivent dans differentes parties du pays.

C) Les membres de la famille vivent à des endroits différents du pays.

D) Le père de Mike a eu une enfance très heureuse.

E) Le père de Mike est parti à la retraite à cause de sa santé fragile.

F) Les parents de Mike se sont rencontrés pour la première fois lorsqu'ils étaient en vacances ensemble.

G) Mike et sa soeur ne semblent pas très proches.

 

Запишите в ответ цифры, расположив их в порядке, соответствующем буквам:

ABCDEFG
       

3.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

Raymond a commencé à comprendre la valeur véritable des livres sur James Bond après...

 

 

1) avoir la chance de les lire tous.

2) avoir vu la version cinématographique.

3) les avoir lus la deuxieme fois.

4.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Raymond commença à comprendre la réelle valeur des livres de James Bond après:

 

1) avoir eu la chance de les lire tous.

2) avoir vu son premier film James Bond.

3) avoir lu tous les livres pour la deuxième fois.

5.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Grâce à internet, les fans de James Bond d'aujourd'hui:

 

1) sont devenus beaucoup plus unis qu'il ne l'étaient auparavant.

2) peuvent publier plus de magazines à propos de Bond.

3) tiennent moins de conventions consacrées à Bond.

6.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Raymond est toujours un fan de Bond, mais maintenant il:

 

1) n'aime pas les nouveaux films sur James Bond.

2) écrit moins d'articles sur Bond.

3) a une plus grande sphère d'intérêt.

7.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Raymond pense que Ian Fleming aurait:

 

1) aimé les films récents sur James Bond s'il les avait vus.

2) aurait été surpris de la durée du succès de James Bond.

3) aurait aimé la manière dont est décrit Bond aujourd'hui.

8.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

D'après Raymond, les livres et les films sur les espions:

 

1) sont intéressants seulement pour les fans de Bond.

2) ne peuvent être associés qu'à la guerre froide.

3) seront toujours attrayants pour les gens.

9.

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Maintenant que Raymond a arrêté d'écrire sur Bond, il:

 

1) a assez d'argent pour ne plus travailler.

2) a eu l'occasion de voyager à travers le monde.

3) sent qu'il s'est débarrassé d'un forte pression.

10.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. Treize à table!

2. Alerte au mauvais temps

3. Le nouveau chef

4. Emprunter dans la nature

5. Le parcours des mondes

6. La chute inattendue

7. Une bonne nouvelle pour les étudiants

8. La nouvelle adresse de mode

 

A. Les orages présents ce matin sur la Vendée vont rapidement progresser dans l'intérieur du pays, en s'étendant à l'ensemble des départements placés en vigilance orange. Cet épisode sera assez bref, mais violent: on attend en effet de fortes rafales de vent de l'ordre de 100 km/h, localement plus; de la grêle, et des précipitations localement intenses, selon Météo France. Sur l'Ardèche, le vent fort de sud engendre un nouvel épisode de pluies continues avec des cumuls atteignant les 300 mm dans les prochaines 24h.

 

B. Amorcée l’an dernier, la baisse des loyers des logements étudiants s’est confirmée cette année. En août, les montants demandés aux locataires ont diminué dans 68 % des villes pour les studios et dans trois quarts des agglomérations pour les 2 pièces, selon le baromètre réalisé par Locationetudiant. fr, qui se base sur 54 500 annonces de location dans les principales villes étudiantes. Même Paris n’échappe plus à cette tendance, avec des loyers moyens en légère baisse pour les studios et les deux pièces par rapport à l’an dernier.

 

C. «Le Grand Journal» nouvelle version, le rendez-vous de début de soirée de Canal Plus (entre 18 h 50 et 20 h 10), peine à trouver son public. Son audience pique du nez. L’arrivée de la journaliste-animatrice Maïténa Biraben n’infléchit pas la courbe. Jeudi 10 septembre, ils n’étaient plus que 611 000 téléspectateurs à suivre le talk-show. L’émission a été, en l’occurrence, devancée par les programmes des grandes chaînes (TF1, France 3, France 2, M6).

 

D. Serge Lasvignes, né en 1954, agrégé de lettres puis énarque, secrétaire général du gouvernement depuis 2006, a été nommé le 4 mars 2015 président du Centre Pompidou. D’abord, il s’est consacré à bien découvrir l’intérieur. Selon lui, le Centre Pompidou est attachant, puissant, avec une vraie force créative et un personnel très engagé. Il a une programmation riche, diversifiée, proposant une nouvelle présentation des collections modernes, qui sait allier le sens et le plaisir, qui accueille un public passionné et nombreux.

 

E. Le «salon international des arts premiers et asiatiques», créé en 2001, s’est développé depuis lors, jusqu’à réunir aujourd’hui 85 marchands spécialisés dans les arts d’Afrique, d’Océanie, des Indiens d’Amérique du Nord, d’Asie du Sud-Est et, pour la première fois cette année, de la Chine, du Japon et de l’Inde. Il faut donc de plus en plus de temps pour visiter les boutiques dans les six rues du 6e arrondissement où galeristes parisiens et confrères venus de Bruxelles, Londres, New York ou Montréal se côtoient, négocient entre eux achats et échanges aussi.

 

F. Le biomimétisme consiste à s’inspirer de propriétés essentielles de systèmes biologiques, animaux ou végétaux, pour mettre au point des formes, des matériaux, des procédés de production dans une approche durable et innovante. Les exemples de ces innovations sont nombreux. Les possibilités sont énormes, dans l’habitat, la cosmétique, les matériaux, l’énergie … Mais reproduire les procédés naturels dans un cadre industriel n’est pas simple. Les recherches sont longues et n’aboutissent pas toujours.

