№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
Источник Раздел кодификатора Ф ИПИ
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Задания
Задание 6 № 295

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Il a obtenu le record du monde …

 

1) tout seul.

2) avec son ami.

3) faisant partie de l'équipe.

1
Задание 3 № 292

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Tom Claeys, champion du monde, pratique le parachutisme, …

 

1) parce qu’il aime les risques.

2) parce qu’il aime regarder la terre d'en haut.

3) parce que c’est une discipline peu connue.


2
Задание 4 № 293

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Il a commencé à faire du parachutisme …

 

1) après avoir vu un film.

2) après avoir lu un livre.

3) après avoir fait connaissance avec son instructeur.


3
Задание 5 № 294

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Il a sauté une première fois avec …

 

1) d’autres sportifs dans un club de parachutisme.

2) son instructeur.

3) son ami.


4
Задание 7 № 296

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Pour fixer un record du monde il y avait …

 

1) un photographe spécial.

2) une équipe de photograhes.

3) un caméra spécial.


5
Задание 8 № 297

Вы услышите репортаж дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Pendant les entraînements les parachutistes ...

 

1) sautent toujours en groupe.

2) font toujours des figures.

3) font toujours des exercices différents.


6
Задание 9 № 298

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Tom Claeys préfère…

 

1) faire des figures à deux, à trois ou à plusieurs.

2) sauter et atterrir à un endroit très précis.

3) attendre le plus longtemps possible avant d'ouvrir son parachute.

Пояснение.

Расшифровка записи
Champion du monde

Journaliste: Avoir un record du monde à son nom! Pas vraiment simple! Certainemet pas s'il s'agit d'une discipline peu connue: le parachutisme. Comment réaliser une chose aussi spectaculaire? Qui est cet homme qui aime regarder la terre d'en haut? Notre magazine pour les jeunes, «Phosphore», a rencontré Tom Claeys. Bonjour Tom. La question qui nous intéresse le plus, c'est de savoir comment on arrive à pratiquer un sport comme le parachutisme?
Tom Claeys: En fait, c'est très bizarre! Je ne suis pas vraiment un garçon qui aime les risques. Comme la plupart des jeunes, je jouais au tennis et au foot. C'est un film qui a changé ma vie. A vingt et un ans, je suis allé voir le film Pointbreak. Dans ce film, Patrick Swayze fait des sauts de parachute spectaculaires. Je me suis dit tout de suite: «Voilà quelque chose pour moi.»
Journaliste: Vous vous inscrivez alors immédiatement dans un club de parachutisme?
Tom Claeys: J'ai de la chance; un copain travaille à l'armée et fait aussi du parachutisme. Avec lui, je saute une première fois. C'est fantastique! Je sais que ce sport deviendra une partie de ma vie. Je suis des cours dans le club de Moorsele, près de Courtrai, et je deviens même instructeur.
Journaliste: Les cours sont difficiles?
Tom Claeys: Tout le monde peut suivre ces cours. Mais à une condition: il faut être très précis et il faut suivre méticuleusement toutes les instructions. Une petite erreur peut avoir de très graves conséquences.
Journaliste: Vous sautez souvent?
Tom Claeys: Au début, ce n'était jamais assez. Chaque fois que je voyais un avion, je voulais absolument sauter. Maintenant, je trouve la qualité plus importante que la quantité. Je fais partie d'une équipe qui va sauter à Spa. Nous y allons douze à quinze week-ends par an. Au total, je pense que j'ai déjà fait environ deux mille trois cents sauts en quatorze ans. Ça semble beaucoup, mais dans l'équipe qui a réalisé le record mondial, cela ne signifie rien.
Journaliste: Eh oui, vous avez fait partie de l'équipe qui a obtenu le record du monde. Félicitations! De quoi s'agit-il concrètement?
Tom Claeys: En février, quatre cents personnes de toutes nationalités, ont essayé de réaliser le record du monde. Nous avons sauté d'une hauteur de huit kilomètres de cinq avions C130 (C cent trente). A partir de quatre kilomètres, on a besoin d'oxygène supplémentaire. Après avoir sauté, on avait exactement quatre-vingt cinq secondes pour faire la formation: on se donne la main et on fait un cercle. Pas très simple, car on descend à une vitesse de deux cents à trois cent kilomètre à l’heure.
Journaliste: Incroyable! Et ça a marché tout de suite?
Tom Claeys: Oh non, c'est impossible. A chaque saut, il y avait une équipe de photographes qui sautait juste après nous et qui enregistrait les images. Après, on contrôlait minutieusement ces images. Quand on voyait, par exemple, que quelqu'un n'avait pas eu de contact en faisant la figure, il fallait recommencer. Après dix neuf fois - et c'est très peu - ça a marché. Nous avons eu notre record.
Journaliste: Vous sautez toujours en groupe et vous faites toujours des figures?
Tom Claeys: Non, comme dans tous les sports, il y a plusieurs disciplines. Certaines personnes font de la compétition, d'autres le font comme loisir. On peut faire des figures à deux, à trois ou à plusieurs. D'autres préfèrent sauter et atterrir à un endroit très précis. Le plus populaire, et ce que j’aime le plus, c'est la chute libre: attendre le plus longtemps possible avant d'ouvrir son parachute. Maintenant, certaines modes voient aussi le jour comme le freestyle, le skysurf, le freefty...

Tom Claeys: En février, quatre cents personnes de toutes nationalités, ont essayé de réaliser le record du monde. Nous avons sauté d'une hauteur de huit kilomètres de cinq avions C130 (C cent trente).