 

G. Fin 2014, la maison de mode s'est installée à «Vivienne», un hôtel particulier parisien. Cet écrin historique permet à la marque française de se réinventer des racines. Ses nouveaux occupants l'ont rebaptisé «Vivienne», du nom de la rue où il est situé, mais son appellation historique est hôtel Colbert de Torcy. Cet hôtel particulier parisien construit au XVIIe siècle héberge depuis dix mois le siège de la maison Céline. Administration, communication, studio de création, comptabilité… Tous les services sont ici réunis.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

11.

Прочитайте текст и заполните пропуски A–F частями предложений, обозначенными цифрами 1–7. Одна из частей в списке 1–7 — лишняя. Занесите цифры, обозначающие соответствующие части предложений, в таблицу.

 

Comment choisir une bonne école de langue

 

Vous souhaitez réserver un cours de français en France. C’est un investissement en temps et en argent et vous souhaitez trouver A__________________________; pas simplement la moins chère avec des prestations et un enseignement de moindre qualité. Vous voulez éviter de faire un mauvais choix ? Vous vous sentez un peu perdu B________________________. Pour éviter toute déception, voici quelques suggestions qui vous aideront à faire le bon choix.

Voilà C_____________________: fiez-vous aux accréditations officielles.

Les accréditations officielles sont votre meilleure garantie pour un séjour réussi : elles vous garantissent un enseignement et des prestations d’accueil et d’hébergement de haute qualité.

Il existe 4 labels qualité majeurs pour les centres de langues D____________________ (EAQUALS et IALC) et 2 labels français de grande qualité (LABEL QUALITE FLE et GROUPEMENT FLE).

Ces labels E________________________après des inspections rigoureuses conduites dans l’école pendant plusieurs jours par des inspecteurs qualifiés et indépendants. Ils soumettent leurs rapports à un comité F___________________________. Des réinspections régulières vous garantissent un enseignement et des prestations de qualité.

 

1. ce qui est le plus important

2. que l’école doit être assez connue

3. qui acceptera ou non la labellisation

4. parmi toutes ces offres sur Internet

5. la meilleure école au meilleur prix

6. sont recnnus et sérieux car ils sont attribués

7. dont 2 accréditations internationales prestigieuses

 

ПропускABCDEF
Часть предложения

12.

Прочитайте текст и выполните задания А15–А21. В каждом задании обведите цифру 1, 2, 3 или 4, соответствующую выбранному вами варианту ответа.

 

Le studio de danse se trouvait près de la gare …

 

1) du Nord.

2) de l’Est.

3) Montparnasse.

4) de Lyon.


Mon Professeur de Danses

Je me souviens de mon premier cours de danse. Papa en avait choisi un, dans le quartier, rue de Maubeuge. Notre professeur, Madame Galina Dismaïlova, s'est dirigée vers moi:

- Il faudra que tu danses sans lunettes.

Au début, j'enviais mes camarades qui ne portaient pas de lunettes. Tout était simple pour elles. Mais à la réflexion, je me suis dit que j'avais un avantage: vivre dans deux mondes différents, selon que je portais ou non mes lunettes. Et le monde de la danse n'était pas la vie réelle. Oui, un monde de rêve comme celui, flou et tendre, que je voyais sans mes lunettes. À la sortie de ce premier cours, j'ai dit à papa:

- Ça ne me dérange pas du tout de danser sans mes lunettes.

- Tu as raison, a dit papa. Ce sera comme moi quand j'étais jeune ... Les autres te trouveront dans le regard, quand tu ne porteras pas tes lunettes, une sorte de douceur ... Cela s'appelle le charme ...

Les cours avaient lieu chaque jeudi soir et papa m'y accompagnait. La grande fenêtre du studio de danse donnait sur la gare du Nord. Les mères des élèves étaient assises sur une longue banquette rouge. Papa, le seul homme parmi toutes ces femmes, se tenait au bout de la banquette, à distance des autres, et regardait de temps en temps, par la baie vitrée derrière lui, la gare du Nord, les lumières des quais, les trains qui s'en allaient pour de lointaines destinations -jusqu'en Russie, m'avait-il dit- la Russie qui était la patrie de notre professeur, Madame Dismaïlova. Elle avait conservé un très fort accent russe. Elle m’appelait «Catherrrine».

Un jour, papa m'a dit:

- Catherine, c'est drôle ... J'ai connu dans le temps ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle ne me reconnaît pas car je ne suis plus le jeune homme que j'étais alors ... Elle aussi a bien changé. En ce temps-là, Catherine, j'étais un jeune homme assez bien de sa personne, et pour gagner un peu d'argent de poche, j'avais voulu faire de la figuration au Casino de Paris... Un soir, on m'a demandé de remplacer l'un des porteurs... Les porteurs sont ceux qui doivent porter les danseuses de la revue ... Et la danseuse que je devais porter, c'était ta maman ... Je l'ai prise dans mes bras de la façon que l'on m'a indiquée ... Je suis entré en scène avec elle en titubant, sans mes lunettes ... Et patatras! ... Nous sommes tombés tous les deux par terre ... Ta maman avait une crise de fou rire ... Il a fallu baisser le rideau... Elle m'a trouvé très sympathique ... C'est au Casino de Paris que j'ai connu aussi ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle faisait partie de la revue ...

Et papa, comme s'il avait peur que quelqu'un nous suive et entende notre conversation, a ralenti le pas et s'est penché vers moi.

- Eh bien, ma petite Catherine, a-t-il dit d'une voix très basse, presque un chuchotement, elle ne s'appelait pas Galina Dismaïlova à cette époque-là, mais tout simplement Odette Marchal ... Et elle n'était pas russe mais originaire de Saint-Mandé où ses parents tenaient un petit café-restaurant ... Elle nous y invitait souvent ta maman et moi. C'était une bonne camarade ... Elle n'avait pas du tout l'accent russe, mais pas du tout ...

Le cours de danse s'est achevé vers sept heures du soir. Madame Dismaïlova nous a dit:

- Au rrrevoir ... et à jeudi prrrochain, les enfants ...

Dans l'escalier, j'ai chuchoté:

- Tu aurais dû lui parler et l'appeler par son vrai nom ...

Papa a éclaté de rire.

- Tu crois que j'aurais dû lui dire: Bonjour, Odette ... Comment vont les amis de Saint-Mandé?

Il est resté un moment silencieux. Et puis il a ajouté:

- Mais non ... Je ne pouvais pas lui faire ça ... Il faut la laisser rêver, elle et ses clients ...

 

D’après Sempé et Patrick Modiano «Catherine Certitude»

13.

Catherine, pourquoi était-elle contente de danser sans ses lunettes?

 

1) Elle n’aimait pas ses lunettes.

2) Elle pensait que c’était plus beau.

3) Elle pensait que le monde de la danse ressemblait au monde qu’elle voyait sans lunettes.

4) Elle pensait que c’était dangereux de danser avec des lunettes.


Mon Professeur de Danses

Je me souviens de mon premier cours de danse. Papa en avait choisi un, dans le quartier, rue de Maubeuge. Notre professeur, Madame Galina Dismaïlova, s'est dirigée vers moi:

- Il faudra que tu danses sans lunettes.

Au début, j'enviais mes camarades qui ne portaient pas de lunettes. Tout était simple pour elles. Mais à la réflexion, je me suis dit que j'avais un avantage: vivre dans deux mondes différents, selon que je portais ou non mes lunettes. Et le monde de la danse n'était pas la vie réelle. Oui, un monde de rêve comme celui, flou et tendre, que je voyais sans mes lunettes. À la sortie de ce premier cours, j'ai dit à papa:

- Ça ne me dérange pas du tout de danser sans mes lunettes.

- Tu as raison, a dit papa. Ce sera comme moi quand j'étais jeune ... Les autres te trouveront dans le regard, quand tu ne porteras pas tes lunettes, une sorte de douceur ... Cela s'appelle le charme ...

Les cours avaient lieu chaque jeudi soir et papa m'y accompagnait. La grande fenêtre du studio de danse donnait sur la gare du Nord. Les mères des élèves étaient assises sur une longue banquette rouge. Papa, le seul homme parmi toutes ces femmes, se tenait au bout de la banquette, à distance des autres, et regardait de temps en temps, par la baie vitrée derrière lui, la gare du Nord, les lumières des quais, les trains qui s'en allaient pour de lointaines destinations -jusqu'en Russie, m'avait-il dit- la Russie qui était la patrie de notre professeur, Madame Dismaïlova. Elle avait conservé un très fort accent russe. Elle m’appelait «Catherrrine».

Un jour, papa m'a dit:

- Catherine, c'est drôle ... J'ai connu dans le temps ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle ne me reconnaît pas car je ne suis plus le jeune homme que j'étais alors ... Elle aussi a bien changé. En ce temps-là, Catherine, j'étais un jeune homme assez bien de sa personne, et pour gagner un peu d'argent de poche, j'avais voulu faire de la figuration au Casino de Paris... Un soir, on m'a demandé de remplacer l'un des porteurs... Les porteurs sont ceux qui doivent porter les danseuses de la revue ... Et la danseuse que je devais porter, c'était ta maman ... Je l'ai prise dans mes bras de la façon que l'on m'a indiquée ... Je suis entré en scène avec elle en titubant, sans mes lunettes ... Et patatras! ... Nous sommes tombés tous les deux par terre ... Ta maman avait une crise de fou rire ... Il a fallu baisser le rideau... Elle m'a trouvé très sympathique ... C'est au Casino de Paris que j'ai connu aussi ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle faisait partie de la revue ...

Et papa, comme s'il avait peur que quelqu'un nous suive et entende notre conversation, a ralenti le pas et s'est penché vers moi.

- Eh bien, ma petite Catherine, a-t-il dit d'une voix très basse, presque un chuchotement, elle ne s'appelait pas Galina Dismaïlova à cette époque-là, mais tout simplement Odette Marchal ... Et elle n'était pas russe mais originaire de Saint-Mandé où ses parents tenaient un petit café-restaurant ... Elle nous y invitait souvent ta maman et moi. C'était une bonne camarade ... Elle n'avait pas du tout l'accent russe, mais pas du tout ...

Le cours de danse s'est achevé vers sept heures du soir. Madame Dismaïlova nous a dit:

- Au rrrevoir ... et à jeudi prrrochain, les enfants ...

Dans l'escalier, j'ai chuchoté:

- Tu aurais dû lui parler et l'appeler par son vrai nom ...

Papa a éclaté de rire.

- Tu crois que j'aurais dû lui dire: Bonjour, Odette ... Comment vont les amis de Saint-Mandé?

Il est resté un moment silencieux. Et puis il a ajouté:

- Mais non ... Je ne pouvais pas lui faire ça ... Il faut la laisser rêver, elle et ses clients ...

 

D’après Sempé et Patrick Modiano «Catherine Certitude»

14.

Selon le père de Catherine, les gens qui ôtent leurs lunettes ont dans le regard…

 

1) de la faiblesse.

2) de la tendresse.

3) du charme.

4) de la simplicité.


Mon Professeur de Danses

Je me souviens de mon premier cours de danse. Papa en avait choisi un, dans le quartier, rue de Maubeuge. Notre professeur, Madame Galina Dismaïlova, s'est dirigée vers moi:

- Il faudra que tu danses sans lunettes.

Au début, j'enviais mes camarades qui ne portaient pas de lunettes. Tout était simple pour elles. Mais à la réflexion, je me suis dit que j'avais un avantage: vivre dans deux mondes différents, selon que je portais ou non mes lunettes. Et le monde de la danse n'était pas la vie réelle. Oui, un monde de rêve comme celui, flou et tendre, que je voyais sans mes lunettes. À la sortie de ce premier cours, j'ai dit à papa:

- Ça ne me dérange pas du tout de danser sans mes lunettes.

- Tu as raison, a dit papa. Ce sera comme moi quand j'étais jeune ... Les autres te trouveront dans le regard, quand tu ne porteras pas tes lunettes, une sorte de douceur ... Cela s'appelle le charme ...

Les cours avaient lieu chaque jeudi soir et papa m'y accompagnait. La grande fenêtre du studio de danse donnait sur la gare du Nord. Les mères des élèves étaient assises sur une longue banquette rouge. Papa, le seul homme parmi toutes ces femmes, se tenait au bout de la banquette, à distance des autres, et regardait de temps en temps, par la baie vitrée derrière lui, la gare du Nord, les lumières des quais, les trains qui s'en allaient pour de lointaines destinations -jusqu'en Russie, m'avait-il dit- la Russie qui était la patrie de notre professeur, Madame Dismaïlova. Elle avait conservé un très fort accent russe. Elle m’appelait «Catherrrine».

Un jour, papa m'a dit:

- Catherine, c'est drôle ... J'ai connu dans le temps ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle ne me reconnaît pas car je ne suis plus le jeune homme que j'étais alors ... Elle aussi a bien changé. En ce temps-là, Catherine, j'étais un jeune homme assez bien de sa personne, et pour gagner un peu d'argent de poche, j'avais voulu faire de la figuration au Casino de Paris... Un soir, on m'a demandé de remplacer l'un des porteurs... Les porteurs sont ceux qui doivent porter les danseuses de la revue ... Et la danseuse que je devais porter, c'était ta maman ... Je l'ai prise dans mes bras de la façon que l'on m'a indiquée ... Je suis entré en scène avec elle en titubant, sans mes lunettes ... Et patatras! ... Nous sommes tombés tous les deux par terre ... Ta maman avait une crise de fou rire ... Il a fallu baisser le rideau... Elle m'a trouvé très sympathique ... C'est au Casino de Paris que j'ai connu aussi ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle faisait partie de la revue ...

Et papa, comme s'il avait peur que quelqu'un nous suive et entende notre conversation, a ralenti le pas et s'est penché vers moi.

- Eh bien, ma petite Catherine, a-t-il dit d'une voix très basse, presque un chuchotement, elle ne s'appelait pas Galina Dismaïlova à cette époque-là, mais tout simplement Odette Marchal ... Et elle n'était pas russe mais originaire de Saint-Mandé où ses parents tenaient un petit café-restaurant ... Elle nous y invitait souvent ta maman et moi. C'était une bonne camarade ... Elle n'avait pas du tout l'accent russe, mais pas du tout ...

Le cours de danse s'est achevé vers sept heures du soir. Madame Dismaïlova nous a dit:

- Au rrrevoir ... et à jeudi prrrochain, les enfants ...

Dans l'escalier, j'ai chuchoté:

- Tu aurais dû lui parler et l'appeler par son vrai nom ...

Papa a éclaté de rire.

- Tu crois que j'aurais dû lui dire: Bonjour, Odette ... Comment vont les amis de Saint-Mandé?

Il est resté un moment silencieux. Et puis il a ajouté:

- Mais non ... Je ne pouvais pas lui faire ça ... Il faut la laisser rêver, elle et ses clients ...

 

D’après Sempé et Patrick Modiano «Catherine Certitude»

15.

Le professeur de danses parlait avec un accent …

 

1) français.

2) russe.

3) anglais.

4) allemand.


Mon Professeur de Danses

Je me souviens de mon premier cours de danse. Papa en avait choisi un, dans le quartier, rue de Maubeuge. Notre professeur, Madame Galina Dismaïlova, s'est dirigée vers moi:

- Il faudra que tu danses sans lunettes.

Au début, j'enviais mes camarades qui ne portaient pas de lunettes. Tout était simple pour elles. Mais à la réflexion, je me suis dit que j'avais un avantage: vivre dans deux mondes différents, selon que je portais ou non mes lunettes. Et le monde de la danse n'était pas la vie réelle. Oui, un monde de rêve comme celui, flou et tendre, que je voyais sans mes lunettes. À la sortie de ce premier cours, j'ai dit à papa:

- Ça ne me dérange pas du tout de danser sans mes lunettes.

- Tu as raison, a dit papa. Ce sera comme moi quand j'étais jeune ... Les autres te trouveront dans le regard, quand tu ne porteras pas tes lunettes, une sorte de douceur ... Cela s'appelle le charme ...

Les cours avaient lieu chaque jeudi soir et papa m'y accompagnait. La grande fenêtre du studio de danse donnait sur la gare du Nord. Les mères des élèves étaient assises sur une longue banquette rouge. Papa, le seul homme parmi toutes ces femmes, se tenait au bout de la banquette, à distance des autres, et regardait de temps en temps, par la baie vitrée derrière lui, la gare du Nord, les lumières des quais, les trains qui s'en allaient pour de lointaines destinations -jusqu'en Russie, m'avait-il dit- la Russie qui était la patrie de notre professeur, Madame Dismaïlova. Elle avait conservé un très fort accent russe. Elle m’appelait «Catherrrine».

Un jour, papa m'a dit:

- Catherine, c'est drôle ... J'ai connu dans le temps ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle ne me reconnaît pas car je ne suis plus le jeune homme que j'étais alors ... Elle aussi a bien changé. En ce temps-là, Catherine, j'étais un jeune homme assez bien de sa personne, et pour gagner un peu d'argent de poche, j'avais voulu faire de la figuration au Casino de Paris... Un soir, on m'a demandé de remplacer l'un des porteurs... Les porteurs sont ceux qui doivent porter les danseuses de la revue ... Et la danseuse que je devais porter, c'était ta maman ... Je l'ai prise dans mes bras de la façon que l'on m'a indiquée ... Je suis entré en scène avec elle en titubant, sans mes lunettes ... Et patatras! ... Nous sommes tombés tous les deux par terre ... Ta maman avait une crise de fou rire ... Il a fallu baisser le rideau... Elle m'a trouvé très sympathique ... C'est au Casino de Paris que j'ai connu aussi ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle faisait partie de la revue ...

Et papa, comme s'il avait peur que quelqu'un nous suive et entende notre conversation, a ralenti le pas et s'est penché vers moi.

- Eh bien, ma petite Catherine, a-t-il dit d'une voix très basse, presque un chuchotement, elle ne s'appelait pas Galina Dismaïlova à cette époque-là, mais tout simplement Odette Marchal ... Et elle n'était pas russe mais originaire de Saint-Mandé où ses parents tenaient un petit café-restaurant ... Elle nous y invitait souvent ta maman et moi. C'était une bonne camarade ... Elle n'avait pas du tout l'accent russe, mais pas du tout ...

Le cours de danse s'est achevé vers sept heures du soir. Madame Dismaïlova nous a dit:

- Au rrrevoir ... et à jeudi prrrochain, les enfants ...

Dans l'escalier, j'ai chuchoté:

- Tu aurais dû lui parler et l'appeler par son vrai nom ...

Papa a éclaté de rire.

- Tu crois que j'aurais dû lui dire: Bonjour, Odette ... Comment vont les amis de Saint-Mandé?

Il est resté un moment silencieux. Et puis il a ajouté:

- Mais non ... Je ne pouvais pas lui faire ça ... Il faut la laisser rêver, elle et ses clients ...

 

D’après Sempé et Patrick Modiano «Catherine Certitude»

16.

Le père de Catherine, pourquoi travaillait-il au Casino de Paris quand il était jeune?

 

1) Parce qu’il était danseur.

2) Parce qu’il aimait la mère de Catherine.

3) Parce qu’il voulait devenir acteur.

4) Parce qu’il voulait gagner un peu d’argent de poche.


Mon Professeur de Danses

Je me souviens de mon premier cours de danse. Papa en avait choisi un, dans le quartier, rue de Maubeuge. Notre professeur, Madame Galina Dismaïlova, s'est dirigée vers moi:

- Il faudra que tu danses sans lunettes.

Au début, j'enviais mes camarades qui ne portaient pas de lunettes. Tout était simple pour elles. Mais à la réflexion, je me suis dit que j'avais un avantage: vivre dans deux mondes différents, selon que je portais ou non mes lunettes. Et le monde de la danse n'était pas la vie réelle. Oui, un monde de rêve comme celui, flou et tendre, que je voyais sans mes lunettes. À la sortie de ce premier cours, j'ai dit à papa:

- Ça ne me dérange pas du tout de danser sans mes lunettes.

- Tu as raison, a dit papa. Ce sera comme moi quand j'étais jeune ... Les autres te trouveront dans le regard, quand tu ne porteras pas tes lunettes, une sorte de douceur ... Cela s'appelle le charme ...

Les cours avaient lieu chaque jeudi soir et papa m'y accompagnait. La grande fenêtre du studio de danse donnait sur la gare du Nord. Les mères des élèves étaient assises sur une longue banquette rouge. Papa, le seul homme parmi toutes ces femmes, se tenait au bout de la banquette, à distance des autres, et regardait de temps en temps, par la baie vitrée derrière lui, la gare du Nord, les lumières des quais, les trains qui s'en allaient pour de lointaines destinations -jusqu'en Russie, m'avait-il dit- la Russie qui était la patrie de notre professeur, Madame Dismaïlova. Elle avait conservé un très fort accent russe. Elle m’appelait «Catherrrine».

Un jour, papa m'a dit:

- Catherine, c'est drôle ... J'ai connu dans le temps ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle ne me reconnaît pas car je ne suis plus le jeune homme que j'étais alors ... Elle aussi a bien changé. En ce temps-là, Catherine, j'étais un jeune homme assez bien de sa personne, et pour gagner un peu d'argent de poche, j'avais voulu faire de la figuration au Casino de Paris... Un soir, on m'a demandé de remplacer l'un des porteurs... Les porteurs sont ceux qui doivent porter les danseuses de la revue ... Et la danseuse que je devais porter, c'était ta maman ... Je l'ai prise dans mes bras de la façon que l'on m'a indiquée ... Je suis entré en scène avec elle en titubant, sans mes lunettes ... Et patatras! ... Nous sommes tombés tous les deux par terre ... Ta maman avait une crise de fou rire ... Il a fallu baisser le rideau... Elle m'a trouvé très sympathique ... C'est au Casino de Paris que j'ai connu aussi ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle faisait partie de la revue ...

Et papa, comme s'il avait peur que quelqu'un nous suive et entende notre conversation, a ralenti le pas et s'est penché vers moi.

- Eh bien, ma petite Catherine, a-t-il dit d'une voix très basse, presque un chuchotement, elle ne s'appelait pas Galina Dismaïlova à cette époque-là, mais tout simplement Odette Marchal ... Et elle n'était pas russe mais originaire de Saint-Mandé où ses parents tenaient un petit café-restaurant ... Elle nous y invitait souvent ta maman et moi. C'était une bonne camarade ... Elle n'avait pas du tout l'accent russe, mais pas du tout ...

Le cours de danse s'est achevé vers sept heures du soir. Madame Dismaïlova nous a dit:

- Au rrrevoir ... et à jeudi prrrochain, les enfants ...

Dans l'escalier, j'ai chuchoté:

- Tu aurais dû lui parler et l'appeler par son vrai nom ...

Papa a éclaté de rire.

- Tu crois que j'aurais dû lui dire: Bonjour, Odette ... Comment vont les amis de Saint-Mandé?

Il est resté un moment silencieux. Et puis il a ajouté:

- Mais non ... Je ne pouvais pas lui faire ça ... Il faut la laisser rêver, elle et ses clients ...

 

D’après Sempé et Patrick Modiano «Catherine Certitude»

17.

Qui sont les porteurs au Casino de Paris?

C’est ceux qui doivent porter …

 

1) des valises de clients.

2) des danseuses pendant la revue.

3) de l’argent.

4) des fleurs aux danseuses.


Mon Professeur de Danses

Je me souviens de mon premier cours de danse. Papa en avait choisi un, dans le quartier, rue de Maubeuge. Notre professeur, Madame Galina Dismaïlova, s'est dirigée vers moi:

- Il faudra que tu danses sans lunettes.

Au début, j'enviais mes camarades qui ne portaient pas de lunettes. Tout était simple pour elles. Mais à la réflexion, je me suis dit que j'avais un avantage: vivre dans deux mondes différents, selon que je portais ou non mes lunettes. Et le monde de la danse n'était pas la vie réelle. Oui, un monde de rêve comme celui, flou et tendre, que je voyais sans mes lunettes. À la sortie de ce premier cours, j'ai dit à papa:

- Ça ne me dérange pas du tout de danser sans mes lunettes.

- Tu as raison, a dit papa. Ce sera comme moi quand j'étais jeune ... Les autres te trouveront dans le regard, quand tu ne porteras pas tes lunettes, une sorte de douceur ... Cela s'appelle le charme ...

Les cours avaient lieu chaque jeudi soir et papa m'y accompagnait. La grande fenêtre du studio de danse donnait sur la gare du Nord. Les mères des élèves étaient assises sur une longue banquette rouge. Papa, le seul homme parmi toutes ces femmes, se tenait au bout de la banquette, à distance des autres, et regardait de temps en temps, par la baie vitrée derrière lui, la gare du Nord, les lumières des quais, les trains qui s'en allaient pour de lointaines destinations -jusqu'en Russie, m'avait-il dit- la Russie qui était la patrie de notre professeur, Madame Dismaïlova. Elle avait conservé un très fort accent russe. Elle m’appelait «Catherrrine».

Un jour, papa m'a dit:

- Catherine, c'est drôle ... J'ai connu dans le temps ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle ne me reconnaît pas car je ne suis plus le jeune homme que j'étais alors ... Elle aussi a bien changé. En ce temps-là, Catherine, j'étais un jeune homme assez bien de sa personne, et pour gagner un peu d'argent de poche, j'avais voulu faire de la figuration au Casino de Paris... Un soir, on m'a demandé de remplacer l'un des porteurs... Les porteurs sont ceux qui doivent porter les danseuses de la revue ... Et la danseuse que je devais porter, c'était ta maman ... Je l'ai prise dans mes bras de la façon que l'on m'a indiquée ... Je suis entré en scène avec elle en titubant, sans mes lunettes ... Et patatras! ... Nous sommes tombés tous les deux par terre ... Ta maman avait une crise de fou rire ... Il a fallu baisser le rideau... Elle m'a trouvé très sympathique ... C'est au Casino de Paris que j'ai connu aussi ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle faisait partie de la revue ...

Et papa, comme s'il avait peur que quelqu'un nous suive et entende notre conversation, a ralenti le pas et s'est penché vers moi.

- Eh bien, ma petite Catherine, a-t-il dit d'une voix très basse, presque un chuchotement, elle ne s'appelait pas Galina Dismaïlova à cette époque-là, mais tout simplement Odette Marchal ... Et elle n'était pas russe mais originaire de Saint-Mandé où ses parents tenaient un petit café-restaurant ... Elle nous y invitait souvent ta maman et moi. C'était une bonne camarade ... Elle n'avait pas du tout l'accent russe, mais pas du tout ...

Le cours de danse s'est achevé vers sept heures du soir. Madame Dismaïlova nous a dit:

- Au rrrevoir ... et à jeudi prrrochain, les enfants ...

Dans l'escalier, j'ai chuchoté:

- Tu aurais dû lui parler et l'appeler par son vrai nom ...

Papa a éclaté de rire.

- Tu crois que j'aurais dû lui dire: Bonjour, Odette ... Comment vont les amis de Saint-Mandé?

Il est resté un moment silencieux. Et puis il a ajouté:

- Mais non ... Je ne pouvais pas lui faire ça ... Il faut la laisser rêver, elle et ses clients ...

 

D’après Sempé et Patrick Modiano «Catherine Certitude»

18.

Quelle phrase n’appartient pas au texte?

 

1) Nous sommes tombés tous les deux par terre.

2) Et elle n'était pas russe mais originaire de Saint-Mandé où ses parents tenaient un petit café-restaurant.

3) Il faut la laisser rêver, elle et ses clients.

4) Papa a dit au professeur de danses: Bonjour, Odette ... Comment vont les amis de Saint-Mandé.


Mon Professeur de Danses

Je me souviens de mon premier cours de danse. Papa en avait choisi un, dans le quartier, rue de Maubeuge. Notre professeur, Madame Galina Dismaïlova, s'est dirigée vers moi:

- Il faudra que tu danses sans lunettes.

Au début, j'enviais mes camarades qui ne portaient pas de lunettes. Tout était simple pour elles. Mais à la réflexion, je me suis dit que j'avais un avantage: vivre dans deux mondes différents, selon que je portais ou non mes lunettes. Et le monde de la danse n'était pas la vie réelle. Oui, un monde de rêve comme celui, flou et tendre, que je voyais sans mes lunettes. À la sortie de ce premier cours, j'ai dit à papa:

- Ça ne me dérange pas du tout de danser sans mes lunettes.

- Tu as raison, a dit papa. Ce sera comme moi quand j'étais jeune ... Les autres te trouveront dans le regard, quand tu ne porteras pas tes lunettes, une sorte de douceur ... Cela s'appelle le charme ...

Les cours avaient lieu chaque jeudi soir et papa m'y accompagnait. La grande fenêtre du studio de danse donnait sur la gare du Nord. Les mères des élèves étaient assises sur une longue banquette rouge. Papa, le seul homme parmi toutes ces femmes, se tenait au bout de la banquette, à distance des autres, et regardait de temps en temps, par la baie vitrée derrière lui, la gare du Nord, les lumières des quais, les trains qui s'en allaient pour de lointaines destinations -jusqu'en Russie, m'avait-il dit- la Russie qui était la patrie de notre professeur, Madame Dismaïlova. Elle avait conservé un très fort accent russe. Elle m’appelait «Catherrrine».

Un jour, papa m'a dit:

- Catherine, c'est drôle ... J'ai connu dans le temps ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle ne me reconnaît pas car je ne suis plus le jeune homme que j'étais alors ... Elle aussi a bien changé. En ce temps-là, Catherine, j'étais un jeune homme assez bien de sa personne, et pour gagner un peu d'argent de poche, j'avais voulu faire de la figuration au Casino de Paris... Un soir, on m'a demandé de remplacer l'un des porteurs... Les porteurs sont ceux qui doivent porter les danseuses de la revue ... Et la danseuse que je devais porter, c'était ta maman ... Je l'ai prise dans mes bras de la façon que l'on m'a indiquée ... Je suis entré en scène avec elle en titubant, sans mes lunettes ... Et patatras! ... Nous sommes tombés tous les deux par terre ... Ta maman avait une crise de fou rire ... Il a fallu baisser le rideau... Elle m'a trouvé très sympathique ... C'est au Casino de Paris que j'ai connu aussi ton professeur, Madame Dismaïlova ... Elle faisait partie de la revue ...

Et papa, comme s'il avait peur que quelqu'un nous suive et entende notre conversation, a ralenti le pas et s'est penché vers moi.

- Eh bien, ma petite Catherine, a-t-il dit d'une voix très basse, presque un chuchotement, elle ne s'appelait pas Galina Dismaïlova à cette époque-là, mais tout simplement Odette Marchal ... Et elle n'était pas russe mais originaire de Saint-Mandé où ses parents tenaient un petit café-restaurant ... Elle nous y invitait souvent ta maman et moi. C'était une bonne camarade ... Elle n'avait pas du tout l'accent russe, mais pas du tout ...

Le cours de danse s'est achevé vers sept heures du soir. Madame Dismaïlova nous a dit:

- Au rrrevoir ... et à jeudi prrrochain, les enfants ...

Dans l'escalier, j'ai chuchoté:

- Tu aurais dû lui parler et l'appeler par son vrai nom ...

Papa a éclaté de rire.

- Tu crois que j'aurais dû lui dire: Bonjour, Odette ... Comment vont les amis de Saint-Mandé?

Il est resté un moment silencieux. Et puis il a ajouté:

- Mais non ... Je ne pouvais pas lui faire ça ... Il faut la laisser rêver, elle et ses clients ...

 

D’après Sempé et Patrick Modiano «Catherine Certitude»

19.

Преобразуйте, если это необходимо, слово MONTRER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Passeport, visa

 

Depuis les accords de Schengen, les ressortissants de l'Union européenne n'ont plus besoin de __________________ leurs papiers à la frontière. Ils sont cependant tenus d'avoir leur carte d'identité ou un passeport sur eux.

20.

Преобразуйте, если это необходимо, слово CERTAIN так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Pour les non-ressortissants de l'Union européenne, le passeport est obligatoire avec un visa pour __________________

(consultez votre ambassade ou votre agence de voyages, attention aux délais d'obtention).

21.

Преобразуйте, если это необходимо, слово DEVOIR так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Les mineurs voyageant seuls__________________ être porteurs d'une autorisation de sortie du territoire signée par leurs parents.

22.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ALLIER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Midi-Pyrénées

Entre les monts d'Auvergne et les cimes enneigées des Pyrénées, entre le Bordelais et la Provence, la région Midi-Pyrénées __________________ merveilleusement l'art et la nature.

23.

Преобразуйте, если это необходимо, слово UNIQUE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Conques, un extraordinaire village à flanc de ravin, n'a pas varié depuis le Moyen-Age. L'église Sainte-Foy et son trésor sont __________________.

24.

Преобразуйте, если это необходимо, слово NÉGLIGER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

La vallée du Lot, toute proche, fait découvrir une nature magnifique. Non loin, Rocamadour, est un site exceptionnel, illuminé pendant tout l'été, qui ne doit pas être __________________.

25.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ÉTONNANT так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Plus au sud, au milieu des vignobles, deux villes __________________. Cordes, perché sur une colline est un village gothique, parfaitement intact. Et Albi, surnommée "La Rouge".

26.

Преобразуйте, если это необходимо, слово SYMBOLIQUE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le grand feu de Bouge

Le grand feu de Bouge remonte à un passé lointain où nos ancêtres brûlaient _______ l’hiver pour appeler au retour du soleil, donc de la vie.

27.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ANCIENNETÉ так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Dans toute l’Europe subsistent encore des traditions liées à ces ________ traditions. C’est le cas à Bouge.

28.

Преобразуйте, если это необходимо, слово AVOISINER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Le premier dimanche de la Carême, on y allume le grand feu. A la tombée de la nuit, six feu sont d’abord allumés aux quatre coins des collines _______ pour créer une ambiance magique.

29.

Преобразуйте, если это необходимо, слово EMMENER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Ensuite, les membres de cette Confrérie nocturne _________ le Bonhomme Hiver jusqu’à un bûcher haut de 15 mètres composé de fagots de branches de sapin.

30.

Преобразуйте, если это необходимо, слово VISIBLEMENT так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Bien attaché, il va petit à petit s’enflammer et ce feu sera ______ à plus de 20 kilomètres autour de la Bouge.

31.

Преобразуйте, если это необходимо, слово FLOTTER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Aujourd’hui le feu d’artifice illumine bruyamment le ciel au-dessus de la fumée encore _____________ du grand ciel.

32.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) dans

2) derrière

3) sous

4) sur


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

33.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) comparée

2) construite

3) refaite

4) habitée


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

34.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) paraître

2) faire

3) prendre

4) avoir


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

35.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) profondément

2) habilement

3) vivement

4) certainement


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

36.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) eux

2) ceux

3) celui

4) lui


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

37.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) fermés

2) ouverts

3) prudents

4) gais


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

38.

Вставьте пропущенное слово:

 

1) moyen

2) froid

3) mesure

4) garde


Choix de l’hôtel à Paris

Le choix de l’hôtel dépend bien sûr de votre budget mais aussi de vos envies: une chambre avec vue 32 ______ la Tour Eiffel, un hôtel dans le quartier du Marais ou près de l’Opéra, c’est merveilleux mais coûteux. Demandez-vous si vous préférez un quartier calme ou un quartier animé. Paris intra Muros est une petite ville 33 ______ à New York, Pékin ou Tokyo; les quartiers les plus chics ne sont pas loin à vol d’oiseau des quartiers populaires … Certains arrondissements comme le seizième sont très chics, ils pourront parfois 34 ______ un peu froids, d’autres comme Montmartre sont très pittoresques mais un peu moins accessibles, Pigalle est 35 ______ le plus animé la nuit, le treizième vous évoquera peut-être plus l’Empire du Milieu que le pays de Molière.

Pour 36 ______ qui aiment le luxe des hôtels cinq étoiles vous pourrez goûter au charme et à l’élégance près des Champs-Elysées, de la place de l’Opéra ou de la Concorde ou encore à quelques pas des Jardins des Tuileries et du Musée du Louvre.

Soyez néanmoins 37 ______, derrière l’image romantique et ses paysages de carte postale, Paris reste une ville où la délinquance est importante. Restez vigilant, protégez-vous et prenez 38 ______ aux pickpockets!

39.

Vous avez reçu une lettre de votre amie française Emma qui vous écrit:

 

… Ma petite soeur a 9 ans, après l'école elle fait ses devoirs et elle est toujours aidée par nos parents. Je suis contre parce que je trouve qu'elle en profite et ne fait rien elle-même, elle attend que l'on lui souffle et que l'on reste à côté d'elle. Et qui t'aide à faire tes devoirs? Quand faut-il aider un élève? Quelle aide dans les études peut-on considérer comme efficace?

Cette année j'ai beaucoup de devoirs et en plus je suis des cours particuliers pour préparer mon bac…

 

Ecrivez une lettre à Emma: répondez à ses questions et posez-lui 3 questions sur sa préparation au bac.

(Еn 100–140 mots)

40.

Выберите только ОДНО из двух предложенных высказываний и выразите своё мнение по предложенной проблеме согласно данному плану.

 

Commentez un des sujets proposés ci-dessous.

 

1. Souvent les parents, surtout les mères, protègent beaucoup leurs enfants même en les suivant partout, ils sont toujours inquiets et soucieux pour eux. Ils disent que la vie est dure et ils veulent aider leurs enfants. Les autres pensent que cette protection parentale n’aide pas et au contraire empêche les enfants de vivre leur propre vie.

2. Un bon professeur doit être sévère et exigeant.

 

Quel est votre avis? Êtes-vous d’accord avec cette opinion?

 

Suivez le plan:

− introduction: posez le problème en le reformulant;

− avancez votre opinion et faites-la valoir avec 2–3 arguments à l’appui;

− exposez un point de vue opposé et donnez 1–2 arguments pour le soutenir;

− expliquez pourquoi vous ne les acceptez pas;

− conclusion: confirmez votre position.

 

Écrivez une réponse en 200–250 mots.

41.

Imaginez que vous êtes en train de préparer un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un texte très intéressant et vous voulez le lire à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte en silence, puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

... Parmi les victimes de la folie destructrice de l'homme: les abeilles. En 10 ans, la production de miel a baissé d'un tiers en France. Les causes de cette crise sont connues: pendant des années l'agriculture a utilisé des pesticides très puissants qui sont des poisons mortels pour les abeilles et, conséquence inattendue, c'est finalement en ville que les abeilles finissent par trouver refuge!

En effet, c'est le monde à l'envers: aujourd'hui les abeilles préfèrent la ville à la campagne car sur les toits de Paris, de Nantes et de Montpellier, l'apiculteur n'a pas à craindre les effets de ces pesticides utilisés en masse pour protéger les cultures de maïs ou de tournesol. En ville les abeilles meurent moins vite et elles produisent du miel en grande quantité, en moyenne 30% de plus qu'à la campagne.

42.

Observez ce document.

 

 

Vous avez décidé de prendre part à cette visite et vous cherchez des informations à ce propos. Après 1 mn 30 de réflexion, vous posez cinq questions directes pour demander:

1) l’adresse du cinéma

2) le prix d’un billet

3) les réductions pour les jeunes

4) l’heure du début de la dernière séance

5) les films qu’on peut voir

Vous aurez 20 secondes pour poser chaque question.

43.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

 

Vous avez 1 mn 30 pour réfléchir, puis vous présenterez la photo choisie.

Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes.

 

Pendant la présentation de votre photo n’oubliez pas de mentionner:

 

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

 

Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.

44.

Observez les deux photos. Après 1 mn 30 de réflexion, vous les comparez:

• en faisant une courte description de chacune d’elles (action, lieu)

• en précisant ce qu’elles ont en commun

• en décrivant les différences entre ces deux photos

• en indiquant lequel des loisirs figurant sur ces photos tu préférais quand tu étais petit/e

• en expliquant pourquoi

Votre réponse ne dépasse pas 2 minutes (12–15 phrases). Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique.